En Libye, la situation humanitaire est "gravement détériorée", selon le CICR    Au Soudan, la "marche du million" maintient le Conseil militaire sous pression    Au Soudan, les militaires et l'opposition vont former un comité pour négocier    En Algérie, les frères Kouninef placés en détention provisoire    Paludisme : un vaccin expérimental testé au Malawi    Algérie : Cevital "étonné" par l'incarcération de son PDG, nie les accusations    Massacre de Peuls au Mali : "Seuls ceux qui pouvaient courir ont survécu"    Soudan : des centaines d'opposants viennent grossir les rangs des manifestants à Khartoum    Des pays africains demandent une transition d'ici trois mois au Soudan    Les Égyptiens approuvent la réforme prolongeant la présidence d'Abdel Fattah al-Sissi    Issad Rebrab, l'homme le plus riche d'Algérie, incarcéré    Au Soudan, les manifestants maintiennent la pression jusqu'au bout de la nuit    Au Mali, le ministre de l'Économie Boubou Cissé nommé chef du gouvernement

Botro/ Le maire Yao Kouassi Maurice plaide auprès du chef de l'Etat pour le bitumage de sa commune

Botro/ Le maire Yao Kouassi Maurice plaide auprès du chef de l'Etat pour le bitumage de sa commune

Yao Kouassi Maurice, maire de la commune de Botro a plaidé auprès du chef de l'État pour le bitumage effectif d'au moins 5 kilomètres de route au bénéfice de sa commune. Bitumage dont la promesse avait été faite par le président de la république lors de sa visite en 2013 à Botro. Cette doléance a été  faite le samedi 19 janvier 2019 au cours de la première session du conseil municipal au titre de l'année 2019. Le nouveau  maire de Botro qui dit s'inscrire dans la continuité des travaux déjà engagés par son prédécesseur." Les grandes lignes des délibérations issues de ce premier conseil seront axées sur l'investissement, c'est -à-dire poursuivre les travaux qui ont été initiés par l'équipe sortante «fait -t-il savoir avant de décliner ses priorités. "Nous allons travailler à résoudre le problème d'eau, toucher la question de l'emploi jeunes et des femmes, mais surtout procéder à la réorganisation du marché. Il y a aussi l'installation et le financement de jeunes entrepreneurs et des coopératives qui feront parties de nos objectifs" a situé le fondateur d'école qui envisage apporter des innovations en vue d’accroître les recettes municipales. Pour ce faire, il a exhorté l'ensemble de ses conseillers à réfléchir sur des opportunités d'affaires à Botro pour lesquelles la commune pourrait y tirer des recettes indispensables à son développement. Pour finir, il a souhaité l'implication des populations dans la gestion de la politique communale en posant des actes éco-citoyen pour un développement durable de Botro. Leur promettant de récompenser les quartiers, villages et toutes les couches socio professionnelles qui se seront distingués par leurs actions participatives au profit du développement de la commune. Présidant ce premier conseil municipal de l'année, Brafo Joseph, Sous -préfet de Botro, représentant le préfet du département de Botro a félicité la nouvelle équipe municipale pour sa brillante élection non sans demander à l'ensemble des conseillers, des cadres et de toute autres personnes ayant des intérêts à Botro à accompagner le nouvel élu afin qu'il parvienne à réussir la mission qui lui a été confiée par la population. Aux élus, il leur a demandé de se mettre résolument à la tâche et au service des populations. "Vous n'avez pas droit l'erreur. Nos parents vous ont élu et attendent beaucoup de vous pour améliorer leur condition de vie" a-t-il conclu. Nanan N'dri Nguessan Marcelin, chef de village de Botro, a au nom du chef de canton, traduit toute la reconnaissance du peuple "Satiklan "à la nouvelle équipe. En espérant voir cette équipe conduire à bien sa mission, le chef traditionnel a posé certaines doléances .Lesquelles portent essentiellement sur l'érection rapide des locaux de l'actuel mairie en un hôtel de Ville qui selon lui donnera une fière allure à cette commune, la construction d'un cimetière municipal  ainsi que d'une morgue. Notons que le premier conseil municipal qui a enregistré 26 conseillers sur 29 attendus a planché sur plusieurs points dont les plus saillants sont: l'examen du projet du cadre organique des emplois de l’exercice 2019,l'examen de l’état d'exécution des recettes et dépenses du budget au 30 novembre 2018, de l'examen du budget primitif 2019 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à la somme globale de 149.834.000 F CFA, dont 66.887.000 F au titre du fonctionnement , soit 45 % du budget total et de 82.947.000 F CFA pour l'investissement, soit 55 % du budget total. Tous ces points ont été adoptés à l'unanimité des conseillers.

SERCOM

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut