La France restitue à l'Algérie les restes de 24 combattants tués lors de la colonisation    Algérie : la justice libère Karim Tabbou, figure emblématique du "Hirak"    Procès d’une blogueuse pour blasphème : un test pour la liberté d’expression en Tunisie    Gabon : la dépénalisation de l’homosexualité divise l’opinion    Les jeunes Sud-Africains se mobilisent pour faire tomber les symboles de l’apartheid    En Éthiopie, l'armée déployée dans la capitale après des manifestations meurtrières    La mort d'un chanteur oromo mène l'Ethiopie au bord de l'embrasement    Le meurtre d'un chanteur oromo mène l'Éthiopie au bord de l'embrasement    RD Congo : 60 ans d'indépendance, quel bilan politique, économique et social ?    Éthiopie : plusieurs morts dans des violences après le meurtre d'un chanteur oromo    Emmanuel Macron et le G5 Sahel "convaincus que la victoire est possible contre les jihadistes"    À Paris, une vente controversée de statuettes nigérianes    Covid-19 : l'Algérie maintient ses frontières fermées jusqu'à nouvel ordre    La RD Congo célèbre le 60e anniversaire de son indépendance    Le G5 Sahel et la France se réunissent en Mauritanie pour lutter contre le jihadisme

Economie

PMU : Remise de chèques ce mardi au siège/Deux gagnants repartent avec 58 608 400 FCFA

 

Ce mardi 30 juin,  dans le hall de la direction générale à Marcory,  la LONACI a procédé à une remise de chèque de 58 608 400 FCFA à deux gagnants du Pari Mutuel Urbain(PMU) venus de Yopougon et Cocody.  Avant la remise des chèques, Soro  Seydou, chef du Pool PMU au sein de la Direction Marketing, a expliqué les conditions dans lesquelles ils ont  gagné. « La  cagnotte qui a été remportée exactement  le 23 juin était de 44 670 600 Fcfa sur l’ordre du quinté de la course Nationale 1 .C’est  la cagnotte qui était en jeu en mars et que nous avons suspendu  du fait de la fermeture des hippodromes français,  qu’on a remise en jeu dès que  la situation s’est plus ou moins normalisée. Aujourd’hui, nous avons deux gagnants. Normalement, chacun aurait dû recevoir exactement le même montant parce  l’ordre a payé 27 434 600 FCFA .Mais vous avez entendu les montants. Il y en a un qui a gagné 27 590 400FCFA  et l’autre  31 018 000FCFA », a-t-il rappelé avant de donner les raisons pour lesquelles leurs gains sont inégaux. «  Pourquoi cette différence de gains ? Ces deux parieurs ont utilisé  la formule que nous  appelons champ réduit qui consiste à fixer  une base et à associer   à cette base une sélection. C’est ce que les deux parieurs ont fait .Mais chacun y est allé de ses moyens et du niveau de risque qu’il voulait prendre. G.K a fait un champ réduit avec   trois (3) chevaux de base et deux inconnus, on dit généralement 2x .Ce qui lui a valu un rapport de l’ordre  plus un rapport du désordre. C’est cumulé .C’est ce qui fait que son gain passe à 27 590. 400 FCFA. A.K qui est un habitué de la maison, a beaucoup risqué et en a eu pour sa mise. Il a fixé un seul cheval, le 3 qui est arrivé en tête. Et il a mis 4X derrière. C’est coûteux. Mais ça paye. Voici pourquoi, il a eu une fois l’ordre puisque le 3 est arrivé en tête  et 23 fois le rapport du désordre .C’est le principe du Pari Mutuel. Donc, il a un ordre plus  23 désordres.  Ce qui lui a valu le montant de 27 434 600 pour l’ordre plus  3 652 400 pour les 23 désordres. Sa mise  de 1 512 000FCFA   a été donc plus que remboursée avec ce gain de 31 millions FCFA.  Voici pourquoi les gains  des deux  gagnants paraissent inégaux. L’un a eu 23 désordres et l’autre a eu un seul désordre », a précisé le chef de Pool PMU  qui a terminé  en invitant   tout le monde à prendre un pari lors de la cagnotte la plus proche, le samedi 4 juillet prochain. « Il  y a  des cagnottes encore en jeu. Le samedi  4 juillet, nous avons une cagnotte de 14 millions de FCFA. J’invite donc tout le monde à tenter sa chance. Nous sommes suivis sur notre site web www. Lonaci.net, sur nos page Facebook et YouTube pour toutes les informations et les cagnottes à venir », a-t-il  conclu en laissant la place au Directeur Général de la LONACI, Dramane Coulibaly   qui s’est, à l’entame de ses propos, incliné devant la mémoire de toutes les personnes arrachées à l’affection des leurs suites aux pluies qui se sont abattues  sur la Côte d’Ivoire   et  a prié pour le repos de leur âme. Non sans  demander à « chacun de nous d’observer une prudence extrême et respecter les recommandations du gouvernement, afin de se protéger et protéger les siens ». Par ailleurs,  il a dépeint la situation difficile que traverse la LONACI, depuis la survenue de la pandémie à Covid-19. Lesquelles difficultés ont entrainé la fermeture des hippodromes français quand l’arrêt des compétitions sportives  européennes  « a  aussi porté un coup sévère à Sportcash, notre jeu de paris sportifs ».   N’empêche, La LONACI n’a pas failli à sa mission de première entreprise citoyenne. Elle qui a participé au sens large du terme à l’élan de solidarité dans la lutte contre la Covid-19 et  qui demeure mobilisée aux côtés du gouvernement jusqu’à la maîtrise totale de la pandémie.  

Revenant aux deux  gagnants, le Directeur Général n’a pas manqué de dire toute l’émotion qui l’anime et  de de les féliciter. « Nous ressentons beaucoup d’émotions à vous accueillir ce matin pour renouer avec la traditionnelle cérémonie de remise de chèques à nos gagnants… Chaque fois que nous remettons un chèque à un gagnant, nous avons la conviction de contribuer à la réalisation de ses rêves et très souvent à changer sa vie de manière positive. Félicitations à vous chers gagnants pour les gros lots que vous avez remportés.  Cela donne ainsi la preuve que les cagnottes sont bel et bien de retour au PMU, les millions aussi !  »  A précisé les DG qui, comme le chef de Pool Pmu, a invité les parieurs à fréquenter tous  leurs points de jeu, en respectant les mesures barrières.

Patricia Lyse

 

Intégration au Réseau d’obligations durables du Nasdaq/‘‘Combattre le covid-19’’, le projet qui a joué en faveur de la BAD

La Banque africaine pour le développement (BAD) a intégré le Réseau d’obligations durables du Nasdaq (NSBN). C’est un communiqué rendu public hier mercredi 17 juin 2020 par l’entreprise Nasdaq qui a donné l’information.

Le Nasdaq (Nasdaq : NDAQ), lancé en décembre 2019, est une entreprise technologique mondiale au service des marchés des capitaux et d’autres industries. Et plus de 40 émetteurs de 13 pays ont ajouté plus de 4 000 obligations à la plateforme, dont la Nordic Investment Bank, HSBC et Fannie Mae. Le NSBN est une plateforme internationale accessible au public, conçue pour améliorer la transparence du marché des obligations durables et vertes à impact social. La vice-présidente de Nasdaq a exprimé sa fierté devant l’intégration de la BAD. « Le Nasdaq se félicite de l’intégration de la Banque africaine de développement à notre plateforme d’obligations durables avec, en particulier, son obligation sociale Fight Covid-19, lancée pour atténuer l'impact de la pandémie sur les économies africaines et les moyens de subsistance de ses populations. Nous sommes fiers d’offrir une visibilité à un émetteur doté d’un mandat social aussi puissant, et dont le monde a plus que jamais besoin, notamment en ces temps difficiles », a déclaré Ann-Charlotte Eliasson, vice-présidente, responsable de la liste des obligations de l'UE et de la dette durable. Pour sa part, la trésorière de la BAD a fait savoir que « la plateforme d’obligations durables du Nasdaq, est une vitrine à travers laquelle nous mettons en avant le combat que nous menons contre la pauvreté et pour le progrès du continent Africain. Notre emprunt obligataire social ‘‘Combattre  le covid-19’’ est dédié à la protection des vies humaines et des moyens de subsistance», a déclaré Hassatou N’Sele, trésorier de la Banque africaine de développement. Il est bon de préciser que dix (10) obligations de la Banque ont été ajoutées à la plateforme, dont son emblématique emprunt obligataire social d’une valeur de 3 milliards de dollars américains, ‘‘Combattre le covid-19’’, lancé en mars 2020. C’est d’ailleurs l’obligation sociale la plus élevée à l’époque sur les marchés de capitaux internationaux. ‘‘Combattre le covid-19’’ reste à ce jour la plus importante émission obligataire sociale libellée en dollars américains. Il a pour objectif de contribuer à l’atténuation de l’impact économique et social de la pandémie sur les moyens de subsistance des populations africaines et les économies du continent.

F. S

BAD/Voici les raisons de la démission de la vice-présidence Jennifer Blanke

Ce qui est apparu comme une rumeur s’est avéré réel. Jennifer Blanke, vice-présidente de la BAD en charge de l’agriculture du développement humain et social a adressé le mardi 09 juin 2020, sa lettre de démission au sein de l’institution  panafricaine. Dans un communiqué de la BAD, l’américano-suisse devra quitter la banque le 04 juillet 2020.

Se prononçant sur le départ de la vice-présidente, Akinwumi Adesina, le président de la BAD, a relevé les qualités de sa désormais ex collaboratrice qui ont fait « avancer » certains programmes sur plusieurs fronts. « J’ai été ravi de travailler avec Dr Jennifer Blanke durant ces trois dernières années et demie. Elle a fait preuve d’un véritable leadership et a fait avancer nos programmes sur plusieurs fronts, en particulier dans le domaine de la sécurité alimentaire, de l’autonomisation financière des femmes et de la création d’emplois. Je lui souhaite plein succès et je me réjouis de pouvoir poursuivre la coopération et l’engagement avec elle », a souhaité Akinwumi Adesina, dans un communiqué. Dans sa lettre de démission, Jennifer Blanke a évoqué des raisons familiales. « Je pars pour des raisons purement familiales afin de rejoindre ma famille en Suisse, après une période très enrichissante à la Banque. La Banque et l’excellente équipe que nous avons constituée vont me manquer. Je continuerai à soutenir fermement notre institution, où que je sois », a-t-elle promis. Avant de remercier le président Akinwumi Adesina pour son leadership, ses conseils et son soutien qui ont sans aucun doute motivé et aidé son équipe et elle-même à jouer un rôle clé dans la transformation de la Banque. « Je me sens privilégiée d’avoir eu l’occasion de contribuer au programme de la Banque qui vise à accélérer la transformation sociale et économique de l’Afrique ». Totalisant 25 années d’expérience, Jennifer Blanke qui occupe les fonctions de vice-présidente depuis 2016, a également occupé les responsabilités de chef économiste et membre du comité exécutif du forum économique mondial de Davos (Suisse). Elle a assuré le leadership mondial sur les questions économiques et de développement. A peine que son contrat a été renouvelé au sein de l’institution, la vice-présidente a pris une part active dans le dossier des “lanceurs d’alerte”.

F. S

Covid-19 : La Banque africaine de développement mobilise plus de 13 millions de dollars pour soutenir la zone CEMAC et la RD Congo

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a accordé, le 2 juin à Abidjan, un financement de 13,55 millions de dollars américains pour soutenir la lutte contre la pandémie de la Covid-19 au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et en République démocratique du Congo (RDC).

 L’appui financier de la Banque comprend un don de l’enveloppe régionale du FAD-14 de 10,88 millions de dollars en faveur de la CEMAC. En outre, l’assistance de la Banque comporte un don du Fonds africain de développement (FAD) de 1,22 million de dollars en faveur de la RDC, ainsi que deux dons en faveur du Tchad, de 330 000 dollars du FAD et de 1,12 million de dollars du pilier III de la Facilité d’appui à la transition (FAT).

 Pour une réponse régionale efficace au Covid-19, ce programme prévoit notamment la fourniture d’équipements de protection aux agents de santé, la mise à disposition de kits sanitaires et de kits de test, la fourniture d’ambulances médicalisées aux structures sanitaires. Il prévoit également la formation des agents communautaires pour la recherche et le suivi des contacts et la sensibilisation des populations sur les mesures de prévention. L’appui aux structures de santé sera fait pour la prise en charge des cas, notamment les cas sévères. Un soutien à la résilience des systèmes de santé et des populations au Tchad, en RDC et en République centrafricaine est également inclus dans le programme ainsi que la rénovation et l’équipement des laboratoires et centres de santé. Le projet qui sera mis en œuvre sous la forme d’un bien public régional comporte une composante dédiée à la coordination régionale pour la lutte contre la Covid-19, y compris la mise en place d’un système d’alerte précoce en zone CEMAC, ainsi que des activités de communication et de sensibilisation communautaire.

 Les activités du projet seront mises en œuvre par l’Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC), et avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en qualité d’agence d’exécution. Les trois objectifs principaux visés sont : l’amélioration de la prévention et le renforcement du contrôle de la pandémie de Covid-19 en Afrique centrale ; l’amélioration des capacités techniques et opérationnelles des institutions sanitaires ; et, le renforcement de la résilience des populations et une meilleure coordination pour la gestion du Covid-19 au niveau régional.

 À ce jour, 13 177 patients infectés ont été recensés dans la zone CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo, Guinée équatoriale, Tchad) pour 322 décès et 5 419 guéris. En RD Congo, 3 325 cas de Covid-19 ont été enregistrés, dont 72 décès et 482 guéris.

 

Gaz butane / La consommation nationale passe de 154 000 tonnes en 2012 à 380 000 tonnes en 2019

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, Abdourahmane Cissé, a révélé que la consommation de gaz butane par les populations ivoiriennes a été multipliée par 2.5 entre 2012 et 2019, en passant de 154 000 tonnes à 380 000 tonnes.

Il a donné cette information le 02 juin 2020 au lancement officiel des travaux de construction de la nouvelle sphère A22, d’une capacité de 2 000 tonnes, au Terminal pétrolier Abidjan-Vridi de la Société de gestion des stocks pétroliers de Côte d’Ivoire (GESTOCI).

« Aujourd’hui, nous prévoyons une croissance moyenne de la consommation d’environ 10% par an sur la décennie 2020 – 2030. Ainsi, ce sont environ 930 000 tonnes de butane qui seront consommées en Côte d’Ivoire à l’horizon 2030 », a indiqué le ministre.

Abdourahmane Cissé a également expliqué que grâce aux nombreux investissements réalisés par le gouvernement tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays, les capacités de stockage de gaz butane ont été portées de 9 800 tonnes en 2012 à environ 20 000 tonnes en 2019.

Selon le ministre, la réalisation de la nouvelle sphère A22 qui coûtera environ 4 milliards de FCFA, va accroître la disponibilité du gaz butane.

Le directeur général de GESTOCI, Ibrahima Doumbia, a, pour sa part, annoncé que la nouvelle sphère A22 sera livrée en février 2021 et portera la capacité de stockage à 6 000 tonnes.

Source :- CICG

Transport aérien / Les aéroports de Bouaké et de Korhogo bientôt aux normes aéronautiques certifiées

La Côte d’Ivoire a obtenu un financement partiel de 25 milliards de FCFA de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) pour mettre aux normes aéronautiques certifiées les aéroports de Bouaké (centre) et de Korhogo (nord), a annoncé le 27 mai 2020, le porte-parole du gouvernement, Sidi Tiémoko Touré. Sidi Tiémoko Touré a précisé que ce financement sera affecté à la réhabilitation et à l’équipement des aéroports de Bouaké et de Korhogo. L’objectif de ce projet est d’améliorer la sécurité et la sûreté des activités aéroportuaires de ces deux pôles économiques de la Côte d’Ivoire, en élevant la qualité des infrastructures existantes aux normes aéronautiques en vigueur. En plus de la réhabilitation et du renforcement des pistes d’atterrissage, ces deux aéroports seront aussi dotés d’instruments d’aide à la navigation de dernière génération. L’accord de prêt, ratifié en Conseil des ministres, a été signé avec la BOAD, le 24 avril 2020. Source : Centre d’Information et de Communication Gouvernementale - CICG
S'abonner à ce flux RSS