Au Soudan, les négociations sur la transition s'achèvent sans accord    Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé Premier ministre de la RD Congo    En Algérie, le chef de l'armée appelle au respect du calendrier de la présidentielle    L'opposant Moïse Katumbi de retour en RD Congo, après trois ans d'exil    Au Soudan, reprise des négociations entre armée et contestataires pour le partage du pouvoir    En Égypte, une explosion près des pyramides de Gizeh fait 17 blessés    En Algérie, des interrogations autour de l'élection présidentielle    À Khartoum, la révolution donne naissance à une "petite république"    Manifestations en Algérie : "Ils sont des milliers à avoir investi les rues"    Treizième vendredi de mobilisation en Algérie contre le "système"    Au Soudan, la mobilisation se poursuit après la suspension du dialogue    Cellou Dalein Diallo : "Une candidature commune de l'opposition en Guinée n'est pas exclue"    Deux premiers ministres entendus au tribunal de Sidi M'Hamed d'Alger    Soudan : le Conseil militaire de transition suspend le dialogue    Au Soudan, l'armée suspend les discussions sur la transition politique

Art & Culture

Célébration de la 26ème journée mondiale de la liberté de la presse /99 journalistes assassinés en 2018

A l’initiative de l’Unesco, l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) a  célébré la 26ème journée mondiale  de la Liberté de la presse autour du   thème ‘’Rôle des médias  dans la démocratie et les élections’’, le vendredi 3 mai 2019, au stade de haute Fréquence de la Radio Télévision ivoirienne à Cocody.  C’est par une marche dite de la Liberté qu’a débuté cette célébration qui a enregistré la présence d’Anne Lemaistre, représentante du Bureau UNESCO  à Abidjan  ,  du ministre de la Communication  Sidy Touré,  de Bertin Ganin représentant le 2ème vice-président de la Commission électorale Indépendante Gervais Coulibaly , du Commissaire Kra Didier représentant le Directeur Général de la Police nationale  le Commissaire Divisionnaire Kouyaté Youssouf , de Zoro Bi  Ballo Epiphane du secrétariat national au renforcement des capacités, de Teko Folli, représentant l’ambassade des Etats-Unis,  du directeur de Communication de la première Dame Coulibaly Brahima et du Directeur Général de la  Rti Dembélé Al Seyni qui a salué la forte mobilisation des journalistes.   En sa qualité du Président du Comité d’Organisation, Glodé Franklin a salué la présence effective du ministre de la Communication et  de tous leurs partenaires. Anne Lemaistre, au cours de cette journée, a livré le message d’Audrey Azoulay, Directrice générale de l’Unesco qui note que l’impunité des crimes commis contre les journalistes est une menace qui touche toutes les sociétés. « Cette 26e célébration a pour thème « les médias pour la démocratie : journalisme et élections en temps de désinformation ». En plus de la conférence internationale organisée conjointement avec le Gouvernement de la République démocratique fédérale d’Éthiopie et l’Union africaine à Addis Abeba du 2 au 3 mai prochain, ce thème est repris à l’occasion de nombreux évènements partout dans le monde. Moments d’effervescence politique par excellence, ces périodes se prêtent aussi à tous les dangers d’instrumentalisation auxquels s’ajoutent des pratiques d’entrave, de harcèlement, d’arrestations arbitraires, voire d’assassinat qui empêchent les journalistes de faire leur travail librement. L’observatoire de l’UNESCO dénombre 99 meurtres de journalistes en 2018, et 1 307 assassinats de journalistes au total entre 1994 et 2018. L’impunité des crim9es commis contre les journalistes est une menace qui touche toutes nos sociétés. Cette menace nous impose une vigilance sans cesse  renouvelée. Nous devons agir ensemble pour protéger la liberté d’expression et la sécurité des journalistes. L’existence de médias libres, pluralistes et indépendants est une condition indispensable au bon fonctionnement des démocraties. Un journalisme indépendant permet d’exposer aux citoyens des faits et de se forger une opinion. La liberté de la presse garantit des sociétés où règnent la transparence, où chacun peut accéder à l’information. Un journalisme indépendant analyse le monde et le rend accessible à toutes et à tous, œuvrant pour la diversité des opinions. Nous invitons, aujourd’hui, les États membres mais aussi la société civile et les organisations professionnelles à célébrer la liberté de la presse et le droit à l’accès à l’information, garants de toute société démocratique ».  Moussa Traoré,  président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire saluant le bond qualitatif de l’Eburnie qui passe de la 82ème place au 171ème rang mondial  du classement de reporters sans frontières , a noté que la presse ivoirienne dont la plupart des rédactions ont 20 voire plusieurs mois d’arriérés de salaire  a besoin d’un véritable plan Marshall. Par ailleurs, il a souhaité la suppression de la garde à vue des journalistes et du licenciement pour motif économique de certains leaders syndicaux. Pour lui, si la Côte d’Ivoire satisfait à certaines exigences liées à la liberté d’expression,  elle pourra intégrer en  2020 le top 50. D’emblée,  le ministre de la Communication a fait une mise au point  avant de promettre qu’ils poursuivront leurs  efforts pour que la Côte d’Ivoire soit parmi les 50 pays du classement RSF et soit paisible car dira-t-il « une société qui encourage la liberté d’expression ne génère pas de désordre ». C’est par une collation que cette 26ème  journée mondiale de la liberté de la presse a pris fin.

Affia Marie

Littérature : Annick Zago (Pdt UNCI) dévoile son expérience pour une bonne campagne électorale sans grands moyens à travers un livre

La présidente de l’Union Nouvelle pour la Côte d'Ivoire, Annick Pety épouse Zago a présenté mardi 19 mars 2019, à l’hôtel du district d’Abidjan, principale ville du pays, son premier livre intitulé « Comment mener une campagne électorale sans grandes ressources ? Tome 1 ». Cet ouvrage a été édité par le centre de documentation missionnaire représenté pour la circonstance par M. Koffi. Cette cérémonie dédicace a vu la participation de plusieurs personnalités traditionnelles, religieuses, administratives et politiques. Pour l’auteure de l’œuvre, Annick Pety Zago, il est grand temps que les femmes se lancent dans la politique car il est possible de faire la politique autrement. « C’est un ouvrage de motivation pour toutes ces femmes qui veulent s’engager en politique. Dans ce premier Tome, je livre les astuces et clés pour mener une campagne électorale sans grandes ressources. C’est un partage d’expérience. C’est aussi un ouvrage pour expliquer au citoyen lambda pourquoi nous sommes en politique », a expliqué l’auteure Annick Pety Zago qui est par ailleurs conseillère municipale dans la commune d’Attécoubé. Elle a invité "ses sœurs" à la persévérance, à l’abnégation tout en usant d’innovation et de créativité afin de rivaliser avec les hommes sur le terrain politique. « Je vous invite à vous procurer ce manuel, à le déguster sans modération »,  a-t-elle conclu.

P.L

Complexe ‘’le Café de Venise à Yopougon/ Les Danseuses de TP Mazembé émerveillent le public

Récemment a eu lieu au complexe  ’Café de Venise ‘’ situé à Yopougon ancien Bel air une cérémonie dénommée  ‘’ Manger à Gogo’’.  Lors de cette rencontre culturelle  et gastronomique,  les jeunes danseuses du groupe TP Mazembé sont montées sur la scène  avec beaucoup de motivation et de sérieux pour présenter un travail remarquable. Elles  ont  fait  crier le public de plaisir.  Le  public a été conquis par les demoiselles, au talent prometteur ! Chacune a pu présenter une ou plusieurs danses, toutes aussi originales les unes que les autres. Elles ont assuré  le show de façon spectaculaire et ont mis une ambiance du tonnerre lors du sympathique événement. Le public n'a pas tari d'éloges, aussi bien à l’endroit les danseuses que des chanteurs. Le tout en mangeant à « gogo ».  C’était une réussite, un spectacle magnifique et les retrouvailles des amis ont permis de bonnes choses.

Grande soirée Retro Folie à Hôtel International de Grand-Bassam/ Un Show inédit à voir absolument

C’est Noël avant l’heure à l’Hôtel International de Grand-Bassam. Vous avez envie de revivre le bon vieux temps.  Rendez-vous le samedi 8 décembre 2018, à l’hôtel international de Grand Bassam pour vivre La Grande soirée  Retro Folie. En animation Live, Symphonie Tropicale et Phare International.  Un show inédit à ne rater sous aucun prétexte.

Affia Marie

MAYO / Le Maire organise la 2ème édition du projet communautaire d’art urbain pour la population

De nos jours, l’importance de la culture sur l’émergence est indéniable car la création et l’innovation sont des signes logiques du développement. C’est le cas du street art ou art urbain. Né à New York dans les années 70 et originellement destiné à la peinture d'automobiles, ce mouvement artistique contemporain s'est progressivement déplacé vers l'environnement urbain réel et est devenu un phénomène quasi universel avec une popularité de plus en plus accrue. Aujourd’hui, il n’y a pas un maire des grandes villes voire des pays développés qui ne s’attache les services des street-artistes pour redorer le blason de certains quartiers de sa commune. A l’instar de ces collègues des pays développés, le maire de Mayo, Laure Donwahi œuvre pour l’extension de ce mouvement artistique dans sa commune. Du 27 octobre au 14 novembre 2018, elle a organisé, avec ses partenaires français du Street Art Sans Frontières (SASF), la 2ème édition de ce projet communautaire pour le bien de ses habitants. Cette année, quatre (4) membres de l’association SASF ont effectué le déplacement dans la belle cité de Mayo pour diffuser leurs créations. Ce sont Mathieu H., Antoine J., membres fondateurs de l’association SASF qui étaient présents à la première édition et Nabil Q. et Alceo L., nouveaux hôtes du maire. Ce projet communautaire a permis de toucher un parterre de personnes, de les sensibiliser sur l’art et surtout de communiquer des valeurs positives. Dans différents quartiers de la commune, plusieurs ateliers ont été proposés à la population, et une série de peintures murales ont été réalisées pour rendre des façades conviviales et contribuer ainsi à l’embellissement de la commune. Les populations, qui ont commencé à s’habituer à ce nouvel environnement visuel, ont fini par faire entrer peu à peu le street art dans leurs mœurs. Tous ont été séduits par l’intervention et les fresques proposées par ces hôtes du maire de Mayo. Cet art visible et facilement accessible est en train de faire des émules dans la belle cité. Avec cette nouvelle édition, ce mouvement artistique a pris son véritable sens dans la commune et jouit d’une bonne aura. Tant de jeunes sont impatients de retrouver encore leurs hôtes l’année prochaine. Le street art est un mouvement artistique libre et un vrai motif de retrouvailles. Il a permis de créer une mixité sociale et un métissage culturel. On peut donc le dire, le street art permet à Laure Donwahi de réaliser chaque année un pan de sa politique sociale. En outre, en dehors de tout aspect commercial, la valeur esthétique de toutes les œuvres réalisées fera d’elles des produits d’appel touristiques dans un proche avenir. Et nous espérons que la 3ème édition, qui est prévue pour novembre 2019, fera éclore le talent d’artistes éponymes dans cette commune.

Sercom

Election du président des journalistes culturels/Voici comment le candidat Philip Kla veut valoriser la carte Ujocci

La campagne pour le poste de président de l’Union  des journalistes culturels de Côte d’Ivoire (Ujocci) est dans sa phase finale. Et la pêche aux électeurs bat son plein. Le candidat de la liste «Ensemble pour le renouveau de l’Ujocci», Philip Kla multiplie les rencontres afin de présenter  un projet concret et réalisable aux journalistes culturels.  Après les Studios Mozaïk et Numerix Studio pour la formation des journalistes culturels, le candidat a trouvé un premier accord avec Jumia Travel  afin de faciliter les voyages des membres de l’union. «Ce partenariat, qui sera finalisé après notre victoire le 10 novembre, va surtout permettre de valoriser la carte de membre Ujocci. Jumia Travel  est un autre partenaire sûr de notre liste. Avec ce partenaire, les journalistes culturels auront plusieurs avantages sur les réservations de billets d'avion, les hôtels, les salles de conférence et bien d'autres privilèges», a-t-il expliqué. Le Responsable Communication et Relations Publiques, Abraham Kouassi, qui était d’ailleurs aux côtés de l’équipe du candidat Philip Kla à Ivoire Golf Club, dans le cadre du lancement officiel de sa campagne, a réaffirmé l’engagement de Jumia Travel à travailler avec les journalistes culturels.

 Sercom

S'abonner à ce flux RSS