Les voisins de la RD Congo divisés par l’élection de Félix Tshisekedi    En RD Congo, l'Église catholique "craint que le système ne perdure avec le nouveau président"    Manifestations au Zimbabwe : le président Mnangagwa rentre à Harare    Heurts entre partisans de Martin Fayulu et Félix Tshisekedi à Kinshasa    Beth Koigi, la Kényane qui transforme l’air en eau potable    Attaque au Mali : "Aqmi conserve des capacités logistiques non négligeables"    Élections en RD Congo : l'Union africaine reporte sa mission à Kinshasa    Une base de l’ONU attaquée dans le nord du Mali    Israël renoue ses relations diplomatiques avec le Tchad    Le groupe jihadiste Aqmi revendique l'attaque d'une base de l’ONU au Mali    Visite historique de Benyamin Netanyahou au Tchad    Félix Tshisekedi proclamé président de la RD Congo par la Cour constitutionnelle    Des frappes américaines tuent plusieurs dizaines d'islamistes shebabs en Somalie    Au Burkina Faso, le gouvernement Thiéba a démissionné    À Goma, la population vit dans l'attente des résultats de la présidentielle

Mairie du Plateau/ Délégation spéciale / Sita Coulibaly, présidente de l’Ufpdci Urbaine : « Nous dénonçons avec vigueur toutes les manœuvres orchestrées par le Ministère de l'Intérieur et de la Sécurité »

Mairie du Plateau/ Délégation spéciale / Sita Coulibaly, présidente de l’Ufpdci Urbaine : « Nous dénonçons avec vigueur toutes les manœuvres orchestrées par le Ministère de l'Intérieur et de la Sécurité »

Les femmes du Pdci-Rda sont montées, hier, au créneau pour dénoncer l’installation de délégation dans des communes dans lesquelles les candidats issus de leur parti ont pourtant remporté les élections. Par la voix de la présidente de l’Ufpdci urbaine, Mme Sita Coulibaly, les femmes du Pdci ont exigé le bouclage du cycle des élections dans la transparence totale dans toutes les autres communes.

Mesdames et Messieurs les journalistes

Je voudrais vous remercier d'être venus nombreux à cette rencontre qui nous donne l'occasion de nous prononcer sur l'actualité Je voudrais vous présenter mes Vœux les meilleurs en cette Nouvelle Année 2019 Mesdames et Messieurs les journalistes, l'actualité dans notre Pays est dominée ces jours-ci par la décision du Ministre de l'Intérieur et de la sécurité de placer sous tutelle des Communes par Délégation Spéciale, présidée par des préfets. Ce qui a déjà été fait depuis le 2 Janvier 2019 (Avant-hier). L'Union des femmes urbaines du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire face à cette situation non justifiée ne pouvait rester silencieuse, d'autant plus qu'il ya vice de procédure, sinon, une mauvaise application de la loi en la matière. En ce qui concerne la Mairie du Plateau, nous nous élevons avec la plus grande énergie pour exprimer notre désapprobation face à cette décision qui ne repose sur aucune loi. En effet, comme l'ont si bien expliqué les avocats du Maire EHOUO JACQUES GABRIEL, avant hier au cours d'une conférence de presse, ici même au siège du PDCI-RDA à COCODY, le cas du Plateau ne figure pas dans les hypothèses de la délégation spéciale. Car tout le monde sait qu'au Plateau, il y a eu une élection, il y a eu une liste qui a été déclarée vainqueur et cette liste est celle du PDCI-RDA conduite par le Maire EHOUO JACQUES GABRIEL. Une Victoire sans ambages. L'Ufpdci urbaine emboite ainsi le pas aux avocats du Maire EHOUO Jacques Gabriel pour dire que nous sommes dans une situation illégale et que cette délégation spéciale ne concerne pas la commune du Plateau. Aussi, nous prenons la communauté Internationale à témoin et encourageons le conseil des Avocats du Maire EHOUO JACQUES GABRIEL à user de tous les supports juridiques pour que force soit donnée à la loi et que le Maire EHOU.O JACQUES GABRIEL, élu à plus de 60% des suffrages de la population du Plateau, soit installé dans les plus meilleurs délais. Les populations et les usagers de la Mairie du Plateau ne devraient pas être confrontés à des actes nuls et de nul effet. La Cour Suprême, mi Décembre, en validant l'élection du Maire EHOUO venait donc de rétablir le respect de la loi. Mais une lecture différente est réalisée par l'installation unilatérale du préfet d'Abidjan sur acte du ministre de l'intérieur et de la sécurité. En ce qui concerne, les Communes de Port-Bouet et de Grand-Bassam, l'UFPDCI urbaine demande que les recours soient examinés dans le temps imparti comme le stipule la loi, afin qu'à PORT-BOUET le Maire EMMOU SYLVESTRE soit rétabli dans sa Victoire brillamment acquise à plus de 62% des suffrages exprimés par les populations de cette Commune. L'UFPDCI URBAINE exige la reprise des élections à GRAND-BASSAM, pour que la vérité des urnes soit effective. En tout état de cause, nous souhaitons que le cycle des élections soit également bouclé dans la transparence totale dans toutes les autres communes concernées sur le Territoire National. L'UNION DES FEMMES URBAINES DU PDCI-RDA, préoccupée par la dégradation de la situation sociopolitique de la Côte D'Ivoire a initié une tournée d'Information et de sensibilisations des femmes du PDCI-RDA dans les 13 Communes du district d'Abidjan, les 27 et 28 Janvier 2019. Les femmes du PDCI-RDA, éprises de PAIX et très sensibles à la fraternité entre les peuples de Côte d'Ivoire, constatent avec regret, que malgré toutes les actions des bonnes volontés au plan National et International, les élections du 13 Octobre 2018 ont abouti à la mise sous tutelle de nos Mairies. Du jamais vu en COTE D'IVOIRE Nous dénonçons avec vigueur toutes les manœuvres orchestrées par le Ministère de l'Intérieur et de la Sécurité avec un abus de pouvoir. Alors, la cohésion sociale est mise en mal. C'est un véritable déni de DEMOCRATIE. Pour terminer, l'UNION DES FEMMES URBAINES DU PDCI-RDA lance un appel pressant à toutes les militantes de notre grand parti, parti d'avant garde à se Mobiliser et à se tenir en éveil.

MERCI DE VOTRE AIMABLE ATIENTION

Par Madame Sita Coulibaly Présidente UFPDCI URBAINE Nationale

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut