Gabon : dans la presse et devant la justice, l’état de santé d’Ali Bongo fait toujours polémique    En perte de vitesse, le G5 Sahel s’invite au sommet du G7    Arrestation de Nabil Karoui, candidat à l'élection présidentielle en Tunisie    Arrestation de Nabil Karoui, candidat à l'élection présidentielle en Tunisie    Cinq morts en Algérie lors d'une bousculade avant un concert    Présidentielle tunisienne : le Premier ministre délègue ses pouvoirs pour faire campagne    Expertise de la santé d'Ali Bongo : la justice gabonaise est-elle libre ?    Au Ghana, les Afro-Américains attirés par le tourisme mémoriel    Après six mois de contestation en Algérie, la "révolution" dans l’impasse    Rwanda-Ouganda : Paul Kagame et Yoweri Museveni enterrent la hache de guerre    Au Soudan, le Conseil souverain et le nouveau Premier ministre investis    L'analyse de notre correspondant à Khartoum Bastien Renouil    Transition au Soudan : le Conseil souverain a prêté serment    Transition au Soudan : un Conseil souverain, composé de six civils et cinq militaires, a été formé    Au Burkina Faso, "les jihadistes attaquent l’armée pour se ravitailler en armes et munitions"

Abobo-Doumé/ Cérémonie d’hommage et de soutien au maire du plateau

Abobo-Doumé/ Cérémonie d’hommage et de soutien au maire du plateau

Akossi Bendjo ‘’ Je voudrais nourrir l’espoir que cette réconciliation aboutisse au retour d’exil et à la sortie de prison de tous nos frères…’’

Tout comme la place de l’ex Sorbonne au Plateau le weekend dernier, la place lagunaire du village d’Abobo-Doumé a refusé du monde, le samedi 21 avril. Outre les 63 chefs de villages Atchan que compte le District d’Abidjan et leurs populations, des milliers de personnes issues des différentes régions du pays sont venues rendre hommage au Premier magistrat de la commune du Plateau, distingué meilleur maire de l’Afrique de l’Ouest. Au total, selon les organisateurs, ce sont plus de 10 mille personnes qui ont pris d’assaut l’espace réservé à la cérémonie. Cette fois–ci, celui qui était célébré a délivré un message d’espoir aux populations. Touché par cette cérémonie de soutien et de bénédiction de ses parents à sa personne, le maire Akossi Bendjo Charles Honoré a signifié qu’il est fier d’appartenir au grand peuple Atchan, généreux, doté d’un sens très élevé du sacrifice, de l’hospitalité et de la responsabilité au service de la nation. « Nous avons pour illustration de cette réalité Atchan de sacrifier nos terres, notre lagune, souvent même un peu de nous-même toutes les fois que la constitution du pays l’a exigé. Mais, rien ne nous fera sacrifier notre dignité, ni aujourd’hui, ni demain », a-t-il prévenu. Pour leur soutien, dira-t-il : « je me sens prêt à poursuivre avec tous mes frères cadres et élus, la mission que vous nous avez confiée afin de contribuer davantage au bonheur du peuple de Côte d’Ivoire dont les attentes sont si grandes ». Et de demander à ses parents de continuer de prier afin d’aider à promouvoir un esprit nouveau au sein de la classe politique. Car, selon lui, les citoyens ont soif de vivre des valeurs qui les rassemblent, des valeurs qui n’éloignent pas les uns des autres, mais au contraire qui viennent grossir le tissu social et qui donnent un sens à leur vie quotidienne. Vie quotidienne souvent difficile. « Les populations aspirent à l’espoir d’une vie meilleure, pour elles-mêmes et leurs descendances. La constitution ne fait pas de nous des hommes politiques qui rivalisent le pouvoir, mais des hommes qui s’associent pour le progrès, disait John Kennedy », a-t-il martelé. Et de poursuivre que : « Nous devons à tous les niveaux intégrer au besoin des désirs du peuple ivoirien de vivre une véritable réconciliation qui ouvre enfin la porte à cette paix durable, si indispensable à la poursuite de la construction de notre pays. Et de trancher à ce sujet que pour se réconcilier, on n’apporte pas un couteau qui tranche, mais une aiguille qui coud. Une aiguille qui permet de réparer les déchirures. » Il note qu’en matière de réconciliation, les Africains doivent copier un modèle qui est Nelson Mandela. « La place Neslson Mandela que nous allons inaugurer au Plateau, traduit notre volonté d’apporter notre modeste contribution au processus de la réconciliation de notre pays. Je voudrais nourrir l’espoir que cette réconciliation aboutisse au retour d’exil et à la sortie de prison de tous nos frères afin d’apprendre à nouveau à vivre ensemble », a conclu Akossi Bendjo. Bien avant, Aké Elie, président du comité d’organisation et le maire de Bingerville Beugré Djoman ont dit être fiers d’honorer Bendjo ainsi que les populations du Plateau prêtes à lui renouveler leur confiance. Cette cérémonie, il faut le dire, a été organisée pour féliciter et encourager le maire Akossi Bendjo pour le travail qu’il ne cesse d’abattre pour le bonheur de ses populations. Plusieurs personnalités et non des moindres étaient présentes. Entre autres, le secrétaire exécutif du Pdci-Rda, Maurice Kakou Guikahué à la tête d’une forte délégation, le Sénateur-maire de Koumassi, N’Dohi Yapi Raymond, les maires Danho Paulin et Aby Raoul, la reine mère d’Agnibilékrou, Nanan Kouakou Kôkô, les représentants des royautés de l’Indénié et du Sanwi, le vice-président du Pdci-Rda Edjampan Tiémélé, le ministre Gnamien Konan et Félix Sékongo, proche du président Soro Guillaume.

 

In l’HERITAGE

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut