En direct : le Tchad ferme ses frontières après la mort du président Idriss Déby    Tchad : le président Idriss Déby est mort de blessures reçues au front    Présidentielle au Tchad : Idriss Déby réélu pour un 6e mandat    Tchad : le président Idriss Déby Itno réélu, selon des résultats officiels provisoires    Attaques au Mozambique : les déplacés de Palma terrorisés par les enlèvements    Hassan Hajjaj, le pionnier du pop art marocain qui se joue des clichés    Génocide au Rwanda : un rapport de Kigali pointe la "lourde responsabilité" de la France    La RD Congo face aux défis économiques : "Les richesses ne profitent pas aux Congolais"    La Tunisie ferme ses écoles après une augmentation des cas de Covid-19    Égypte : une dizaine de morts dans un nouvel accident de train    Le débat africain : les femmes, vectrices de modernité au Mali ?    Au moins 19 morts dans l'attaque d'un village de l'ouest du Niger    L'Érythrée reconnaît à son tour la présence de ses soldats au Tigré et promet de les retirer    Congo : Denis Sassou-Nguesso a prêté serment pour son 4e mandat    Mozambique : de nouvelles attaques et des réfugiés qui affluent de Palma par milliers

Nécrologie / L'écrivaine Régina Yaou est décédée

Nécrologie / L'écrivaine Régina Yaou est décédée

La romancière Regina Yaou a déposé la plume. Elle a rendu l'âme le vendredi 3 novembre 2017 avant son transfert au Chu de Cocody. Elle venait de piquer une crise. Née en 1955 à Dabou, Regina Yaou est l'une des romancière ivoiriennes les plus prolixes. Elle a, à son actif plusieurs oeuvres dont Aihu Anka et la Révolte d'Affiba qui ont connu un franc succès.Régina Yaou, est née en 1955 à Dabou (Côte d'Ivoire). Elevée par sa tante Charlotte, sage-femme, dans une famille où l'on aime lire, c'est tout naturellement qu'à l'âge de 12-14 ans, Régina Yaou commence à écrire ses premiers poèmes. En 1975, alors qu'elle est en première au lycée technique de Cocody, elle participe au concours littéraire organisé par les Nouvelles Editions Africaines (NEA) pour découvrir des jeunes talents ; un peu plus tard, en 1977, les résultats sont enfin proclamés : sa nouvelle La Citadine (inédite à ce jour ), est primée. La lauréate a 22 ans. Sur cette lancée, toujours en 1977, elle écrit son premier roman, Lezou Marie ou les Ecueils de la Vie, mais ne le présentera à un éditeur qu'en 1981. C'est en 1982 que ce roman paraît (N.E.A/EDICEF). Encouragée par l'accueil chaleureux réservé à ce coup d'essai, Régina Yaou publiera La Révolte d'Affiba (N.EA, 1985), Aihui Anka (N.E.A, 1988) et Le Prix de la Révolte (N.E.I, 1996). Le roman de Régina Yaou, Les Germes de la Mort, dont le tome 1 était prévu pour 1998 est finalement paru en 1999 chez Passerelle Editions. L'Indésirable, œuvre publiée par CEDA (2001) a été bien accueillie par le public. Un recueil de courts récits, Histoires Etranges, est en instance de publication aux éditions Neter depuis un long moment. Quatre manuscrits de littérature enfantine sont à l'étude chez deux éditeurs ivoiriens (La pirogue, Disparue, La morsure et Aniaba prince ou esclave). Regina Yaou s'est également essayée avec bonheur à la littérature sentimentale (Adoras, chez N.E.I). Elle y a déjà publié quatre titres sous différents pseudonymes : Symphonie et Lumière (Joëlle Anskey), Cœurs rebelles (Joëlle Anskey) et La fille du lagon (Ruth Owotchi), Les miraculés. (Joëlle Anskey). D'autres romans du même genre dans la collection Clair de Lune, chez Puci, viennent de paraître (voir bibliographie ci-dessous). Bien que son cursus scolaire lui ouvrît plusieurs portes dans le monde du travail (Secrétariat de Direction, Administration Economique et Sociale, Anglais), l'auteur préféra, après quelques années de vie professionnelle, consacrer l'essentiel de son temps à sa passion, l'écriture. Elle a plusieurs œuvres inédites, en cours de rédaction et en projet. Régina Yaou a passé deux années (1991-1993) aux Etats-Unis comme "guest lecturer" auprès de diverses universités. Elle est retournée aux Etats-Unis en 2005 avant de rentrer en Côte d'Ivoire en 2009. La romancière Regina Yaou a déposé la plume. Elle a rendu l'âme hier avant son transfert au Chu de Cocody. Elle venait de piquer une crise. Née en 1955 à Dabou, Regina Yaou est l'une des romancière ivoiriennes les plus prolixes. Elle a, à son actif plusieurs oeuvres dont Aihu Anka et la Révolte d'Affiba qui ont connu un franc succès.Régina Yaou, est née en 1955 à Dabou (Côte d'Ivoire). Elevée par sa tante Charlotte, sage-femme, dans une famille où l'on aime lire, c'est tout naturellement qu'à l'âge de 12-14 ans, Régina Yaou commence à écrire ses premiers poèmes. En 1975, alors qu'elle est en première au lycée technique de Cocody, elle participe au concours littéraire organisé par les Nouvelles Editions Africaines (NEA) pour découvrir des jeunes talents ; un peu plus tard, en 1977, les résultats sont enfin proclamés : sa nouvelle La Citadine (inédite à ce jour ), est primée. La lauréate a 22 ans. Sur cette lancée, toujours en 1977, elle écrit son premier roman, Lezou Marie ou les Ecueils de la Vie, mais ne le présentera à un éditeur qu'en 1981. C'est en 1982 que ce roman paraît (N.E.A/EDICEF). Encouragée par l'accueil chaleureux réservé à ce coup d'essai, Régina Yaou publiera La Révolte d'Affiba (N.EA, 1985), Aihui Anka (N.E.A, 1988) et Le Prix de la Révolte (N.E.I, 1996). Le roman de Régina Yaou, Les Germes de la Mort, dont le tome 1 était prévu pour 1998 est finalement paru en 1999 chez Passerelle Editions. L'Indésirable, œuvre publiée par CEDA (2001) a été bien accueillie par le public. Un recueil de courts récits, Histoires Etranges, est en instance de publication aux éditions Neter depuis un long moment. Quatre manuscrits de littérature enfantine sont à l'étude chez deux éditeurs ivoiriens (La pirogue, Disparue, La morsure et Aniaba prince ou esclave).Regina Yaou s'est également essayée avec bonheur à la littérature sentimentale (Adoras, chez N.E.I). Elle y a déjà publié quatre titres sous différents pseudonymes : Symphonie et Lumière (Joëlle Anskey), Cœurs rebelles (Joëlle Anskey) et La fille du lagon (Ruth Owotchi), Les miraculés. (Joëlle Anskey). D'autres romans du même genre dans la collection Clair de Lune, chez Puci, viennent de paraître (voir bibliographie ci-dessous). Bien que son cursus scolaire lui ouvrît plusieurs portes dans le monde du travail (Secrétariat de Direction, Administration Economique et Sociale, Anglais), l'auteur préféra, après quelques années de vie professionnelle, consacrer l'essentiel de son temps à sa passion, l'écriture. Elle a plusieurs œuvres inédites, en cours de rédaction et en projet. Régina Yaou a passé deux années (1991-1993) aux Etats-Unis comme "guest lecturer" auprès de diverses universités. Elle est retournée aux Etats-Unis en 2005 avant de rentrer en Côte d'Ivoire en 2009.

Avec APR

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut