Interrogations sur les conditions de détention après la mort de Mohamed Morsi    L'ex-président égyptien Mohamed Morsi meurt après un malaise au tribunal    Un attentat attribué à Boko Haram fait plusieurs dizaines de morts au Nigeria    Présidentielle en Mauritanie : les Haratines, descendants d'esclaves toujours discriminés    En Algérie, l'ex-patron des patrons Ali Haddad écope de six mois de prison    Deux journalistes français violemment interpellés en Centrafrique lors d'une manifestation    Soudan : l'ex-président Omar el-Béchir transféré au parquet avant sa comparution    Au Bénin, plusieurs morts dans des affrontements entre armée et opposants    #BlueForSudan : l’histoire derrière le hashtag de solidarité envers les manifestants soudanais    La France insoumise affiche son soutien à la coalition pro-Gbagbo en visite à Paris    En Somalie, un attentat revendiqué par les Shebab fait plusieurs victimes à Mogadiscio    Au Soudan, le président déchu Omar el-Béchir appelé à comparaitre pour corruption    Kenya : des policiers tués dans une explosion près de la frontière avec la Somalie    Répression au Soudan : l’opposition réclame une enquête internationale indépendante

Premier anniversaire du NICIN/La fête se termine dans la bagarre

Premier anniversaire du NICIN/La fête se termine dans la bagarre

Après un an de présence sur la scène politique ivoirienne, Nouvel Ivoirien Cote d'Ivoire Nouvelle (NICIN), l'un des derniers partis politiques du pays, a célébré son premier anniversaire. C'était le vendredi 06 avril 2019 à la mythique Place Laurent Gbagbo de Port-Bouet.

Plusieurs délégations de ce parti et associations se reconnaissant dans la philosophie politique du NICIN, ont pris part à cette célébration. Elle était prévue pour démarrer à 14h. Mais, alors que invités, délégations, journalistes et simples observateurs étaient là depuis 12h pour certains, et 13h, pour d'autres, c'est à 17h30 que Marie Carine Bladi, présidente du parti a finalement signalé sa présence. Ce retard a dû certainement préparé le lit au courroux qui a succédé à la cérémonie proprement dite. Cette cérémonie, faut-il le noter, a été courte. Marie Carine Bladi épouse Davidson, a dépeint la situation désastreuse du pays. Elle a mis un doigt accusateur sur le mépris qu’observe le pouvoir actuel à l'endroit des Ivoiriens. Selon elle, 2020 sera son année puisqu’elle espère être élue première femme présidente de la Cote d'Ivoire.

La fin de son discours et son retrait de la scène va coïncider avec un cafouillage inédit. Des chaises emportées, bagarres rangées entre militants et personnalités de la direction du NICIN restées sur place pour gérer les retours. Véritable cacophonie qui a donné lieu à un pugilat verbal, la chaise royale de la présidente emportée par un groupe de mécontents venu d’Abobo. Ce fut un miracle si le Secrétaire Général dudit parti a eu la vie sauve.

Autre endroit même scène, c’est que la presse et toutes les délégations se sont retrouvées un peu plus tard au siège du parti sis à Gonzagueville. Là encore le désordre était parfait.

 Marie Carine Bladi, reconnaitra elle-même qu'il y a << trop de désordre et qu'il va falloir mettre de l'ordre dans tout ça>>.

En tout cas, il faut, car gouverner c'est prévoir. Ce premier anniversaire doit servir de leçon aux responsables de Nouvel Ivoirien Cote d'Ivoire Nouvelle pour l'avenir.

Christ'Allia

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut