Après la Somalie, le Kenya et l'Éthiopie, les criquets s'attaquent au Soudan du Sud    Algérie : un an après, quel bilan pour le Hirak ?    Tripoli suspend les pourparlers de paix après "les violations" du camp Haftar    Massacre au Cameroun : l'ONU demande une enquête indépendante    Comment l’Afrique se prépare à faire face au Coronavirus    Une distribution d'aide tourne au drame dans le sud-est du Niger    Biens mal acquis : Téodorin Obiang suspendu à une décision de la Cour internationale de justice    Libye : l'Union européenne s'accorde pour bloquer les livraisons d'armes    "Suicide" de Kizito Mihigo, apôtre de la réconciliation rwandaise    Attaque meurtrière contre une église dans le nord du Burkina Faso    Un village du Cameroun anglophone cible d'une attaque armée, 14 enfants tués    En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation    Au Sénégal, Mike Pompeo reste prudent sur la présence américaine en Afrique    Tunisie : annonce d'un gouvernement au sort incertain    Algérie : le Hirak toujours mobilisé pour un 52e vendredi de manifestation

Industrie automobile : le Groupe Tata Motors veut renforcer sa coopération avec la Côte d’Ivoire

Industrie automobile : le Groupe Tata Motors veut renforcer sa coopération avec la Côte d’Ivoire

Au sortir d’une audience avec le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, le 7 octobre 2019 à Abidjan, le Président Directeur Général de Tata International, Noël Tata a indiqué être venu exprimer l’ambition de son entreprise de renforcer et d’agrandir ses activités en Côte d’Ivoire. 

« Nous sommes venus rencontrer le Premier Ministre pour lui exprimer notre volonté de renforcer notre coopération avec le gouvernement ivoirien, à travers la SOTRA. Nous sommes satisfaits de nos relations, et voulons renouveler notre engagement avec l’entreprise », a dit Tata.

Outre le renforcement du parc automobile de la Société de Transport Abidjanais (SOTRA), Tata Motors ambitionne également d’accompagner le gouvernement dans le renouvellement du parc auto de façon générale.

Le ministre des Transports Amadou Koné a remercié les responsables du Groupe Tata, dont les actions ont permis, il y a deux ans, de relancer la SOTRA, avec l’acquisition de 500 nouveaux autobus. Il a aussi rappelé qu’une équipe de Tata Motors intervient dans la formation, en renforçant les capacités du personnel de la SOTRA, pour la maintenance des autobus.

Au-delà du montage et de l’assemblage des véhicules, l’objectif est de parvenir très rapidement, selon Amadou Koné, à une industrialisation totale dans la production de véhicules en Côte d’Ivoire.

Tata Motors est la plus importante compagnie indienne de fabrication de véhicules personnels et commerciaux.

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut