Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé Premier ministre de la RD Congo    En Algérie, le chef de l'armée appelle au respect du calendrier de la présidentielle    L'opposant Moïse Katumbi de retour en RD Congo, après trois ans d'exil    Au Soudan, reprise des négociations entre armée et contestataires pour le partage du pouvoir    En Égypte, une explosion près des pyramides de Gizeh fait 17 blessés    En Algérie, des interrogations autour de l'élection présidentielle    À Khartoum, la révolution donne naissance à une "petite république"    Manifestations en Algérie : "Ils sont des milliers à avoir investi les rues"    Treizième vendredi de mobilisation en Algérie contre le "système"    Au Soudan, la mobilisation se poursuit après la suspension du dialogue    Cellou Dalein Diallo : "Une candidature commune de l'opposition en Guinée n'est pas exclue"    Deux premiers ministres entendus au tribunal de Sidi M'Hamed d'Alger    Soudan : le Conseil militaire de transition suspend le dialogue    Au Soudan, l'armée suspend les discussions sur la transition politique

Décédé dans la nuit du 31 au 1er avril 2018/La veillée et la levée du corps de Dezy Champion sous haute tension

Dezy Champion repose au cimetière de Williamsville Dezy Champion repose au cimetière de Williamsville

Décédé dans la nuit du 31 mars au 1er avril dernier des suites d’un arrêt cardiaque, la veillée funéraire de l’artiste chanteur Guinon Désiré Claver dit  Dezy Champion, s’est déroulée dans la nuit du vendredi 4  au samedi 5 mai à place Ficgayo de Yopougon. Une veillée sous haute surveillance policière. Mais qui s’est tenue dans une ambiance très électrique. Venus de toutes les communes du district d’Abidjan pour prendre part à cette veillée, les parents et fans de l’artiste sont repartis encore plus tristes et frustrés. Car la veillé a été interrompue à cause de l’insécurité qui y régnait.  Les enfants en conflit avec la loi (Les microbes) et les pickpockets se sont emparés des lieux. Mettant à sang les personnes venues rendre un dernier hommage à leur champion. Le samedi 5 mai, la jeunesse du quartier Yopougon  Sicogi d’où vient le défunt a tenté de bloquer le corps à Ivosep de Treichville. Ils ont exigé que le corbillard change d’itinéraire pour faire escale à Yopougon Sicogi-Dallas, où des personnes l’attendaient pour un dernier adieu. La police a dû intervenir promptement et user de gaz lacrymogènes pour exfiltrer le  corps de l’artiste, afin de l’accompagner à sa dernière demeure au cimetière de Williamsville. Scène identique dans son quartier où  furieux de n’avoir pas vu pour une  dernière fois son corps,  ceux qui n’ont pu effectuer le déplacement à Ivosep ont pris à partie les installations funèbres. La police a dû intervenir énergiquement pour ramener le calme.  Désormais donc,  Dezy Champion repose au cimetière de Williamsville. Adieu l’artiste.

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut