«Luanda Leaks»: révélations sur la famille Dos Santos, accusée de corruption    Tunisie : Elyes Fakhfakh, ancien ministre des Finances, chargé de former un nouveau gouvernement    Angola : Isabel dos Santos, la "princesse de Luanda" qui tente de sauver sa fortune    Au Kenya, une invasion de criquets menace les récoltes des paysans    Nouvel attentat mortel attribué à Boko Haram dans la province du lac Tchad    Gastronomie africaine : les cuisines du continent en ébullition    Angola : la fille de l'ex-président Dos Santos accusée de corruption massive    À Berlin, une conférence pour consolider la trêve en Libye    Dans l'Est libyen, des forces pro-Haftar bloquent les principaux terminaux pétroliers    RD Congo : Martin Fayulu interdit de manifester à Kinshasa    Libye : le maréchal Haftar en Grèce pour des pourparlers avant la conférence de Berlin    Guinée : début de la campagne pour les législatives dans un contexte tendu    Côte d'Ivoire : inquiétudes pré-électorales à dix mois de la présidentielle    Barrage sur le Nil : vers un compromis entre l'Égypte, l'Éthiopie et le Soudan    CAN 2021 : la compétition se tiendra de nouveau en hiver

Présidentielle 2020 / Bédié-Gbagbo-Soro : Comment ce ‘’tsunami’’ va balayer le Rhdp-Unifié

Présidentielle 2020 / Bédié-Gbagbo-Soro : Comment ce ‘’tsunami’’  va balayer le Rhdp-Unifié

En Côte d’Ivoire, aucun parti politique ne peut gagner seul une élection. Cette évidence, tous les chefs de parti politique, y compris le président de la république Alassane Ouattara le savent. Personne ne peux nier cette réalité eu égard à l’occupation des formations politiques sur le terrain. Le Pdci-Rda, le FPI et le Rdr transformé en Rhdp-Unifié sont incontestablement, les trois formations les plus importantes en Côte d’ Ivoire. En 1999, les Ivoiriens ont vécu le scénario du 2 contre 1. Ensuite en 2010, le même scénario s’est produit. En 2020, le même scénario est en train de pointer à l’horizon et cela sera très fatal pour les tenants du pouvoir. Cette fois-ci, le Pdci-Rda et le Fpi ont décidé d’y aller avec le camp Soro Guillaume bien implanté dans le Nord. Ensemble, ces trois entités apparaîtront comme un véritable tsunami qui va dévaster le Rhdp unifié

Ce grand vent viendra du Nord

Le Nord, zone considérée depuis une dizaine d’années comme le bastion imprenable du Rdr (Rhdp) sera le point de départ de ce tsunami en gestation. L’ex président de l’Assemblée Nationale sera la muraille qu’il faut détruire pour obtenir la majorité des voix. Or cela ne sera pas facile pour Alassane Ouattara et son équipe. Soro Guillaume, connu comme étant un grand combattant ne se laissera pas faire. Lui aussi originaire du Nord a ses bastions imprenables. En s’engageant dans la bataille de 2020, il va fausser tous les calculs du Rdr (Rhdp unifié) dans cette partie du pays.

 

Le V Baoulé, zone indétrônable du Pdci-Rda

 

Jamais dans la mémoire des Ivoiriens, un parti politique n’a pu déboulonner le Pdci-Rda dans le grand centre de la Côte d’Ivoire. Bastion incontesté et incontestable du Pdci-Rda, le Rdr (Rhdp- Unifié) vomi en ce moment par les populations va mordre la poussière dans toutes les régions de cette zone. D’ailleurs, pour les observateurs de la vie politique en Côte d’ Ivoire et pour les partis politiques qui ont de bons renseignements généraux, une surprise désagréable attend Ouattara et ses hommes en 2020. Et ce, malgré les plus gros moyens que les militants de ce parti utiliseront. Dans le V Baoulé, le Pdci-Rda est le fétiche des populations. Cela ne se discute pas.

 

La grande bataille du Sud

 

La grande bataille qui devrait se dérouler au Sud est déjà gagnée d’avance par les nouveaux alliés en gestation : Pdci-Rda, Fpi et Soro. Dans la région de la Me et l’Agnéby- Tiassa, le parti de Gbagbo reste toujours maitre de terrain. En deuxième position, le parti du président Bédié. Dans le Sud Comoé, le Rdr (Rhdp) n’a toujours pas encore connu une percée malgré ses huit années au pouvoir. Dans cette zone encore, le Fpi de Laurent Gbagbo et le Pdci-Rda d’Henri Konan Bédié sont les grands maitres du terrain.

 

Zone Zady et Ouest Montagneux

 

Même si l’Udpci de Mabri Toikeusse maitrise la zone Montagneuse, il ne faut pas nier le fait que le FPI de Laurent Gbagbo et le Pdci d’Henri Konan Bédié sont maitres dans plusieurs départements. Dans la Zone Zady, il sera très difficile pour Ouattara et ses hommes de gagner une élection. Car c’est une zone très hostile au Rdr et au Rhdp Unifié. D’ailleurs, c’est la région natale du président Laurent Gbagbo et de son ministre Charles Blé Goudé.

 

Espoir ruiné

 

«La fraude sur la nationalité est le seul espoir du Rhdp », avait révélé le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, le Pr Maurice Kakou Guikahué lors d’une rencontre avec toutes les délégations de la zone Zady à Daloa. Malheureusement, cet espoir sera ruiné car avec le calcul démographique, le RDR (Rhdp-Unifié) n’aura aucune chance face à cette nouvelle alliance Pdci-Fpi et Soro. Les ténors du camp présidentiel qui assurent que 1+2 font 1 rêvent donc debout. Parce que les Ivoiriens ont déjà fait leur choix et 2020 tranchera.

 

Jésus Marie Gottah (In L'HERITAGE)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut