Mort de Johnny Clegg, symbole de la lutte anti-apartheid    Le patient atteint d'Ebola à Goma, en RD Congo, est décédé    La faim continue de progresser dans le monde    Pour le chef de la diplomatie malienne, "la principale menace est la menace terroriste"    L'ex-président Jacob Zuma prié de s'expliquer devant une commission anticorruption    Un premier cas d'Ebola confirmé à Goma en RD Congo    CAN-2019 : les Lions du Sénégal défiés par la Tunisie en demi-finale    Khartoum, Madani, Port-Soudan... rendent hommage aux manifestants tués    En Somalie, le bilan de l’attaque d'un hôtel de Kismayo s'alourdit    En Somalie, les Shebab revendiquent une attaque contre un hôtel de la côte    Nouveau vendredi de mobilisation en Algérie, à l'heure du vide constitutionnel    L’Érythrée ou l'intimidation sans frontières    Mariam, esclave sexuelle : "Son bourreau libyen ne risque rien"    Au Soudan, l'armée affirme avoir déjoué une "tentative de coup d’État"    Tripoli exige des explications sur les missiles français trouvés en possession du maréchal Haftar

Promotion de la paix /L’association « Houphouët Nous Parle » monte au créneau

Promotion de la paix /L’association « Houphouët Nous Parle » monte au créneau

Offrir aux générations actuelles et à venir, des repères moraux à même d’insuffler une dynamique nouvelle à la construction d’une nation ivoirienne plus solidaire et plus paisible. C’est l’objectif que visent les initiateurs de l’association « Houphouët Nous Parle », dont la présentation officielle a eu lieu ce samedi 21 Juillet dernier à Cocody. Placée sous le parrainage d’Augustin Thiam, gouverneur du district autonome d’Abidjan, cette cérémonie a enregistré la participation de nombreux jeunes gens qui pour la plupart n’ont pas connu Houphouët-Boigny, père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne. L’occasion était donc belle pour eux de découvrir à travers la projection d’un film sur sa vie et son œuvre ainsi que des témoignages, l’immense héritage qu’il a légué au pays. Landry Kouyo (conseiller du mouvement) ; Marcel Besset (membre du bureau politique du Pdci-Rda) ont témoigné de la nécessité pour les jeunes gens d’aujourd’hui de s’inspirer des valeurs d’intégrité, de paix, de tolérance…portées par Houphouët-Boigny.  Augustin Thiam n’a pas manqué de vanter les qualités de celui qu’il appelle son grand-oncle. D’ailleurs, pour célébrer davantage les valeurs du père de la Nation, Thiam a souhaité l’institution tous les 18 Octobre d’un « Houphouët day », en référence au « Mandela day » qui a lieu tous les ans en Afrique du Sud. En outre, à propos des derniers développements de l’actualité politique en Côte d’Ivoire, le gouverneur du district de Yamoussoukro a souhaité que Ouattara et Bédié se retrouvent à nouveau pour dissiper les sombres nuages que présage 2020. Landry Gnahoré, président de cette association a invité les jeunes Ivoiriens à rejoindre l’association qu’il dirige, car dira-t-il, « nous sommes apolitiques. Notre souci est de mobiliser le maximum de jeunes afin qu’ils s’approprient les valeurs qu’a incarnées Houphouët, notre modèle ».   

A.M

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut