Plus de 100 morts dans une attaque d'un village peul au Mali    Attaque meurtrière des Shebab contre deux ministères à Mogadiscio    Au Mozambique, "des enfants jetés dans les bras des travailleurs humanitaires"    Au cœur des manifestations, les Algériens affichent leur humour et leur créativité    En Algérie, un cinquième vendredi de manifestations pour faire plier le régime    Manifestations en Algérie : "Les soutiens de Bouteflika s'en vont petit à petit"    Après le 28 avril, Abdelaziz Bouteflika "sera un président anticonstitutionnel"    Le bilan du cyclone Idai s'élève à 242 morts au Mozambique    Au Mozambique, trois jours de deuil national après le passage du cyclone Idai    Martin Fayulu : "Félix Tshisekedi est la marionnette de Joseph Kabila"    Italie, Russie, Allemagne, Chine… l’Algérie en quête de soutiens à l’étranger    En Algérie, le FLN, soutien indéfectible du président Bouteflika, change de ton    L'Algérie dénonce un "faux compte Twitter" attribué à son vice-Premier ministre

Promotion de la paix /L’association « Houphouët Nous Parle » monte au créneau

Promotion de la paix /L’association « Houphouët Nous Parle » monte au créneau

Offrir aux générations actuelles et à venir, des repères moraux à même d’insuffler une dynamique nouvelle à la construction d’une nation ivoirienne plus solidaire et plus paisible. C’est l’objectif que visent les initiateurs de l’association « Houphouët Nous Parle », dont la présentation officielle a eu lieu ce samedi 21 Juillet dernier à Cocody. Placée sous le parrainage d’Augustin Thiam, gouverneur du district autonome d’Abidjan, cette cérémonie a enregistré la participation de nombreux jeunes gens qui pour la plupart n’ont pas connu Houphouët-Boigny, père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne. L’occasion était donc belle pour eux de découvrir à travers la projection d’un film sur sa vie et son œuvre ainsi que des témoignages, l’immense héritage qu’il a légué au pays. Landry Kouyo (conseiller du mouvement) ; Marcel Besset (membre du bureau politique du Pdci-Rda) ont témoigné de la nécessité pour les jeunes gens d’aujourd’hui de s’inspirer des valeurs d’intégrité, de paix, de tolérance…portées par Houphouët-Boigny.  Augustin Thiam n’a pas manqué de vanter les qualités de celui qu’il appelle son grand-oncle. D’ailleurs, pour célébrer davantage les valeurs du père de la Nation, Thiam a souhaité l’institution tous les 18 Octobre d’un « Houphouët day », en référence au « Mandela day » qui a lieu tous les ans en Afrique du Sud. En outre, à propos des derniers développements de l’actualité politique en Côte d’Ivoire, le gouverneur du district de Yamoussoukro a souhaité que Ouattara et Bédié se retrouvent à nouveau pour dissiper les sombres nuages que présage 2020. Landry Gnahoré, président de cette association a invité les jeunes Ivoiriens à rejoindre l’association qu’il dirige, car dira-t-il, « nous sommes apolitiques. Notre souci est de mobiliser le maximum de jeunes afin qu’ils s’approprient les valeurs qu’a incarnées Houphouët, notre modèle ».   

A.M

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut