Israël ouvre une ambassade au Rwanda, allié stratégique de l'État hébreu    Présidentielle au Nigeria : les électeurs appelés aux urnes dans un climat de tensions    Au Soudan, Omar el-Béchir déclare l'état d'urgence et limoge le gouvernement    Plusieurs milliers de personnes manifestent à Alger contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika    Le ministère français des armées annonce avoir tué l'un des chefs d'Aqmi    À Paris, la diaspora sénégalaise se prépare à la présidentielle    Au Sénégal, l'influence des confréries musulmanes sur la présidentielle (4/5)    Au Sénégal, l'opposition peine à exister (3/5)    En Côte d’Ivoire, Guillaume Soro ne pense plus qu’à la présidentielle de 2020    Présidentielle au Sénégal : les candidats tentent de conquérir les internautes    En Ouganda, le président Yoweri Museveni en lice pour un sixième mandat    Au Sénégal, la jeunesse face à la montée d'un islam plus radical (2/5)    Deux policiers égyptiens tués dans une explosion au Caire    Au Sénégal, l’incompréhensible positionnement d’Abdoulaye Wade    En images : des Algériens dans la rue pour protester contre un 5e mandat de Bouteflika

L’Autorité Nationale de la Presse (ANP) consulte le ministère de l’intérieur et de la sécurité pour son expertise dans le domaine numérique

L’Autorité Nationale de la Presse (ANP) consulte le ministère de l’intérieur et de la sécurité pour son expertise dans le domaine numérique

Le Ministre de l’intérieur et de la sécurité Sidiki DIAKITE, a reçu le mardi 18 septembre 2018 en audience à son cabinet, monsieur Raphael LAKPE, le Président de l'Autorité Nationale de la Presse (ANP), ex Conseil National de la Presse (CNP). L’objet des échanges entre le Ministre DIAKITE et  monsieur LAKPE qui était accompagné de proches collaborateurs dont la Secrétaire général de l’institution, a porté sur : « L'ANP et le défi de la régulation des sites de production d'informations numériques »

En effet, au regard de la nouvelle loi, loi N° 3017-867 du 27 décembre 2017 attribuant à l’ANP de nouvelles missions dont celui d'avoir aussi un regard sur les sites de production d'informations numériques, %onsieur LAKPE et ses collaborateurs dans une démarche consultative, ont estimé opportun de venir à « l’école » du département en charge de l’intérieur et de la sécurité, s’imprégner de l’expertise reconnue dans la sous-région et au-delà, de la Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques (DITT) qui en Côte d'Ivoire à travers la  Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) composante essentielle, est en charge de la cybercriminalité, du soutien technologique aux investigations et de la conduite des projets technologiques liés à la sécurité. Le Ministre Sidiki DIAKITE dont les services avant la promulgation de cette loi étaient déjà engagés dans l’action de répression mais également de sensibilisation et de communication sur le cyber-espace, a félicité la démarche de l’ANP. « C’est un gage de reconnaissance du professionnalisme de nos services dont la vocation, pour mieux servir, est de toujours demeurer  plus performant ». Aux termes des échanges, il a rassuré ses hôtes de sa disponibilité, de celle de la DITT pour accompagner dans la mise en place de protocoles qui aideraient au mieux l’ANP dans sa phase d'opérationnalité, à "performer" et assurer une meilleure discipline et régulation de la presse en ligne en Côte d’ivoire.

Notons que dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité et l’usage à des fins malveillantes des services de TIC, le gouvernement ivoirien pour renforcer la sécurité sur les réseaux et services de TIC, s’est doté de moyens faisant aujourd’hui que la cybercriminalité est de mieux en mieux combattue en Côte D’Ivoire.

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut