"Déposons les armes" : le pape achève sa visite au Soudan du Sud avec une messe en plein air    Au Soudan du Sud, le pape appelle à rendre une "dignité" aux déplacés de la guerre civile    Burkina Faso : le président Traoré dément une "rupture diplomatique" avec la France    Au Soudan du Sud, le pape François lance un appel à la paix    Au Soudan du Sud, le pape François appelle à un "sursaut" pour la paix    Le pape est arrivé pour son "pèlerinage de paix" au Soudan du Sud    Le pape François peut-il être un facteur de paix pour le Soudan du Sud ?    Pollution de la rivière Nairobi, les habitants de plusieurs bidonvilles se plaignent    Procès d'Ousmane Sonko accusé de diffamation contre un ministre à Dakar    Procès en appel de proches de Soro pour "insurrection civile" en Côte d'Ivoire    Le Burkina Faso propose de créer "une fédération" avec le Mali    Le pape François au Soudan du Sud : une nouvelle terre promise pour l'Église catholique ?    Le pape attendu au Soudan du Sud, Juba se prépare depuis des jours    Aurélie Bambuck : "Raconter l’esclavage à hauteur d’enfant est une nécessité"

Bonnes pratiques de management et performances des administrations fiscales / Le dg Ouattara Sié Abou explique tout

Bonnes pratiques de management et performances des administrations fiscales / Le dg Ouattara Sié Abou explique tout

Les administrations fiscales des pays couverts par l’AFRITAC de l’Ouest mettent en œuvre depuis plusieurs années des plans de réforme. Malheureusement, ces plans ont connu des résultats mitigés car ils n’ont pas donné les résultats escomptés. Les réformes engagées n’ont pas apporté la plus-value attendue en terme de performance, de mobilisation de recette fiscale, d’amélioration de la promotion du civisme fiscal et d’efficience des administrations fiscale. Le diagnostic fait apparaitre des dysfonctionnements causés par des facteurs exogènes et androgènes qu’il convient de résorber.

Quels sont donc les outils ou leviers à mettre en place pour pallier les insuffisances identifiées ? Telle est la problématique qui justifie les quatre (4 ) jours de travaux, d’échanges d’expérience qui réunit à Abidjan les directeurs généraux des impôts ou leur représentant des pays membres de la CEDEAO et de l’UMOA au cours d’un atelier régional de haut niveau sur les bonnes pratiques de management et de gouvernance des administrations fiscales ouvert lundi 5 décembre 2022, dans un hôtel au Plateau .

L’objectif principal est de permettre aux directeurs généraux des 10 pays membres, couverts par l’AFRITAC et l’UEMOA de réfléchir sur l’amélioration du management et la bonne gouvernance des administrations fiscales. Malgré les réformes initiées au niveau technique par les pays membres de l’AFRITAC, et en particulier les pays membres de l’UEMOA, ceux-ci, « peinent à atteindre les objectifs de convergences en matière de mobilisations de recettes qui est de 20% du PIB. », a relevé l’économiste principal, de la Division administration des recettes au FMI, Anthony Ramarozatovo.

Il souligne que l’atelier permettra également « de discuter de la stratégie pour élaborer un guide pratique sur le management et la bonne gouvernance, afin d’arriver à un outil régional, qui permettra de faire un code de transparence au niveau de l’UEMOA ». Le Directeur général des impôts Ouattara Sié Abou, donnant les raisons de cette rencontre réunissant plus de 15 dg des impôts de l’espace CEDEAO a dit ceci : « C’est un atelier important pour toutes les directions générales des impôts de l’espace Cedeao qui vise à mutualiser les expériences en matière de management et de performance de leurs administrations fiscales. Il s’agira, dit-il, de parler de digitalisation, des risques institutionnels que courent les différentes administrations et d’évoquer la question du civisme fiscal dans les différents États.

Ce sera un espace pour échanger sur les difficultés et trouver des solutions pour rendre plus performantes les administrations fiscales. »

Le directeur de cabinet du ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Adama Sall représentant le ministre du Budget, qui présidait l’atelier a indiqué que, « ce guide régional permettra d’optimiser l’impact des efforts de modernisation en mutualisant et harmonisant les bonnes pratiques à promouvoir ».

Il est bon de signaler que cet atelier qui prendra fin le vendredi 09 décembre est initié par le département des finances publiques du Fonds monétaire international (FMI) et du Centre régional d’assistance technique pour l’Afrique centrale (AFRITAC), en collaboration avec les services de l’Union économique monétaire ouest africain (UEMOA) et de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

Avec l'HERITAGE

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut