Burkina Faso : la junte "contrôle la situation" et appelle à cesser les violences contre la France    Le Tchad prolonge de deux ans maximum la transition vers des élections    Putsch au Burkina Faso : incidents près de l'ambassade de France, situation confuse à Ouagadougou    Nouveau coup d'État au Burkina Faso : le chef de la junte démis de ses fonctions    "Nos silences" : raconter les avortements clandestins en Côte d'Ivoire    Karim Khan, procureur de la CPI, applaudit la tenue en Guinée du procès du massacre du 28-Septembre    Burkina Faso : des tirs nourris entendus à Ouagadougou    Soldats ivoiriens détenus au Mali : un contentieux diplomatique qui s'enlise    Ouverture du procès de Félicien Kabuga, financier présumé du génocide des Tutsis du Rwanda    Le procès de Félicien Kabuga à La Haye : l'attente des victimes du génocide au Rwanda    Guinée : un procès historique, 13 ans après le massacre du 28-Septembre    Génocide au Rwanda : ouverture du procès de Félicien Kabuga à La Haye    Guinée : justice pour les victimes du stade de Conakry ?    Procès du 28-Septembre en Guinée : Moussa Dadis Camara devant les juges    Burkina Faso : au moins 11 soldats tués et 50 civils portés disparus après une attaque
Infosivoir

Infosivoir

Publi reportage /La plateforme des maquis salue la hausse des prix des bières

Les gérants de maquis et bars ont salué la décision prise par leur partenaire SOLIBRA d’augmenter le prix de certaines bières. Lors de la présentation des vœux le jeudi 13 janvier 2022, la plateforme des maquis, bars et restaurants présidée par Gnahoua Josué a marqué son accord quant à l'augmentation des prix de certaines bières de SOLIBRA comme la Bock 65cl.

Dans une ambiance très conviviale, les acteurs de ce secteur d’activité, ont échangé les bons vœux avant d’aborder  la question d’actualité : l’augmentation des prix de certains produits de SOLIBRA.

En effet, après avoir demandé des explications à la direction commerciale et marketing de SOLIBRA et bien fait leur calcul, les propriétaires ont compris les raisons de SOLIBRA et perçoivent dans cette hausse un moyen de rendre leur activité plus profitable.

Gnahoua Josué à ce sujet s'est exprimé en ces termes: «Depuis longtemps nombreux sont nos adhérents qui vendaient la bière à 65cl à 600 ou 700 francs Cfa. On a pris nos calculatrices comme nous sommes mathématiciens et compris que nous gagnons. Cet échange a été l'occasion de présenter des suggestions pour améliorer l'accompagnement aux bars, maquis et restaurants.

Puis, M. Gnahoua s’est adressé aux consommateurs : « Ce n’est pas aujourd’hui que les prix ont augmenté. De vous à nous, vous savez d’où provient cette augmentation. Nous n’avons pas augmenté pour vous faire du mal. Acceptez ce qui est là pour que nous puissions survivre », a-t-il plaidé.

Pour sa part, Julien Zayro, Directeur commercial et marketing de SOLIBRA s’est félicité de ce déjeuner d’échanges avec leurs partenaires. « C’est une initiative qui marque la collaboration que nous avons depuis longtemps. Et, il était important qu’on se rencontre pour se parler, faire un petit point et échanger sur l’avenir de notre activité », a souligné M. Zayro.

Par ailleurs, il a fait remarquer que SOLIBRA a toujours œuvré pour le bien -être des consommateurs ivoiriens. « En 2022, SOLIBRA va continuer à travers son équipe marketing, à mettre tout en œuvre pour que le consommateur ivoirien vive de belles expériences avec nos marques dans les espaces, maquis, bars et restaurants. Je profite de l’occasion pour exprimer mes vœux de santé et de prospérité à tous les consommateurs ivoiriens et à toute la Côte d’Ivoire", a-t-il souhaité.

Notons qu’au cours d’une interview exclusive qu’il nous a accordée mercredi 12 janvier à son bureau, Eric Samson, Directeur général de SOLIBRA a présenté les causes endogènes et exogènes qui justifient cette hausse de certaines bières.

« Nous avons été contraints d’augmenter les prix de certaines de nos bières, ce qui n’avait pas été le cas depuis plus de 5 ans. Cette décision difficile s’est en effet imposée à nous compte tenu de la réalité économique. Premièrement, nous subissons une hausse importante des matières premières principales de la bière (Malt, Maïs, Houblon, etc.) Cela va de 15 À 33 % selon la matière première. Deuxièmement, le prix du métal sur le marché international est également en hausse, ce qui a augmenté le coût des bouchons capsules de 44 %. Troisièmement, SOLIBRA fait face, comme tout le monde, à une augmentation des coûts du transport maritime. Par exemple, le prix des containers a augmenté de manière considérable : Europe-Afrique de l’ouest : Plus de 40 à 50 %. Asie-Afrique de l’ouest : plus de 100 % », a-t-il expliqué.

 En sus, M. Samson a souligné que leurs charges d’exploitation (salaires, formation, taxes, etc) ont augmenté de 50 % durant les 5 dernières années sans répercussion sur les prix de vente. Pour lui, cette augmentation est salutaire pour l’ensemble de leur secteur activité. « Cela permettra de préserver le développement de plus 500.000 personnes qui distribuent, vendent et servent la bière SOLIBRA dans toute la Côte d’Ivoire », a-t-il fait observer. Enfin, le Dg de SOLIBRA n’est pas inquiet par rapport à la concurrence. « La hausse des matières premières, des emballages, du transport et des charges en général impacte tout le monde, y compris la concurrence. A chacun d’en gérer les conséquences », a-t-il commenté.

 Parfait Zio avec SERCOM

Audiences du Président du Pdci/ Bédié informé de plusieurs décès

Plusieurs annonces de décès ont été portées à la connaissance du Président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, le mercredi 12 janvier 2022, en sa résidence à Daoukro. Le Président Bédié a reçu, d’abord, une délégation conduite par Amichia Alexis, délégué départemental de Tiassalé. Il avait à ses côtés Nanan Mazolla, chef des Elomoin et d’autres cadres de la localité.

Il s’est agi pour la délégation d’annoncer au Président Bédié le décès de l’ancien magistrat Kakou Pierre Claver, militant émérite du PDCI, décédé à l’âge de 98 ans. Les obsèques seront communiquées ultérieurement, selon le chef de délégation.

Le Président du Pdci a, ensuite, accordé une audience à une délégation conduite par Nanan N’gotta, qui était accompagné de Monsieur Tanoh Kouadio Stéphane, de Assié Marcel représentant le chef de Toumodi ainsi que Kouakou Koffi, représentant le chef de Daoukro. Cette délégation a informé le Président Bédié du décès de Tanoh Kouakou Bertrand, 1er Secrétaire Général PDCI de Daoukro. Décès survenu, le mercredi 5 janvier 2022 à Abidjan. Enfin, le Président Bédié a reçu la délégation conduite par M. N’da Comoé qui avait à ses côtés Nanan Kouao, chef du village d’Élinzué, Assabi Kouah, notable et Éhouman Brou, chef de famille à Elinzué.

Ils sont venus annoncer au Président Bédié le décès de Mme Aka Ama, génitrice du chef de la délégation, N’da Comoé. Le décès est survenu, le lundi 10 janvier 2022.Touché par ces tristes nouvelles, le Président Bédié a apporté son réconfort aux différentes familles et les a rassurées de son soutien.

Etienne Atta

Après avoir survolé son espace aérien/ Le Mali menace la France

Communiqué n009 du gouvernement de la transition

Le Gouvernement de la République du Mali informe l’opinion nationale et internationale qu’un aéronef de l’armée française de type A400, immatriculé FRBAN a effectué un vol sur le trajet Abidjan-Gao-Abidjan dans la journée du mardi 11 janvier 2022.

Ledit aéronef qui était en violation manifeste de l’espace aérien malien, avait à la fois éteint son transpondeur pour ne pas être identifié et coupé la communication avec les organismes maliens de contrôle aérien. En dépit de cette manœuvre frauduleuse, les capacités de défense nationales récemment acquises, ont permis d’identifier et tracer la trajectoire de l’avion.

En conséquence, le Gouvernement a dénoncé cette violation de l’espace aérien du Mali auprès des autorités françaises qui ont, au demeurant, décidé de soutenir les sanctions de la CEDEAO parmi lesquelles figure la fermeture des frontières terrestres et aériennes de ses pays membres avec le Mali. A titre de rappel, le Gouvernement du Mali a aussi, en application du principe de la réciprocité, suite aux sanctions imposées par la CEDEAO, procédé à la fermeture de ses frontières avec les pays membres de la CEDEAO, excepté la Guinée.

Aussi, le Gouvernement, tout en prenant à témoin l’opinion nationale et internationale, décline toute responsabilité relative aux risques auxquels les auteurs de ces pratiques pourraient s’exposer, en cas de nouvelle violation de notre espace aérien.

Enfin, le Gouvernement du Mali invite les populations à redoubler de vigilance et à rester mobilisées. Que Dieu bénisse le Mali !

Bamako, le 12 janvier 2022 Le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation,

Porte-parole du Gouvernement

Colonel Abdoulaye MAIGA

Amon Tanoh Lambert est décédé

Le Pdci-Rda vient encore de perdre un de ses dinosaures. Le doyen Amon Tanoh Lambert, père du ministre Amon Tanoh Marcel est décédé, hier jeudi 13 janvier à l’âge de 96 ans. Il était ministre de l’éducation nationale de1963 à 1970 sous le président Félix Houphouët- Boigny.

Sa disparition est une grosse perte pour le Pdci-Rda, le Sanwi, son village Eboué et toute la Côte d’Ivoire. Que son âme repose en paix !!! A Dieu doyen.

La rédaction

S'abonner à ce flux RSS