Coup d'état au Soudan : le début d'un scénario "à l'égyptienne" ?    COUP D'ÉTAT AU SOUDAN : LE 1ER MINISTRE ET DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT ARRÊTÉS    La transition démocratique enterrée ? Coup d'État de l'armée au Soudan, le gouvernement dissout    Contre le paludisme, un vaccin suscite l'espoir    Au Mali, le représentant de la Cédéao déclaré "persona non grata"    Siyabulela Mandela poursuit le combat de son grand-père pour les droits humains    Pollution massive du Lac Victoria : le plus grand lac d'Afrique se meurt    Burkina Faso : le procès de l'assassinat de Thomas Sankara reprend à Ouagadougou    Coup d'État au Soudan : le gouvernement de transition dissous, des manifestants tués par l'armée    Soudan : plusieurs dirigeants arrêtés, l’accès à Internet coupé    Conseil de sécurité de l'ONU au Mali : la junte veut des "assises nationales" avant les élections    En visite au Mali, la délégation de l'ONU appelle au retour à un pouvoir civil    Le meurtre d'Agnes Tirop, un "signal d'alarme" pour les femmes athlètes au Kenya    Au Mali, le Conseil de sécurité de l'ONU va plaider pour le retour d'un pouvoir civil

dimanche, 10 octobre 2021

Arts Martiaux/L’AUC rend hommage au président Bamba Cheick

Le comité  directeur de l’Abidjan Université Club (AUC), dirigé par Coulibaly Balla a décidé, sans pression aucune,  d’honorer le ministre Bamba Cheick Daniel. En reconnaissance à toutes les actions qu’il a menées et pour tous les services rendus à la nation particulièrement au taekwondo,  ils ont décidé de baptiser le Dojang de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan  du nom du président de la Fédération ivoirienne  de taekwondo. La cérémonie de baptême  a eu  lieu, à l’occasion de la 3ème édition du Festival des arts martiaux universitaires (FAMU),  samedi dernier  à l’Université d’Abidjan en présence du maire de Cocody  Yacé Jean Marc   et des anciens de l’AUC dont Me Koné Souleymane.  « Aujourd’hui, le comité directeur de l’AUC dirigé par ma modeste personne,  a décidé de rendre hommage à un homme. Un ainé qui nous a inspirés lors de son passage à la tête de l’AUC et également pour tous les services rendus à la nation   particulièrement pour le taekwondo ivoirien. Pour nous, c’est un exemple  et à travers lui, je tiens à dire merci à tous les anciens de l’AUC. Merci Monsieur le ministre, vous n’avez rien demandé.  C’est une initiative du   comité directeur de l’AUC  pour toutes les actions que vous avez menées. Vous avez lutté pour que l’AUC ait une salle, vous méritez donc qu’elle porte votre nom   », a d’entrée précisé le président du Comité directeur de l’AUC, Balla Coulibaly qui  en a profité pour  appeler le ministre à les aider à donner une dimension internationale à cette salle qu’il a entièrement réhabilitée.  

« Je ne  veux pas me couvrir de ridicule en voulant feindre une sorte de distance par rapport à ce que je vis aujourd’hui. Je ne vais pas bouder mon plaisir quand de mon vivant,  sans que je ne l’ai demandé, des  frères qui me portent dans leur cœur, décident de m’honorer de la façon la  plus remarquable par rapport à l’art martial et le taekwondo  qui ont été l’un des fondamentaux de ma vie. C’est une grâce et je bénis le nom du Seigneur. Je suis heureux de voir autour de moi et avec  moi de vieux amis qui m’ont vu travailler à l’AUC,  m’entrainer sur ce terrain de handball  et  qui m’ont aidé à créer cette institution qu’ils ont vu grandir. Je veux rendre un vibrant hommage à tous les anciens du taekwondo  qui sont de grandes personnalités aujourd’hui. Je  voudrais remercier le maire de Cocody qui  nous a fait l’honneur d’être là et de faire le poomsae avec nous. Un digne taekwondoin qui pourra  non seulement préserver les acquis mais  également les amplifier. Je suis  très heureux d’être parmi vous et de voir que 39 ans après, ce  bâtiment que le président Félix Houphouët-Boigny, l’homme de la grande vision a offert aux arts martiaux, devienne aujourd’hui, l’un des monuments du sport  à l’université et l’un des monuments du taekwondo qui a fait naitre le centre sportif Ivoiro-coréen. Je rêve qu’un jour on dise, les coréens ont créé le taekwondo, la Côte d’Ivoire est devenue la nation du taekwondo mondial et nous sommes bien partie pour réussir », a souhaité le ministre Bamba Cheick Daniel.

 Quant au maire de Cocody, il a félicité Me Odane. « Cette 3ème édition relève  d’une chose particulière. On a honoré Bamba Cheick Daniel qui est le président-fondateur de l’AUC Taekwondo. Tous ces jeunes qui sont là reconnaissent la qualité et la valeur de l’Homme. Nous le félicitons pour tout ce qu’il a fait au niveau de l’AUC  et au niveau de la fédération ivoirienne de taekwondo. Avec lui, nous avons eu 3 médailles olympiques. C’est donc la moindre des choses que cette salle puisse  porter son nom aujourd’hui. Félicitations à Bamba Cheick Daniel qui  a fait énormément pour le taekwondo », a-t-il indiqué avant de relever les grandes lignes  de sa vision pour la fédération.  «  Aujourd’hui, nous allons essayer de maintenir  voire augmenter ce que Bamba Cheick Daniel a fait et réconcilier les uns et les autres  pour dire que le taekwondo c’est une  seule et unique personne. Un taekwondo un égale à un. Vous allez nous voir sur le terrain, on aura une équipe forte qui va rehausser le taekwondo ivoirien », a-t-il terminé.  

Pour rappel, des démonstrations de Nabudo, Viet vo Dao, Judo,  Shotokan,  Kyo Kushu Kaï  et Taekwondo ont meublé  cette 3ème édition du Festival  des arts martiaux universitaires.   

Patricia Lyse

  • Publié dans Sport
En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS