En Tunisie, un code électoral "taillé sur mesure pour éliminer certains candidats"    Journée mondiale des réfugiés : "Quand je joue au foot, je me sens grand"    Bénin : mesures coercitives à l'encontre de l'ancien président Thomas Boni Yayi    Soudan : la procureure de la CPI demande qu’Omar el-Béchir soit maintenant remis à La Haye    Premières inculpations pour le massacre de Garissa en 2015 au Kenya    À cinq mois de la présidentielle, la Tunisie durcit le code électoral    L'analyse de notre correspondante à Bamako    Des dizaines de morts dans de nouvelles attaques dans le centre du Mali    L'économie, enjeu du scrutin présidentiel mauritanien    Au Soudan, les lutteurs de retour sur le ring malgré les violences    L'ONU demande une enquête indépendante sur la mort de Mohamed Morsi    Bénin : retour au calme à Tchaourou    L'ex-président égyptien Mohamed Morsi meurt après un malaise au tribunal    Un attentat attribué à Boko Haram fait plusieurs dizaines de morts au Nigeria    Présidentielle en Mauritanie : les Haratines, descendants d'esclaves toujours discriminés
Les bienfaits de

Les bienfaits de (44)

Les bienfaits de l’allaitement

Si les bienfaits de l'allaitement ne sont plus à prouver, les idées reçues sur le sujet sont tenaces. Est-ce vraiment fatigant d'allaiter ? Ovule-t-on pendant cette période ? Allaiter est-il vraiment un automatisme ? Le point avec France Guillain, auteure de "J’allaite mon enfant" (éd. La Plage) et mère de cinq enfant qu’elle a allaités.

  1. Il est plus difficile d’allaiter quand on a une petite poitrine

FAUX

La capacité à allaiter et la quantité de lait produit n’ont rien à voir avec la taille de la poitrine. "Cette idée est issue du consumérisme, qui considère que plus il y en a, mieux c’est. Mais elle est absolument fausse. Preuve en est : autrefois, les femmes maories avaient des poitrines peu développées et allaitaient pourtant leurs enfant pendant trois ans", ajoute France Guillain.

  1. Le lait maternel renforce le système immunitaire des bébés

VRAI

A travers l’allaitement, la maman transmet ses propres anticorps au bébé et lui permet d'améliorer son système immunitaire. Des études ont ainsi démontré que les risques d’otites, de gastro-entérites ou encore de diarrhées étaient plus faibles chez les bébés allaités. C'est notamment pour cette raison que l’allaitement exclusif au sein est recommandé jusqu’à l’âge de six mois par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

  1. L’allaitement est un automatisme pour les mamans

FAUX

L’allaitement n’est pas un acte inné, ni facile pour toutes les mamans. "Il s’agit d’une compétence archaïque. Les mamans guenons, par exemple, n’allaitent pas leur petit de façon instinctive. Il faut qu’une vieille guenon leur montre comment procéder pour qu’elles y parviennent, précise France Guillain. Il ne faut pas confondre amour maternel et allaitement. Une femme qui n’arrive pas à allaiter ou qui n’en a pas envie, n’est évidemment pas une mauvaise mère".

  1. Allaiter est fatigant

FAUX

Ce n’est pas l’allaitement en lui-même qui est fatigant. C’est le fait d’avoir un enfant, et de faire face à tous les chamboulements que cela implique qui demande de l’énergie. Pour économiser ses forces, il existe d’ailleurs des astuces, comme celle d’installer le berceau de bébé près de son lit, afin de pouvoir allaiter tout en restant couchée. "Ce système est moins fatigant que lorsque l’on doit se lever la nuit pour préparer et réchauffer les biberons, ajoute France Guillain. Autre astuce : dormir dès que cela est possible et ne jamais hésiter à demander de l’aide".

  1. Plus un bébé tète, plus la maman produit de lait

VRAI

C’est un processus logique : la production de lait augmente en fonction de la fréquence et de l’efficacité des tétées d’un bébé. En effet, l’organisme produit du lait en réponse à la stimulation des seins par l’allaitement.

  1. L’allaitement est douloureux

FAUX

Certaines mamans ressentent des douleurs et voient l’apparition de crevasses sur leur poitrine lors de l’allaitement. Si cela arrive, c’est que le bébé ne tète pas comme il faut : il n’attrape que le bout du mamelon et pas l’aréole toute entière, comme cela devrait être le cas. Il faut donc lui apprendre à prendre le sein correctement.

  1. Le lait de certaines femmes n’est pas assez nourrissant

FAUX  

Toutes les mamans produisent un lait nourrissant. Mais il est possible d’améliorer sa qualité, en misant sur une alimentation riche et variée. Pour cela, il est conseillé d’opter pour des aliments riches en fer, en calcium, en acides gras essentiels ou encore en vitamines.

  1. Allaiter n’empêche pas l’ovulation

VRAI

Si l’allaitement peut inhiber l’ovulation chez certaines femmes, cet acte n’est pas pour autant un moyen de contraception. Les mamans allaitantes doivent donc se protéger en utilisant une contraception sans hormones comme un diaphragme, un stérilet en cuivre ou encore des préservatifs.

  1. Les aliments forts en goûts sont déconseillés pendant l’allaitement

FAUX

Une femme a une alimentation variée et équilibrée lorsqu’elle est enceinte et elle doit poursuivre dans ce sens pendant l’allaitement. Si l’alcool est toujours à bannir, la maman peut consommer de tout, y compris des aliments forts en goût comme le chou, lorsqu’elle allaite. Le bébé est habitué à ces saveurs variées, qui passaient par le liquide amniotique lors de la grossesse.

  1. Les enfants allaités ont du mal à se détacher de leur maman

FAUX

 

L’allaitement est un moment privilégié entre la maman et le bébé, qui renforce le lien naturel les unissant. Cet acte a tendance à rassurer et à sécuriser les enfants. Ces derniers, qui gagnent en confiance, n’auront donc pas de mal à s’éloigner de leur mère et à être plus autonome par la suite.

 

En savoir plus...

Ce qu’il faut faire pour profiter de tous les bienfaits des légumes

Une conservation adaptée

Au frais. Après récolte, les choux et les brocolis perdent une part importante de leurs nutriments (vitamines, antioxydants) chaque jour. Pour stopper ce processus, mieux vaut les acheter réfrigérés, puis les conserver au frais dans des sacs en plastique scellés.

Prédécoupés. Pour augmenter de 50 % la quantité de polyphénols antioxydants en une nuit, on déchire les feuilles des salades et des endives, on coupe les légumes en rondelles, et on les place dans des sachets scellés à glisser au réfrigérateur.

 Du repos

À température ambiante. Gardez vos baies à 20 °C (température ambiante dans la cuisine) un ou deux jours après achat. Les antioxydants grimperont de moitié en 24 heures. Ne conservez jamais vos tomates au réfrigérateur, mais laissez-les sur le plan de travail. Ainsi, elles continuent à mûrir et voient leur niveau de lycopène, anti-cancer, doubler en une semaine.

Au soleil. Posés une heure durant la tête en bas, au soleil derrière une fenêtre, les champignons seront meilleurs pour la santé, car cela booste leur niveau de vitamine D. Bonne nouvelle quand on sait que, selon les autorités de santé, 80 % des Français souffrent d’une carence en vitamine D.

Une bonne cuisson

À la vapeur. La cuisson vapeur, ou sautée avec un peu d’eau, quintuple la teneur en vitamine A et en carotène des crucifères (chou, kale, brocoli, chou-fleur, chou-rave, navet…).

À la poêle. Rapidement chauffés à la poêle, les fruits voient leur niveau d’antioxydants doubler. Et triplent leur niveau de polyphénols, dont les anthocyanes, qui augmentent la résistance des vaisseaux sanguins.

Et sans cuisson. Mieux vaut consommer crus l’ail, l’oignon et les échalotes. En effet, les végétaux membres de la famille des alliacées contiennent des composants soufrés antibactériens. Ils ont également une action diurétique, fluidifient le sang, agissent sur la cholestérolémie et sont antioxydants.

Un choix éclairé

La couleur. Pour faire le plein d’antioxydants, privilégiez les fruits et légumes les plus foncés : haricots rouges, carotte violette, raisin noir, orange sanguine, salade rouge… Un poivron rouge contient autant de nutriments que cinq poivrons verts, les oignons rouges procurent cinq fois plus de polyphénols que les blancs. Enfin, la patate douce violette réduit l’hypertension, protège le foie et stimule le cerveau.

La fermeté. Privilégiez les pommes de terre à chair ferme (charlotte, désirée), dont l’index glycémique est plus bas que celui des variétés farineuses (maris piper, king edward, bintje).

La taille. Misez sur les champignons grand format : leur concentration en chitine, booster d’immunité, est proportionnelle à leur taille.

Des associations gagnantes

Baies + noix. Les laitages inhiberaient les pouvoirs des baies (myrtilles, framboises, cassis…). À l’inverse, les oléagineux multiplient leurs bienfaits : on mange donc des baies en buvant du lait d’amande ou en grignotant différentes sortes de noix.

Légumes + huile d’olive. Un filet d’huile d’olive pressée à froid améliore l’assimilation des nutriments de la salade ou des carottes cuites. brocolis + moutarde. Une cuillère à café de graines de moutarde dans la cuisson triple la quantité des composés anti-cancer des brocolis. Vive le curry de brocolis !

Coup de pouce food

Botaniste, James Wong a rassemblé dans « Manger mieux pour vivre mieux » (éd. Hachette cuisine) une multitude d’astuces et de recettes pour doper les aliments du quotidien.

En savoir plus...

Les bienfaits de l'avocat

lorsqu'on essaye de perdre du poids. Pourtant, ce fruit peut tout à fait s'intégrer dans une alimentation équilibrée. On vous explique tout.

Avec sa chair moelleuse et fondante, l'avocat se cuisine à toutes les sauces : on adore ça ! Problème : ce fruit (parce que oui, c'est un fruit) a mauvaise presse. Jugé trop gras et trop calorique (100 g d'avocat = 169 Kcal !), il serait mauvais pour notre ligne et nous empêcherait même d'atteindre notre objectif minceur... Et si on vous prouvait le contraire ?

Les bienfaits santé de l'avocat

Si l'avocat est effectivement riche en lipides (29 g de lipides pour 100 g d'avocat tout de même...), ce sont principalement des acides gras mono-insaturés (AGMI) : autrement dit, des « bonnes » matières grasses ! Parmi ces AGMI, on retrouve notamment des omega-9 qui participent à la régulation du taux de cholestérol dans le sang et à la prévention des maladies cardiovasculaires – l'hypertension notamment.

Mais au-delà des AGMI, l'avocat regorge également de nutriments utiles : de la vitamine K (qui participe à la consolidation des os), de la vitamine B9 (importante pour la multiplication cellulaire), de la vitamine E (qui protège les tissus et le cœur, en particulier), de la lutéine (bonne pour la vue et pour la peau), de la vitamine C (qui booste le système immunitaire) et de la vitamine B6 (qui favorise la synthèse des globules rouges).

Les atouts minceur de l'avocat

C'est un coupe-faim naturel. D'après une étude américaine publiée en janvier 2014 dans le Nutrition Journal, manger la moitié d'un avocat à midi permettrait d'éviter les fringales durant l'après-midi en diminuant de 40 % la sensation de faim dans les 3 heures suivant le déjeuner. Le secret de ce coupe-faim naturel ? Une richesse exceptionnelle en fibres solubles et insolubles.

C'est un bon substitut au beurre. 100 g de beurre doux = 731 Kcal. 100 g d'avocat = 169 Kcal. Le choix est vite fait ! Bonne nouvelle : avec sa chair moelleuse et fondante, l'avocat peut tout à fait se substituer au beurre, notamment en pâtisserie. Les proportions sont identiques : on pourra ainsi remplacer 100 g de beurre mou par 100 g de purée d'avocat. Et le goût du gâteau ne s'en trouve pas modifié. À tester !

C'est une arme anti-cellulite. Parce qu'il contient des bonnes graisses qui activent les processus anti-inflammatoires de l'organisme ainsi que de la vitamine E qui fluidifie la circulation sanguine, l'avocat constitue un bon allié anti-cellulite. Une portion par jour (c'est-à-dire un demi-avocat) peut donc se révéler bénéfique en cas de capitons tenaces...

3 recettes minceur à l'avocat

Guacamole allégé. Coupez 1 tomate en petits dés et prélevez la chair d'1 avocat bien mûr. Mixez l'avocat avec les dés de tomate, le jus d'1 citron, 1 c. à s. de yaourt nature à 0 % M.G., 1 pincée de paprika, du sel et du poivre jusqu'à obtenir une texture crémeuse. Conservez au frais.

Smoothie détox à l'avocat. Pelez et épépinez 1 citron vert. Prélevez la chair d'1 avocat bien mûr. Épluchez ½ concombre et coupez-le en petits dés. Mettez tous les ingrédients dans le bol d'un blender et mixez avec 10 cl d'eau et 1 pincée de sel jusqu'à ce que le mélange soit homogène. Dégustez frais.

Salade minceur à l'avocat. Découpez la chair d'1 avocat en tranches. Taillez 2 asperges fraîches en dés. Prélevez les quartiers d'1/2 pamplemousse. Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients avec 2 c. à c. d'huile d'olive et 3 c. à c. de vinaigre balsamique. Salez, poivrez. Ajoutez une poignée de mâche et remuez bien. À savourer au déjeuner.

 

 

En savoir plus...

Les bienfaits du pamplemousse

Le pamplemousse désigne en fait deux fruits. D'un côté, il y a celui qu'on connait bien - qu'on appelle aussi pomélo - avec son écorce mince de couleur jaune ou rose. Son goût est légèrement sucré et on le consomme en occident depuis les années 1940. Le mot « pamplemousse » désigne aussi un fruit asiatique, peu commercialisé en Europe, à l’écorce épaisse de couleur verdâtre, jaune ou rosée, et truffé de pépins. Peu juteux, son amertume et son acidité en font un aliment surtout utilisé dans des préparations culinaires.

Un puissant antioxidant

Le pamplemousse regorge de bienfaits santé. Sa chair, son écorce et ses pépins ont chacun leur spécificité. Le jus est riche en vitamine C et contient des flavonoïdes. Ces antioxydants très puissants luttent contre le vieillissement prématuré des cellules de l'organisme. Pour profiter au mieux des propriétés antioxydantes de ce fruit, on choisit les pamplemousses roses ou rouges.

Fait baisser le taux de Cholestérol

L’écorce de pamplemousse, quant à elle, renferme des fibres solubles, tout comme la membrane blanche qui contient la chair. Ce type de fibres contribuent à faire baisser le cholestérol sanguin et à éloigner les risques de maladies cardiovasculaires.

Booste le système immunitaire

Enfin, les pépins de pamplemousse sont généralement consommés sous forme d'EPP (extrait de pépins de pamplemousse) et sont connus pour leurs effets boosteur sur le système immunitaire. En prévention ou en traitement, ils sont très efficaces pour combattre les infections hivernales. 

Réduit les risques de cancer

Ainsi la présence de flavonoïdes, de limonades, de vitamine C et de caroténoïdes lui confère des effets bénéfiques dans la prévention des cas de cancers de la bouche, du pharynx, de l’oesophage et de l’estomac

L'huile essentielle de pamplemousse pour lutter contre la cellulite

En massage, quelques gouttes d'huile essentielle de pamplemousse diluées dans une huile végétale aident à lutter contre la cellulite et à redonner un aspect tonique à la peau. L'huile essentielle de pamplemousse est également utile pour stimuler la circulation sanguine et limiter la rétention d'eau. 

 

En savoir plus...

Les œufs favorisent le développement cérébral des enfants

Une étude américaine révèle qu’introduire les œufs dès l’âge de six mois dans l’alimentation des bébés a des effets positifs sur leur développement cérébral.

Ce n’est pas un secret : pour bien grandir, les enfants ont besoin d’une alimentation équilibrée. Et cela commence dès quatre mois, lors de la diversification alimentaire. Après les légumes et les fruits, c’est au tour de la viande, du poisson et des œufs d’être introduits. Ce dernier aliment pourrait d'ailleurs avoir un plus fort potentiel qu’on ne l’imagine : il favoriserait le développement cérébral des bébés, selon une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs de l'Université Washington de Saint-Louis (Etats-Unis) ont séparé 163 nourrissons âgés de six à neuf mois en deux groupes : les bébés du premier groupe ont mangé un œuf par jour pendant six mois, contrairement à ceux du second groupe. Résultat : les enfants ayant consommé des œufs dès l’âge de six mois présentaient des taux plus élevés de choline, un nutriment généralement rangé dans la classe des vitamines B, et d'acide docosahexaénoïque (DHA), un acide gras de la famille des oméga-3. Tous deux jouent un rôle essentiel dans le développement du cerveau des nourrissons.

Cerise sur le gâteau : les vertus santé de cet aliment ne sont pas son seul avantage. "Les œufs fournissent non seulement des nutriments essentiels à des niveaux supérieurs ou comparables à ceux trouvés dans d'autres produits d’origine animale, mais ils sont aussi relativement plus abordables", précise Lora Iannotti, principale auteure de l’étude.

En savoir plus...

Les Bienfaits de la Citronnelle

La citronnelle aurait des propriétés sédatives, antispasmodiques, hypoglycémiantes et anti-parasitaires. Elle aurait également une action anti-inflammatoire, anti-hémostatique et anti-bactérienne.

Usage interne

On utilise généralement ses feuilles en infusion pour apaiser les personnes anxieuses, stressées ou qui dorment mal, mais aussi pour calmer les troubles digestifs, combattre la grippe. Cette infusion faisant aussi diminuer la concentration de sucre sanguin (vertu hypoglycémiante), elle a également un intérêt dans le traitement du diabète.

Usage externe

Appliquée sous forme de cataplasme, la citronnelle atténuerait les lumbagos et les douleurs de rhumatismes. Quant à son huile essentielle, elle peut être utilisé sur le peau et les vêtements comme répulsif à insectes. C'est aussi un très bon antiseptique en cas d'irritation cutanée.

 

 

L

 

 

En savoir plus...

Les bienfaits de la papaye et de ses graines

La papaye est une bonne source de vitamines, d’enzymes et d’antioxydants qui sont indispensables à la beauté et la jeunesse de la peau et qui empêchent l’accumulation de cholestérol dans les artères.

Les fibres contenues dans la papaye renforcent et équilibrent les systèmes digestifs sensibles, et favorisent la bonne absorption des nutriments par l’organisme.

Gorgée de vitamine C, la papaye  est idéale pour booster votre immunité.

Très faible en calories et riche en fibres, la papaye est un aliment idéal dans les régimes pour perdre du poids : elle laisse une bonne sensation de satiété et favorise l’élimination.

La papaye contient de la papaïne, une enzyme digestive qui agit efficacement contre les blessures musculaires, les légers traumatismes et les allergies.

Les graines de papaye  sont bénéfiques pour votre santé et peuvent prévenir et guérir une pléthore de maux liés au foie, à l’intestin, les vers intestinaux et même des maladies comme la dengue.

Santé du foie

Les graines de papaye contiennent des nutriments essentiels qui aident à guérir la cirrhose du foie. Broyer ou écraser 5-6 graines de Papaye et extrayez en le jus. Consommez le jus pendant 30 jours. Manger des petites quantités de graines de papaye régulièrement aide à désintoxiquer le foie.

Santé des reins

Des chercheurs de l’Université de Karachi ont constaté que les graines de Papaye peuvent être utilisées pour améliorer la santé des reins et prévenir l’insuffisance rénale.

Propriétés anti-inflammatoires

Les graines de Papaye ont des vertus anti-inflammatoires, ce qui les rend indiquées pour soulager l’arthrite, les maladies articulaires, la douleur et la rougeur.

Propriétés anti-bactériennes et anti-virales

Une petite quantité de graines de Papaye permet de tuer les bactéries nocives comme l’E. coli, le staphylocoque, et la Salmonelle. Elles aident également à combattre les infections virales et servent de remèdes contre la dengue, la fièvre typhoïde, et de nombreuses autres maladies. Au Nigeria, les graines de papaye avec du lait sont utilisées comme remède contre la fièvre typhoïde.

Vertus anti cancer

Les graines de Papaye contiennent des agents qui empêchent la croissance des cellules cancéreuses et des tumeurs. Ils contiennent de l’isothiocyanate qui fonctionne bien pour le cancer du côlon, le cancer du sein, le cancer du poumon, la leucémie et le cancer de la prostate.

Anti parasites

Les graines de papaye contiennent un alcaloïde appelé « Carpaine » qui tue les vers intestinaux et les parasites amibes. Le fruit de Papaye aide à métaboliser les protéines et rend le tractus gastro-intestinal extrêmement hostile pour les parasites. Des études ont montré que les enfants au Nigeria se sont débarrassés des parasites dans leur intestin dans 75% des cas en consommant du jus de graines de Papaye pendant 7 jours.

Contraceptif naturel

Les graines de Papaye sont d’excellents contraceptifs naturels pour les hommes et les femmes, sans effets secondaires, contrairement aux contraceptifs chimiques qui ont de nombreux effets néfastes en utilisation prolongée. Pendant des siècles, les hommes et les femmes dans le sous-continent indien et dans certaines parties de l’Asie du Sud-Est ont traditionnellement utilisé le fruit de la papaye et ses graines comme une forme de contrôle des naissances.

 

 

 

En savoir plus...

Les bienfaits du "Petit Cola"

Vous serez surpris de constatez toutes les vertus que renferment le "PETIT COLA"communément appelé "MBITA COLA"

Quelles sont les propriétés du petit-cola ?

Ce fruit a des vertus curatives. Il est utilisé comme élément de base dans la fabrication de médicaments. On l’utilise également en association avec d'autres plantes ou produits tels que l'ail, le citron, l'huile de Ginseng, le beurre de karité pour traiter certaines maladies.

Quelles sont ces maladies ?

On peut citer entre autres, les plaies de ventre, les plaies curables, l’ulcère de burili, le zona. Il soulage les maladies bucco-dentaires et rafraîchit l’haleine. Cette noix permet de traiter les douleurs lombaires, les problèmes de nerfs, les déboîtements, les maladies de sang ( drépanocytose, le diabète, etc) et renforce le système immunitaire. Il soulage aussi le cancer et l’hypertension artérielle. Il régularise le taux de sucre.

Chez la femme

‘’ le petit-cola’’ permet de traiter les kystes d’ovaires, le fibrome, salpingite (trompe bouchées), les règles douloureuses…

Chez les hommes

Les médicaments fabriqués à base de ‘’petit-cola’’ permettent de traiter L'oligospermie, la faiblesse sexuelle, l’éjaculation précoce.

Chez les enfants

Il guérit la Fontanelle du bébé à sa naissance. On l’utilise aussi pour allonger et grossir le sexe masculin. On l’utilise également pour grossir les seins.

Mode de traitement de certaines maladies

Il suffit d’en consommer régulièrement pour prévenir certaines infections, telles que les plaies de bouche, les mauvaises haleines et les problèmes d’estomac.

Pour soigner le ZONA, il faut en écraser et ajouter du beurre de karité puis faire l’application locale. C’est pareil pour le traitement par exemple de la fontanelle. Le moins qu’on puisse dire c’est que ce fruit qu’on banalise fait des merveilles pour des couples. En effet, il permet de soulager les hommes qui souffrent d’éjaculation précoce.

Attention!!!!! Pas plus de deux noix par jours.

En savoir plus...

20 bienfaits et vertus santé des noix

Les noix sont délicieuses et regorgent de nutriments, protéines, fibres, antioxydants et bons gras. Découvrez leurs nombreux bienfaits et vertus santé, selon de nombreux travaux et recherches scientifiques.

  1. Les noix: un aliment prometteur pour réduire les risques du cancer du sein

Selon les résultats d’une étude menée à l’école de médecine de l’Université Marshall de la Virginie-Occidentale, il suffirait de consommer tous les jours 28 moitiés de noix pour diminuer son risque de souffrir du cancer du sein. On attribue ces bienfaits et vertus santé à la richesse de ce fruit à coque en acides oméga-3, antioxydants et phytostérols. Au cours de cette étude, les chercheurs ont donné à des souris ce qui équivaudrait, pour les humains, à 60 g de noix. Comparativement aux souris du groupe témoin, elles avaient sensiblement moins de tumeurs au sein et le développement de ces dernières était plus lent. Plus d’études demeurent toutefois nécessaires afin de mieux comprendre les mécanismes et liens directs entre la consommation de noix et la prévention du cancer du sein chez l’être humain.

  1. Les noix peuvent réduire vos risques de diabète

Selon des chercheurs de l’école de santé publique de Harvard, le risque de souffrir du diabète de type 2 a diminué de 30% chez les femmes ayant rapporté avoir consommé au moins 30 g de fruits à coque à raison de cinq fois par semaine ou plus, comparativement à celles qui n’en consommaient jamais. Ces données sont tirées de la Nurses’ Health Study, une étude toujours en cours menée auprès de plus de 200 000 infirmières américaines. Les femmes, qui étaient âgées de 34 à 59 ans, n’avaient aucun antécédent de diabète. À noter que les gras mono-insaturés et polyinsaturés présents dans les fruits à coque auraient un impact positif sur l’insulinosensibilité.

  1. Les noix peuvent vous aider à diminuer le stress

Des chercheurs de l’université Tufts de Boston ont observé que les taux de deux biomarqueurs du stress oxydatif avaient diminué chez des volontaires faisant de l’hypercholestérolémie et qui avaient consommé 73 g (soit une grosse poignée) d’amandes par jour. Rappelons que le stress oxydatif résulte de dommages causés par un excès de radicaux libres ou une carence en antioxydants. Pour commencer la journée avec une bonne réserve d’antioxydants, n’hésitez donc pas à ajouter des amandes hachées à vos céréales pour profiter de leurs bienfaits et vertus sur votre santé.

  1. Les noix peuvent réduire vos risques d’un cancer de la vessie

Lors d’une étude menée récemment à l’école médicale de Dartmouth au New Hampshire, des chercheurs ont comparé les taux de sélénium de 767 sujets souffrant du cancer de la vessie à ceux de la population en général. Ces derniers ont découvert que l’incidence de ce cancer était plus faible chez les sous-groupes dont le taux de cet oligo-élément était élevé. Ces sous-groupes étaient composés, entre autres de 34 % de femmes et 39 % de fumeurs modérés.

  1. Les noix favorisent une bonne santé cardiaque

Les fruits à coque, de même que les graines, sont riches en phytostérols, substances phytochimiques réputées favoriser la santé cardiaque. La pistache et la graine de tournesol sont les noix qui en renferment le plus. Selon une autre étude, les sujets qui en mangeaient plus de trois portions par semaine réduisaient les risques de décès dû à une maladie cardiovasculaire de 55 %.

  1. Les noix peuvent vous aider à maintenir un poids santé

Les noix sont une bonne source de protéines et en fibres. Vous pouvez choisir 30 pistaches. Si possible, optez pour ces délicieux fruits à coque non salés. Vous pouvez aussi avaler 15 arachides rôties à sec pour 84 calories. Les arachides sont tout aussi satisfaisantes et riches en protéines, en fibres et en bons gras. Selon le site WebMD, des chercheurs de l’Université Purdue ont découvert dans le cadre de leurs travaux que les noix n’étaient pas liées à un gain de poids chez les sujets, et ce, même si elles sont caloriques. Cela dit, consommez-les en quantités raisonnables pour calmer la faim et en retirer tous les bienfaits, le tout sans faire grimper trop rapidement les calories que vous ingérez au quotidien.

  1. La noix du Brésil pour aider à prévenir l’apparition de l’acné

Ce fruit à coque est riche en sélénium, puissant antioxydant qui semble exercer une action préventive sur l’acné. C’est que la noix du Brésil pourrait aider à protéger les cellules contre les lésions inflammatoires et préserver l’élasticité de la peau. Il est particulièrement efficace lorsque combiné avec les vitamines E et A. Vous pouvez ainsi consommer vos noix du Brésil en même temps que des amandes et, pourquoi pas, un peu de poivron rouge.

  1. Les noix peuvent aider à diminuer votre taux de cholestérol

Manger des noix tous les jours peut aider à diminuer votre taux de cholestérol, selon les Archives of Internal Medicine.

  1. Les noix peuvent améliorer votre fertilité

Pour stimuler votre fertilité, consommez des aliments riches en oméga-3, comme les noix. Le corps utilise ces acides gras pour produire des hormones appelées eicosanoïdes qui augmentent le flux sanguin vers l’utérus. Cela augmente ainsi les chances de grossesse et facilite le développement du foetus.

  1. La noix de cajou pour mieux prévenir les caries dentaires

Si elle ne saurait en aucun cas remplacer un brossage de dents après chaque repas et une saine hygiène dentaire, l’huile que renferme la noix de cajou a des vertus et propriétés antimicrobiennes et agirait contre les bactéries responsables des caries dentaires.

  1. Les marrons pour stabiliser votre niveau d’énergie

Les marrons sont riches en glucides complexes, les marrons grillés gardent les niveaux d’énergie stable, tout en maintenant un système nerveux sain.

  1. Les noisettes pour un cœur en santé

On a découvert que les noisettes sont remplies de gras mono-insaturés bons pour la santé du cœur, le même type que l’on retrouve dans l’huile d’olive. Elles sont également riches en manganèse, un oligo-élément et antioxydant aux propriétés anti vieillissement. Selon les auteurs d’une étude de l’Université d’Otago en Nouvelle-Zélande publiée en 2011 l’ajout de noisettes à une alimentation normale peut être un bon moyen de mieux diminuer les risques de maladies cardiovasculaires. Les noisettes sont également riches en arginine, un vasodilatateur qui détend et dilate les vaisseaux sanguins, diminuant ainsi la pression artérielle.

  1. Les arachides, une excellente source de protéines

Si techniquement les arachides sont des légumineuses, elles sont difficiles à ignorer. Plus protéinées que les autres noix, les arachides ont un faible indice glycémique qui peut aider la gestion du diabète de type 2.

  1. Les pistaches sont riches en potassium

Une once de pistaches a autant de potassium qu’une orange. Le potassium aide les fonctions digestives et musculaires. La pistache obtient naturellement sa couleur verte de la chlorophylle. Et les rouges que vous voyez sur les étagères des magasins? Elles sont teintes. Autant que faire se peut, privilégiez les pistaches en écale pour éviter d’en surconsommer et choisissez les variétés non salées.

  1. Les noix de Grenoble, source d’acide alpha linolénique

Les noix de Grenoble contiennent de l’acide alpha linolénique, un oméga-3 qui contribue à maintenir la santé du cerveau et à réduire l’inflammation.

  1. Les noix sont riches en fibres

Les noix sont une bonne source de fibres. Une portion de seulement 14 g de noix fournit en effet 1g de fibres. À titre d’exemple, les noisettes renferment des fibres qui composent de 9 à 10 % de leur masse. Un nombre important d’études conclut que les régimes riches en fibres peuvent réduire le risque de cancer du côlon, renforcer le sentiment de satiété et ainsi diminuer l’appétit.

  1. Les amandes moins riches en calories qu’on ne le croyait

Une étude effectuée en 2012 publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition a révélé que les amandes entières ont à peu près 20 % moins de calories que nous le pensions au départ. Une portion de 28 g, soit environ 23 amandes, compte 129 calories. Auparavant, une telle portion avait été estimée à 160 calories. Une portion de 28 g d’amandes contient 9 g de bons gras mono-insaturés et 3 g de gras polyinsaturés dont nous avons besoin pour avoir un cœur en santé.

  1. Des vertus nutritionnelles des noisettes

Les noisettes, appelées également avelines, procurent elles aussi toute une gamme de bienfaits pour la santé et la nutrition. Elles peuvent traiter l’hypercholestérolémie et aider à la prévention des maladies cardiovasculaires tout en étant une bonne source de protéines, de minéraux et de vitamines. Des études ont démontré que le rôtissage des noisettes ne faisait pas disparaître les bons acides gras oméga-9 ni les antioxydants qu’elles contiennent. Par ailleurs, assurez-vous de ne pas enlever la peau qui est fine comme du papier de soie, car c’est à cet endroit que se trouve la concentration la plus élevée d’antioxydants. Les gras mono-insaturés des noisettes sont des acides gras oméga-9 que l’on trouve également dans l’huile d’olive. Tout comme les acides gras oméga-3 des poissons, ils ont un effet bénéfique sur le cholestérol. Quand le cholestérol s’accumule dans le sang, il est oxydé par des radicaux libres et finit par former une plaque qui peut entraver la circulation sanguine et, en conséquence, causer des maladies cardiaques. Les antioxydants des noisettes limitent ce processus en réduisant la formation des plaques.

  1. Les noix constituent une bonne source de vitamine E, folate et magnésium

Les noix sont également une excellente source de vitamine E, de folate et de magnésium. Rappelons que la vitamine E aide à maintenir une bonne santé cardiovasculaire, le folate contribue à une bonne santé du cerveau et le magnésium favorise un sain équilibre le calcium et le potassium.

  1. Les pistaches bonnes pour la santé des yeux

Mangez également des pistaches qui favoriseraient une bonne santé des yeux. Pour profiter de l’ensemble des bienfaits et vertus santé des noix, intégrez toutes ses variétés dans votre alimentation. Assurez-vous également de bien les mâcher. Selon une table ronde qui s’est tenue à Chicago en juillet 2013 à l’Institut of Food Technologists Annual Meeting & Food Expo, plus vous mâchez les amandes et que leurs particules sont petites, plus votre corps absorbe facilement ses différents nutriments.

 

En savoir plus...

Les bienfaits du champignon

Le champignon, un allié minceur

Première information, le champignon n’est pas du tout calorique,  et ne contient que 15 kcal/100g. Côté cuisine, il peut se savourer cru ou cuit en fonction des variétés. Et si le champignon de Paris est très accessible niveau prix, d’autres comme les cèpes ou les morilles sont plus onéreux.

Le champignon, un allié santé

Au niveau santé, là encore, le champignon recèle de bienfaits. Riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments, le cuivre du champignon par exemple améliore l’immunité et l’assimilation du fer, notamment dans les girolles. Autres champignons, autres bienfaits, les shiitakés sont antiviraux, antibactériens, boosteur d’immunité, et préviendraient même certains cancers.

En poudre aussi, le champignon fait des miracles. C’est le cas du chaga, ce champignon millénaire, riche en vitamines B, antioxydants, enzymes, et minéraux, qui serait aussi détox, boosteur d’immunité, et  anti-inflammatoire. Pour le consommer, rien de plus simple, il suffit de laisser infuser la poudre dans de l’eau bouillante avant de filtrer et de consommer tel quel ou d’y ajouter du lait et du sirop d’agave.

 

 

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS