Au Soudan du Sud, le pape appelle à rendre une "dignité" aux déplacés de la guerre civile    Burkina Faso : le président Traoré dément une "rupture diplomatique" avec la France    Au Soudan du Sud, le pape François lance un appel à la paix    Au Soudan du Sud, le pape François appelle à un "sursaut" pour la paix    Le pape est arrivé pour son "pèlerinage de paix" au Soudan du Sud    Le pape François peut-il être un facteur de paix pour le Soudan du Sud ?    Pollution de la rivière Nairobi, les habitants de plusieurs bidonvilles se plaignent    Procès d'Ousmane Sonko accusé de diffamation contre un ministre à Dakar    Procès en appel de proches de Soro pour "insurrection civile" en Côte d'Ivoire    Le Burkina Faso propose de créer "une fédération" avec le Mali    Le pape François au Soudan du Sud : une nouvelle terre promise pour l'Église catholique ?    Le pape attendu au Soudan du Sud, Juba se prépare depuis des jours    Aurélie Bambuck : "Raconter l’esclavage à hauteur d’enfant est une nécessité"    Ce qu'il faut retenir de l'actualité africaine de la semaine du 30 janvier
Administrator2

Administrator2

Voici pourquoi vous devez consommer de l’ail et du miel à jeun

L’ail est une plante magique. En fait, c’est certainement le meilleur antibiotique naturel. En mangeant de l'ail tous les jours, vous profitez de ses innombrables bienfaits. Car comme le citron ou l'huile d'olive, l'ail est un super aliment ! Dans cet article, je vous présente d'abord les vertus de l'ail chez l'homme : c'est en effet une plante extraordinaire. Puis, comment faire facilement ce remède maison à base d'ail et de miel.

L’ail est probablement la plante la plus extraordinaire de la famille des Alliums. C’est la même famille que celle des oignons. Il pousse facilement dans de nombreuses parties du monde. L'ail est largement utilisé comment ingrédient dans la cuisine en raison de son goût délicieux et de sa saveur épicée. Non seulement il apporte un bon goût à vos plats, mais il est aussi un des antibiotiques les plus puissants. Il peut guérir de nombreux maux. Ses propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires, antifongiques, antioxydantes, et antibiotiques sont largement reconnues. Les qualités nutritionnelles de l’ail

Les qualités nutritionnelles de l’ail

Les gousses d'ail ont un niveau incroyablement élevé de vitamines et de minéraux. Voici ce qu’on trouve dans 100 g d’ail en % des apports quotidiens recommandés : - 95% des vitamines B-6 - 38% de vitamine C - 13% de fer - 18% de calcium - 80% de manganèse - 22% de phosphore L'ail fonctionne comme un médicament puissant et le consommer cru comporte une myriade de bénéfices sur la santé. Mais sachez que si vous préférez, vous pouvez aussi avaler un comprimé d'ail inodore. D'ailleurs, il existe de nombreuses utilisations de l’ail dans la médecine ayurvédique et chinoise. Il est scientifiquement prouvé que l’ail diminue le cholestérol et l’hypertension artérielle. La consommation quotidienne d'ail diminue également le risque de crise cardiaque et de maladies coronariennes. Si vous avez une grippe, un rhume, une infection fongique, une diarrhée du voyageur... L'ail est certainement le remède de grand-mère qu'il vous faut pour vous soigner.

Le remède maison à base d’ail cru et de miel

1-Épluchez deux ou trois gousses d'ail.

  1. Hachez-les en petits morceaux.
  2. Mélangez avec une cuillère à soupe de miel.

Résultat

Et voilà, en prenant ce traitement tous les jours, vous vous sentirez plus énergique et en meilleure santé dès la 1re semaine . Ce remède naturel va stimuler votre système immunitaire pour le rendre bien plus fort, et ce, en seulement quelques jours. C'est une préparation facile à faire, n'est-ce pas ? En plus, ce traitement coûte beaucoup moins cher que n'importe quel médicament à acheter en pharmacie. Les bienfaits de ce sirop d'ail et miel sont nombreux, alors pourquoi s'en priver ? Que vous soyez un homme ou une femme, tout ce dont vous avez besoin, c'est de l'ail et du miel.

 

 

 

Communiqué du Conseil des ministres du 1er Février 2023

Le mercredi 1er février 2023, un Conseil des Ministres s’est tenu de 11h00 à 13h30, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.

L’ordre du jour de cette réunion comportait les points suivants :

A/-Mesures Générales

 Projet de loi

 Projets de décrets

B/-Mesure Individuelle

C/-Communications

D/-Divers

 

A/ – MESURES GENERALES

PROJET DE LOI

Au titre du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme ;

Le Conseil a adopté un projet de loi modifiant la loi n° 2018-975 du 27 décembre 2018 portant Code de procédure pénale.

Ce projet de loi réduit, de deux (2) à un mois, le délai minimum de l’avis préalable requis auprès du Ministre de la Justice et du Bâtonnier de l’Ordre des avocats, par le Procureur de la République, pour la fixation de la date de l’ouverture de chaque session de jugement, ordinaire ou complémentaire, devant les tribunaux criminels institués par la loi susmentionnée, à l’effet d’accélérer le jugement des infractions les plus graves que constituent les crimes.

Cette mesure vise ainsi à assurer un meilleur déroulé des sessions des tribunaux criminels sur l’ensemble du territoire national, avec davantage de célérité dans la programmation des sessions et le traitement des affaires en attente.

PROJETS DE DECRETS

1- Au titre du Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, en liaison avec le Ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt N°2100150043194, d’un montant total de six millions cent vingt mille (6 120 000) Unités de Compte, soit environ cinq milliards cent trois millions (5 103 000 000) Francs CFA, conclu le 17 novembre 2022, entre le Fonds Africain de Développement (FAD) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Projet Electricité Pour Tous (PEPT).

Le financement objet de cet accord, permettra d’accroître la production d’énergie électrique moins polluante et d’améliorer l’accès à coût réduit des populations en milieu rural à l’électricité. Il permettra plus spécifiquement de favoriser le raccordement au réseau électrique national d’environ 72 000 ménages et d’un nombre équivalent de centres professionnels.

2- Au titre du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, en liaison avec le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté un décret déterminant les attributions, l’organisation et le fonctionnement de l’Institut National de Formation Judicaire, en abrégé INFJ.

Ce décret met en cohérence l’organisation et les modalités de fonctionnement de l’INFJ avec la nouvelle législation nationale sur les EPN, à savoir la loi n° 2020-627 du 14 août 2020 fixant les règles générales relatives aux EPN et portant création de catégories d’établissements publics.

3- Au titre du Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, en liaison avec le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministère des Transports, le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier ;

Le Conseil a adopté un décret portant approbation et déclaration d’utilité publique du périmètre du projet de construction de la ligne de Bus Rapid Transit (BRT) entre Yopougon et Bingerville.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Mobilité Urbaine d’Abidjan (PMUA) initié par le Gouvernement, pour renforcer le système de transport collectif de masse dans le District d’Abidjan.

Les emprises du projet ainsi reversées au domaine public de l’Etat abriteront les voies, les stations et les dépôts de la ligne de BRT entre Yopougon et Bingerville, dont l’achèvement des travaux est globalement prévu à la fin de l’année 2025.

Les détenteurs de droits coutumiers, de titres définitifs de propriété sur les emprises du projet, les locataires ou leurs ayants droit percevront une indemnisation conformément à la réglementation en vigueur. Aussi, toute transaction, toute construction nouvelle, même précaire, tous types de travaux de nature à modifier l’état du sol, portant sur cette zone, sont interdits.

4- Au titre du Ministère des Ressources Animales et Halieutiques, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural ;

Le Conseil a adopté un décret portant règlementation des tandems agropastoraux.

Institués par la loi n° 2016-413 du 15 juin 2016 relative à la transhumance et aux déplacements de bétails, les tandems agropastoraux sont des conventions entre agriculteurs et éleveurs conclues dans le but de faire paître du bétail sur une parcelle de culture. Ils visent plus spécifiquement à favoriser le rapprochement et le développement d’échanges complémentaires entre les deux groupes professionnels en vue de réduire les conflits liés à l’exploitation de l’espace agropastoral.

Ce décret précise les règles applicables à la formation, à l’exécution et à la fin du contrat de tandem agropastoral.

5- Au titre du Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté un décret portant modification de l’annexe du décret n° 2022-752 du 28 septembre 2022 portant création des Etablissements Publics Hospitaliers départementaux de Côte d’Ivoire.

Ce décret incorpore à l’annexe ainsi modifiée de nouvelles structures hospitalières satisfaisant aux normes de qualification d’Etablissement Public Hospitalier Départemental (EPHD) tel que prévu par la loi n° 2019-678 du 23 juillet 2019 portant réforme hospitalière.

Ainsi sont incorporés au nombre des EPHD, l’Hôpital Spécialisé de Soins Ambulatoires et de Conseils du District Sanitaire de Treichville-Marcory, l’Hôpital Général de Djekanou du District Sanitaire de Toumodi, l’Hôpital Général de Taabo du District Sanitaire de Tiassalé et l’Hôpital Psychiatrique de Bouaké du District Sanitaire de Bouaké-Nord.

B/– MESURE INDIVIDUELLE

Au titre du Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora ;

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Monsieur CISSE Yacouba, Ambassadeur, 2e échelon, Matricule 361 307-P, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République de Côte d’Ivoire près la République d’Autriche, avec résidence à Vienne.

C/– COMMUNICATIONS

1- Au titre du Ministère d’Etat, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté une communication relative à la collecte et à l’utilisation des redevances prélevées sur la filière Café-Cacao au 30 septembre 2022.

La production de cacao, du 1er janvier au 30 septembre 2022, s’établit à 1 133 278 tonnes contre 1 188 171 tonnes au troisième trimestre 2021, soit une baisse de 4,62%. Sur la même période, les exportations se situent à 1 448 478 tonnes.

Le revenu brut cumulé perçu par les producteurs de cacao de janvier à septembre 2022 est estimé à 934,95 milliards de FCFA, pour un prix garanti bord champ moyen de 825 FCFA/Kg sur la campagne 2021-2022.

La production de café sur la période du 1er janvier au 30 septembre 2022 se chiffre à 92 259 tonnes contre 47 391 tonnes en 2021. Cette performance est en lien avec les bonnes conditions climatiques et agronomiques observées en 2021. Sur la même période, les exportations de café s’élèvent à 62 854 tonnes.

Le revenu brut cumulé perçu par les producteurs de café sur la période de janvier à septembre 2022 est estimé à 64,82 milliards de FCFA, pour un prix garanti bord champ moyen de 700 FCFA/Kg sur la campagne 2021-2022, soit une hausse de 148,67% en rapport avec la hausse de la production et du prix bord champ.

Les investissements réalisés de janvier au 30 septembre 2022 s’établissent à 28,45 milliards de FCFA. Ces investissements concernent les décaissements essentiellement effectués pour les activités d’appui à l’amélioration des conditions de vie des producteurs, les achats de sacs brousse pour la collecte du café et du cacao, les activités de diversification agricole et celles relatives au programme quantité-qualité-croissance (2QC).

A fin septembre 2022, la situation des comptes bancaires relatifs aux fonds d’investissement affiche un solde positif de 23,68 milliards de FCFA, indiquant une baisse de 2,07 milliards de FCFA par rapport à son niveau de fin septembre 2021.

Il ressort toutefois, globalement, à fin septembre 2022, d’une part, la consolidation du revenu du paysan avec un prix garanti bord champ rémunérateur et, d’autre part, une amélioration des conditions de travail des producteurs à travers les projets financés par les fonds d’investissement, en lien avec la mise en œuvre de la réforme de la filière café-cacao entreprise par le Gouvernement à travers le programme de vente anticipée.

2- Au titre du Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora ;

Le Conseil a adopté une communication relative à l’engagement de la procédure visant à signer la Convention multilatérale concernant l’assistance administrative mutuelle en matière fiscale (la MAAC).

Cette convention établit entre les Etats signataires une plateforme d’échanges de renseignements d’ordre fiscal et financier, en vue de lutter efficacement contre les pertes de recettes fiscales induites par les pratiques liées à l’érosion des bases imposables et les transferts illicites de bénéfices. Ces pratiques, qui consistent pour certaines entreprises, à transférer artificiellement leurs bénéfices vers des Etats où elles sont peu imposées ou totalement exonérées d’impôts, induisent un manque à gagner pour les recettes publiques des Etats de l’ordre de 4 à 10%.

Aussi, le Conseil a donné son accord pour l’adhésion de notre pays au traité MAAC, en vue de permettre à notre administration fiscale d’améliorer la qualité du contrôle des transactions transfrontalières effectuées par les contribuables et de renforcer la lutte contre la fraude fiscale internationale.

3- Au titre du Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, le Ministère du Plan et du Développement, le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation et le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques ;

Le Conseil a adopté une communication relative à la présentation des résultats de l’incidence sociale et économique de la sous-nutrition chez l’enfant en Côte d’Ivoire en 2022.

L’étude sur le coût de la sous-nutrition et de la faim en Afrique (COHA) est une initiative africaine dirigée par la Commission de l’Union africaine et soutenue par la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique. Elle est mise en œuvre par les États membres de l’UA pour aider les pays à améliorer la vie des enfants en Afrique. Cette étude a été conduite dans notre pays, sur la période 2021 à 2022, sous la supervision du Comité Technique du Conseil National pour la Nutrition, l’Alimentation et le développement de la Petite Enfance (CONNAPE) et la coordination du Cabinet du Vice-Président de la République.

L’étude a évalué précisément l’incidence sociale et économique de la sous nutrition chez l’enfant en Côte d’Ivoire en 2022, à savoir les pertes économiques subies par l’État de Côte d’Ivoire dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’emploi pouvant être directement attribués au fait qu’un individu a souffert de sous-nutrition avant l’âge de cinq ans.

Suivant les résultants principaux de cette étude, 34,9% de la population adulte en Côte d’Ivoire a souffert de retard de croissance pendant son enfance, 32,3% des cas de redoublement de classe au niveau scolaire sont dus aux difficultés plus élevées que connaissent les enfants atteints de retard de croissance, 27,3% des cas de mortalité infantile en Côte d’Ivoire sont associés à la sous-nutrition, et la mortalité infantile associée à la sous-nutrition des enfants a réduit de 2,4% la population active de la Côte d’Ivoire. Il en ressort que le coût annuel engendré par la sous-nutrition des enfants est estimé à 590,9 milliards de FCFA, soit 2,08% du Produit Intérieur Brut. Les effets cumulés du retard de croissance sur la productivité font perdre à la Côte d’Ivoire 2,00% de son PIB.

En réponse aux conclusions de cette étude, le Conseil a arrêté diverses mesures, comprenant notamment le renforcement de la souveraineté alimentaire avec la mise en place de systèmes alimentaires nutritifs et résilients, le renforcement du cadre législatif de la nutrition et de la protection de la petite enfance avec un focus sur la pratique de l’allaitement et un financement continu pour investir dans la nutrition des enfants et même au-delà afin de répondre à toutes les formes de malnutrition.

D- DIVERS

- Suicides et tentative de suicide en milieux universitaires :

Le Chef de l’Etat est fortement préoccupé par cette situation alarmante sur les campus universitaires. En attendant les conclusions des enquêtes en cours, des dispositions ont été prises pour assurer aux étudiants et aux personnels d’encadrement un accompagnement psychologique sur les espaces universitaires.

Concernant la tentative de suicide d’un étudiant à l’Université Alassane OUATTARA de Bouaké, elle fait suite à la détresse intense que lui a causée le décès de son père. Cet étudiant a été pris en charge par l’Etat, et son état est jugé stable.

- Salubrité et assainissement :

Le Président de la République a instruit le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre des mesures urgentes pour garantir un cadre de vie sain aux populations, en attendant la fin de la mise en œuvre des grands projets d’assainissement et de salubrité actuellement en cours.

- Organisation de la cérémonie de remise du Prix Félix Houphouët-Boigny :

La cérémonie aura effectivement lieu le 8 février 2023 à Yamoussoukro, en présence de la lauréate, Mme Angela MERKEL, ancienne chancelière d’Allemagne, de SEM. Macky SALL, Président du Sénégal, représentant le parrain du Prix. D’autres personnalités ont également confirmé leur présence. Il s’agit notamment des Présidents du Ghana, de la Guinée Bissau et du Liberia, des anciens Chefs d’Etat Henri Konan BEDIE, protecteur du Prix, et Laurent GBAGBO, ainsi que de l’ancienne Première Dame, Mme Thérèse HOUPHOUËT-BOIGNY.

- Le prochain conseil se tiendra le mercredi 15 février 2023, à Abidjan 

Fait à Abidjan, le1er février 2023

  1. Amadou COULIBALY

Ministre de la Communication et de l’Economie Numérique,

Porte-parole du Gouvernement

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Internet : tout blogueur, activiste ou influenceur disposant de 25 000 abonnés en ligne est soumis à la loi sur la communication audiovisuelle

La diffusion du contenu audiovisuel de tout site de blogueur, d’activiste ou influenceur disposant de 25 000 abonnés en ligne, n’a pas le caractère de correspondance privée et est par conséquent soumise au respect des principes généraux de la communication audiovisuelle, a affirmé le directeur des Affaires juridiques à la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), Siméon Koné. Il intervenait au cours de la tribune d’échanges et d’information "Tout Savoir Sur", du Centre d’Information et de Communication gouvernementale (CICG), le 31 janvier 2023 à Abidjan. Cette conférence de presse est retransmise en direct sur la page Facebook officielle du gouvernement de Côte d’Ivoire www.facebook.com/gouvci.officiel. Selon le conférencier, ces principes généraux sont, entre autres, l’atteinte à la souveraineté nationale, la violation du secret d'Etat, l’atteinte à la défense nationale, le non-respect des institutions de la République, l’atteinte à la dignité de la personne humaine, etc. Siméon Koné a indiqué que la sanction qu’encourt le contrevenant à cette disposition est prévue par la HACA. Il s’agit de la « suspension immédiate de l'accès audit service ou contenu illégal ou malveillant ». 

Poursuivant, l’intervenant a précisé que la loi fait obligation aux fournisseurs de services de plateformes de partage de vidéos, à mettre en place des mesures appropriées pour protéger d'une part, les mineurs contre les contenus susceptibles d'affecter leur développement physique, mental ou moral et d'autre part le grand public contre l'incitation notamment à la haine, à la discrimination ethnique, sociale et religieuse, à la xénophobie, etc. « Est puni d'une peine d’emprisonnement de trois mois à un an et d'une amende de 2  à 10 millions de FCFA, le dirigeant de droit ou de fait du fournisseur d'accès à internet qui n'aura pas procédé au retrait ou empêché l'accès à tout contenu audiovisuel visé par cette décision », a-t-il déclaré.

Il a assuré que l’objet poursuivi à travers ces dispositions légales n’est pas d’enfreindre à la liberté d’expression et de créativité mais d’encadrer cette liberté et surtout concourir à la protection du jeune public et éviter certaines dérives sur la toile.

Notons que les activités de ces acteurs de l'internet sont encadrées par la loi n°2022-979 du 20 décembre 2022 portant régime juridique de la communication audiovisuelle.

 

Source : CICG

 

--

 

Internet : tout blogueur, activiste ou influenceur disposant de 25 000 abonnés en ligne est soumis à la loi sur la communication audiovisuelle

La diffusion du contenu audiovisuel de tout site de blogueur, d’activiste ou influenceur disposant de 25 000 abonnés en ligne, n’a pas le caractère de correspondance privée et est par conséquent soumise au respect des principes généraux de la communication audiovisuelle, a affirmé le directeur des Affaires juridiques à la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), Siméon Koné. Il intervenait au cours de la tribune d’échanges et d’information "Tout Savoir Sur", du Centre d’Information et de Communication gouvernementale (CICG), le 31 janvier 2023 à Abidjan. Cette conférence de presse est retransmise en direct sur la page Facebook officielle du gouvernement de Côte d’Ivoire www.facebook.com/gouvci.officiel. Selon le conférencier, ces principes généraux sont, entre autres, l’atteinte à la souveraineté nationale, la violation du secret d'Etat, l’atteinte à la défense nationale, le non-respect des institutions de la République, l’atteinte à la dignité de la personne humaine, etc. Siméon Koné a indiqué que la sanction qu’encourt le contrevenant à cette disposition est prévue par la HACA. Il s’agit de la « suspension immédiate de l'accès audit service ou contenu illégal ou malveillant ». 

Poursuivant, l’intervenant a précisé que la loi fait obligation aux fournisseurs de services de plateformes de partage de vidéos, à mettre en place des mesures appropriées pour protéger d'une part, les mineurs contre les contenus susceptibles d'affecter leur développement physique, mental ou moral et d'autre part le grand public contre l'incitation notamment à la haine, à la discrimination ethnique, sociale et religieuse, à la xénophobie, etc. « Est puni d'une peine d’emprisonnement de trois mois à un an et d'une amende de 2  à 10 millions de FCFA, le dirigeant de droit ou de fait du fournisseur d'accès à internet qui n'aura pas procédé au retrait ou empêché l'accès à tout contenu audiovisuel visé par cette décision », a-t-il déclaré.

Il a assuré que l’objet poursuivi à travers ces dispositions légales n’est pas d’enfreindre à la liberté d’expression et de créativité mais d’encadrer cette liberté et surtout concourir à la protection du jeune public et éviter certaines dérives sur la toile.

Notons que les activités de ces acteurs de l'internet sont encadrées par la loi n°2022-979 du 20 décembre 2022 portant régime juridique de la communication audiovisuelle.

 

Source : CICG

 

--

 

S'abonner à ce flux RSS