Coup d'état au Soudan : le début d'un scénario "à l'égyptienne" ?    COUP D'ÉTAT AU SOUDAN : LE 1ER MINISTRE ET DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT ARRÊTÉS    La transition démocratique enterrée ? Coup d'État de l'armée au Soudan, le gouvernement dissout    Contre le paludisme, un vaccin suscite l'espoir    Au Mali, le représentant de la Cédéao déclaré "persona non grata"    Siyabulela Mandela poursuit le combat de son grand-père pour les droits humains    Pollution massive du Lac Victoria : le plus grand lac d'Afrique se meurt    Burkina Faso : le procès de l'assassinat de Thomas Sankara reprend à Ouagadougou    Coup d'État au Soudan : le gouvernement de transition dissous, des manifestants tués par l'armée    Soudan : plusieurs dirigeants arrêtés, l’accès à Internet coupé    Conseil de sécurité de l'ONU au Mali : la junte veut des "assises nationales" avant les élections    En visite au Mali, la délégation de l'ONU appelle au retour à un pouvoir civil    Le meurtre d'Agnes Tirop, un "signal d'alarme" pour les femmes athlètes au Kenya    Au Mali, le Conseil de sécurité de l'ONU va plaider pour le retour d'un pouvoir civil

samedi, 02 octobre 2021

Lutte contre les médicaments de rue / L’Ong COMUPASC sollicite l’expertise de l’ordre des pharmaciens

Après la remise de kits pharmaceutiques, d’une valeur de 800 mille Fcfa aux  structures  communautaires du 20 au 21 août dernier ,  le président-fondateur   du Comité des mutuelles et de la promotion des agents de santé communautaires (Comupasc) qui lutte contre les médicaments de rue et les médicaments de qualité inferieure a animé une conférence de presse   hier vendredi 1er octobre 2021 au siège de cette organisation non gouvernementale, sis à Abobo Abekoi.   Au cours de cette rencontre avec  des hommes de médias, le président-fondateur de cette ONG,  Deho Kouhon Jérôme qui avait à ses côtés Djibi Magloire, directeur exécutif  et Atsin Magloire , chargé de mission, a fait un appel du pied à l’ordre des pharmaciens  avec qui il souhaite tisser un partenariat.

Ce, pour leur dotation en médicaments de qualités supérieures  en vue de  l’assainissement  des cliniques privées.  Pour le président,  il n’y a pas de polémique à faire car  leur objectif commun est  de lutter contre les médicaments de rue et de qualité inférieure qui font perdre plusieurs milliards de FCFA  à l’Etat de Côte d’Ivoire et qui menace la santé des populations « Nous voulons à travers cette conférence de presse , demander à nos partenaires  de l’ordre des pharmaciens  de nous accepter en tissant un lien étroit qui favorisera  un droit de regard sur les pharmacies  mais aussi l’assainissement  des cliniques privées émanant de notre domaine de compétence , à travers leur dotation en médicaments de qualité », a déclaré d’entrée le conférencier qui précise par la suite  qu’il ne veut pas de polémique. « Nous  voulons  ce rapprochement pour permettre  à l’ordre des pharmaciens  de s’impliquer dans notre programme  avec tout son potentiel et expertise pour une réussite parfaite  de notre mission  par l’élargissement  de la lutte  contre  les médicaments de rue  dans les  cliniques privées et les pharmacies ».

Par ailleurs, le président de l’Ong Comupasc n’a pas manqué de dire un grand merci au Directeur Général par intérim de la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (NPSP), Dr Zoulou,  à qui il a demandé de tout mettre en œuvre pour ne pas qu’ils soient en rupture de stocks.  La Npsp est certes un partenaire privilégié  dans l’approvisionnement de médicaments de qualité supérieure, mais l’Ong  Comupasc n’entend pas s’arrêter à cette structure. C’est,  pourquoi elle souhaite nouer un partenariat avec l’ordre des pharmaciens. Lequel permettra, à n’en point douter, de préserver la santé des populations.  

 Patricia Lyse

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS