Mort de Johnny Clegg, symbole de la lutte anti-apartheid    Le patient atteint d'Ebola à Goma, en RD Congo, est décédé    La faim continue de progresser dans le monde    Pour le chef de la diplomatie malienne, "la principale menace est la menace terroriste"    L'ex-président Jacob Zuma prié de s'expliquer devant une commission anticorruption    Un premier cas d'Ebola confirmé à Goma en RD Congo    CAN-2019 : les Lions du Sénégal défiés par la Tunisie en demi-finale    Khartoum, Madani, Port-Soudan... rendent hommage aux manifestants tués    En Somalie, le bilan de l’attaque d'un hôtel de Kismayo s'alourdit    En Somalie, les Shebab revendiquent une attaque contre un hôtel de la côte    Nouveau vendredi de mobilisation en Algérie, à l'heure du vide constitutionnel    L’Érythrée ou l'intimidation sans frontières    Mariam, esclave sexuelle : "Son bourreau libyen ne risque rien"    Au Soudan, l'armée affirme avoir déjoué une "tentative de coup d’État"    Tripoli exige des explications sur les missiles français trouvés en possession du maréchal Haftar

Attaques virulentes contre le vice- président du Pdci/ Bombet, l’homme qui fait peur au Rhdp

Attaques virulentes contre le vice- président du Pdci/ Bombet, l’homme qui fait peur au Rhdp

La récente sortie du ministre d’Etat, Emile Constant Bombet ci-devant vice président du Pdci-Rda lors de la cérémonie d’hommage à deux cadres du mouvement ‘‘Pdci, notre Héritage’’ a fait mouche au sein du camp présidentiel. Sonnés et désarçonnés, des tenants provisoires du pouvoir, comme atteint de fébrilité et de frilosité, ont donc décidé d’orchestrer des attaques sournoises contre le vaillant collaborateur du président Bédié. Ainsi, la presse pro Ouattara a pris le risque de faire une incursion dans le passé de ce grand serviteur de l’Etat en le présentant comme l’homme des sales besognes du président Bédié. Emile Constant Bombet aurait donc été celui qui aurait exacerbé à l’époque le concept d’ivoirité qui était pourtant un concept purement sociologique. Comme la francité, la sénégalité…L’ivoirité, en réalité, n’a jamais posé le moindre tort à un quelconque ivoirien. Contrairement au coup d’Etat de 1999, à la guerre et à la rébellion armée. Emile Constant Bombet au moins peut se vanter d’avoir été un simple ivoiritaire et non un bourreau des Ivoiriens par la guerre. Si donc ce grand serviteur de l’Etat dont l’ardeur au travail, l’abnégation, la probité et le don de soi ne doit pas oser prendre la parole dans ce pays, qui peut donc réellement parler alors ? Est-ce les faiseurs de coup d’Etat et de rébellion ? Ou alors ceux qui ont introduit la violence comme mode de gouvernance en Côte d’Ivoire ? Comment des gens qui sont connus comme des adeptes de coup de force et de rébellion peuvent parler en Côte d’Ivoire alors que les vrais citoyens du pays ne devraient pas oser le faire ? C’est vraiment le monde à l’envers au pays d’Houphouët-Boigny. Lorsqu’on veut critiquer des grands serviteurs de l’Etat comme Bombet, il est impérieux d’avoir de la mémoire. En Côte d’Ivoire, on sait qui est qui et qui a fait quoi. On sait de quel côté se trouvent les prédateurs et de quel autre coté se retrouvent ceux qui aiment réellement leur pays. Bref ! Quoi qu’il en soit, si Bombet d’ethnie Guéré est l’homme des sales besognes du président Bédié d’ethnie baoulé, cela montre clairement que le Sphinx de Daoukro au moins n’a jamais pratiqué le rattrapage dans le choix de ses hommes. Contrairement à ceux qui prétendent rattraper pour le compte de leur ethnie. En tout état de cause, les attaques perfides contre le vice-président du Pdci-Rda montrent bien que le régime Ouattara est aux abois. La peur certaine d’une perte de pouvoir en 2020 est à la base de cette hystérie qui s’est emparée du camp du Rhdp. Mais, les tenants provisoires du pouvoir devenus de plus en plus fébriles et surtout artificiellement sereins doivent comprendre que le Pdci-Rda ne viendra pas au pouvoir en 2020 pour régler des comptes. Le parti créé par le président Houphouët sera aux affaires en 2020 pour parachever l’œuvre du père fondateur dans la paix, la tolérance, le dialogue et le rassemblement de tous les Ivoiriens. Car contrairement aux autres partis politiques, seul le Pdci-Rda sait gouverner ce pays pour le bonheur des populations. Il est donc illusoire de paniquer comme le fait actuellement le camp Ouattara en proférant des attaques de bas étages contre les principaux dirigeants du parti Houphouétiste.

In l’HRITAGE

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut