Mort de Johnny Clegg, symbole de la lutte anti-apartheid    Le patient atteint d'Ebola à Goma, en RD Congo, est décédé    La faim continue de progresser dans le monde    Pour le chef de la diplomatie malienne, "la principale menace est la menace terroriste"    L'ex-président Jacob Zuma prié de s'expliquer devant une commission anticorruption    Un premier cas d'Ebola confirmé à Goma en RD Congo    CAN-2019 : les Lions du Sénégal défiés par la Tunisie en demi-finale    Khartoum, Madani, Port-Soudan... rendent hommage aux manifestants tués    En Somalie, le bilan de l’attaque d'un hôtel de Kismayo s'alourdit    En Somalie, les Shebab revendiquent une attaque contre un hôtel de la côte    Nouveau vendredi de mobilisation en Algérie, à l'heure du vide constitutionnel    L’Érythrée ou l'intimidation sans frontières    Mariam, esclave sexuelle : "Son bourreau libyen ne risque rien"    Au Soudan, l'armée affirme avoir déjoué une "tentative de coup d’État"    Tripoli exige des explications sur les missiles français trouvés en possession du maréchal Haftar

Secteur minier : la production d’or en hausse de 249% en Côte d’Ivoire, selon le Premier Ministre

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à Ity Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à Ity

Présidant la cérémonie d’inauguration de la mine d’or d’Ity le 09 mai 2019 dans le département de Zouan-Hounien (Ouest de la Côte d’Ivoire), le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a indiqué que la production d’or de la Côte d’Ivoire est passée de 7 tonnes en 2009 à 24,4 tonnes à fin 2018, soit une hausse de 249,83%.

« La production industrielle d’or est passée à 24,488 tonnes d’or à fin 2018, contre 7 tonnes d’or en 2009, soit une hausse de 249,83 % sur la période 2009-2018. Quant à la production de manganèse, elle a été de 791 911 tonnes en 2018, contre 207 000 tonnes en 2016, soit une progression de 282,56 % en seulement deux ans », a dit Amadou Gon Coulibaly.

 Ces résultats, selon lui, sont le fruit des réformes du gouvernement, en vue d’adapter le secteur minier aux exigences nouvelles du développement du secteur extractif et d’attirer plus d’investisseurs. Les reformes portent, entre autres, sur la mise en place d’une meilleure gouvernance dans le secteur, la préservation de l’environnement et de l’écosystème, la garantie aux opérateurs privés d’une meilleure rentabilité de l’exploitation minière, etc.

 En outre, les recettes fiscales générées dans le secteur sont passées à 65,841 milliards de FCFA (2018), contre 56,441 milliards de FCFA en 2017, soit une hausse de 16,65%. Quant au nombre d’emplois directs créés, il est de 13 327 en 2018, contre 10 524 en 2017, soit une hausse de 26,63%.

 Amadou Gon Coulibaly a expliqué qu’au-delà de l’agriculture, la vision du Président Alassane Ouattara est de faire du secteur minier de la Côte d’Ivoire le second moteur de sa croissance.

 L'usine d’Ity a nécessité un investissement de 240 milliards de FCFA. 

 

 

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut