Burkina Faso : au moins 50 morts dans des attaques imputées aux jihadistes    Burkina Faso : au moins 50 morts dans des attaques imputées aux jihadistes    Niger : attaque meurtrière contre un site de réfugiés maliens    Les artistes du continent africain unis contre la pandémie de Covid-19    RD Congo : une nouvelle épidémie d'Ebola déclarée dans le nord-ouest du pays    Burkina Faso : attaques meurtrières sur un marché et contre un convoi humanitaire    Burkina Faso : plusieurs civils tués dans une attaque attribuée aux jihadistes    Laurent Gbagbo autorisé à quitter Bruxelles sous conditions    En Côte d’Ivoire, Bouaké "la rebelle" veut regarder vers l’avenir    Au Cameroun, la lutte contre le Covid-19 ravive la guerre des chefs    Les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo assouplies par la CPI    La CPI allège les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé    Coronavirus, le défi africain : enquête sur l’évolution de la pandémie sur le continent    Pandémie de Covid-19 : les transferts de fonds vers l'Afrique diminuent    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France après la diffusion de documentaires sur le "Hirak"

Intégrité dans les projets de développement : La Banque africaine de développement exclut ETEP SA pour pratiques frauduleuses au Mali et En Guinée

Intégrité dans les projets de développement : La Banque africaine de développement exclut ETEP SA pour pratiques frauduleuses au Mali et En Guinée

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, ce jeudi 14 mai, l’exclusion de l’Entreprise de Travaux et d’Études de Projets (ETEP) SA, une entreprise de génie civil tunisienne, pour une période de 13 mois.  En vertu d’une décision prononcée par le Conseil d’appel de la Banque, il a été établi que l’entreprise s’était livrée à des pratiques passibles de sanctions.

Selon les résultats d’une enquête menée par le Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque, ETEP s’est livrée à diverses pratiques frauduleuses lors de sa participation à des marchés financés par la Banque dans le cadre du Projet d’aménagement routier et de facilitation du transport sur le corridor Bamako-Zantiebougou-Boundiali-San Pedro au Mali et du Projet de reconstruction de la route Coyah-Farmoreah-Frontière de la Sierra Leone en Guinée. L’entreprise a ainsi produit de faux états financiers et a fait des déclarations erronées au sujet de ses contrats de référence et des expériences professionnelles d’un employé.   

Pendant cette période d’exclusion, ETEP et ses filiales seront inéligibles à l’adjudication de marchés financés par la Banque africaine de développement. En outre, cette sanction peut également être mise en vigueur par la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le Groupe de la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement en vertu de l’Accord d’application mutuelle de décisions d’exclusion. À l'expiration de cette période d'exclusion, ETEP pourrait à nouveau être éligible à participer aux projets financés par la Banque sous réserve de la mise en œuvre d’un programme de respect de l’intégrité conforme aux directives de l’institution.

 Sercom

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut