Sommet africain sur le climat : "La conscience écologique n’est pas qu’une affaire de pays riches"    Le roi Mohammed VI gracie Hajar Raissouni, la journaliste condamnée pour avortement illégal    La diaspora africaine, un nouvel État ?    Sommet africain sur le climat : "Au Tchad, on enregistre déjà 48°C à l’ombre"    Élections au Mozambique : le nouvel eldorado africain du gaz (3/3)    L'Égypte voit descendre dans la rue "les enfants de la révolution de 2011"    Élections au Mozambique : une campagne d'une violence inédite (2/3)    L'analyse de notre correspondant Karim Yahiaoui à Tunis    Élections au Mozambique : des ONG musulmanes au chevet de la population (1/3)    Présidentielle en Tunisie : l'austère Kaïs Saïed porté au sommet de l'État    Kaïs Saïed donné gagnant de la présidentielle tunisienne, revivez la soirée électorale    Sans enthousiasme, les Tunisiens votent pour la troisième fois en un mois    Présidentielle en Tunisie : un concours de cuisine incite les femmes des zones rurales à voter    Attaque meurtrière contre une mosquée dans le nord du Burkina Faso

Réforme de la Cei, établissement de la Cni à 5000Fcfa / La Société civile annonce des actions de protestation

Réforme de la Cei, établissement de la Cni  à 5000Fcfa / La Société civile annonce des actions de protestation

La société civile a apporté son soutien aux groupes parlementaires de l’opposition et aux partis de l’opposition qui revendiquent la gratuité de la Carte nationale d’identité. C’était au cours du meeting du samedi à Anono.

Le Forum des organisations de la société civile ivoirienne (FORSCI), regroupant 37 organisations, conduite par Pulchérie Gbalet, de coalition ‘’ça suffit‘’ dirigé par Roger Youan et la coalition des indignés de Côte d’Ivoire représentée par Daleba Nahounou ont pris la parole à ce meeting pour interpeller le gouvernement « Nous sommes ici en tant que société civile pour interpeller le gouvernement sur le fait que les Ivoiriens veulent la gratuité de la Carte nationale d’identité. Nos populations vivent des situations financières difficiles. Les élèves et les étudiants, les jeunes, les femmes et paysans n’ont pas de moyens pour s’offrir cette Cni. C’est pourquoi depuis cette tribune, nous demandons au gouvernement de rendre gratuite la Carte nationale d’identité pour tous les Ivoiriens », a lancé Roger Youan.

Pour sa part, Pulchérie Gbalet a fait le constat que le dialogue politique est crispé, c’est pourquoi elle a appelé les populations à un rassemblement pour attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale. « Nous demandons un cadre d’échange inclusif. Nous constatons que toutes les Institutions sont prises en otage et aucun crucial problème n’est résolu. Nous devons, en toute responsabilité, exiger un cadre d’échange inclusif. C’est pourquoi nous invitons les populations à un rassemblement le 15 juillet devant la représentation de l’Union Européenne pour attirer l’attention de l’opinion », a indiqué la présidente du Forum des organisations de la société civile ivoirienne (FORSCI).

A sa suite, la Coalition des indignés de Côte d’Ivoire a annoncé un rassemblement devant le siège de la Commission électorale indépendante. « Pour exiger du gouvernement la réforme totale de la Cei, nous appelons les Ivoiriens à un sit-in devant le siège de la Cei le 23 juillet », a fait savoir Daleba Nahounou. C’est donc toutes les forces vives de la Côte d’Ivoire qui sont mobilisées pour exiger la gratuité de la Cni et la réforme de la Cei.

In le Nouveau réveil

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut