Burkina Faso : au moins 50 morts dans des attaques imputées aux jihadistes    Burkina Faso : au moins 50 morts dans des attaques imputées aux jihadistes    Niger : attaque meurtrière contre un site de réfugiés maliens    Les artistes du continent africain unis contre la pandémie de Covid-19    RD Congo : une nouvelle épidémie d'Ebola déclarée dans le nord-ouest du pays    Burkina Faso : attaques meurtrières sur un marché et contre un convoi humanitaire    Burkina Faso : plusieurs civils tués dans une attaque attribuée aux jihadistes    Laurent Gbagbo autorisé à quitter Bruxelles sous conditions    En Côte d’Ivoire, Bouaké "la rebelle" veut regarder vers l’avenir    Au Cameroun, la lutte contre le Covid-19 ravive la guerre des chefs    Les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo assouplies par la CPI    La CPI allège les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé    Coronavirus, le défi africain : enquête sur l’évolution de la pandémie sur le continent    Pandémie de Covid-19 : les transferts de fonds vers l'Afrique diminuent    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France après la diffusion de documentaires sur le "Hirak"

Filtrer les éléments par date : mardi, 19 mai 2020

‘‘Affaire la guerre des cadres’’ fait rage dans le Moronou/ La jeunesse Rhdp (UJ-Rhdp) assène ses vérités au député Ané Boni Siméon

Depuis quelque temps, les cadres du Rhdp de la région du Moronou se livrent une bataille sans merci. Créant ainsi une division profonde dans la grande famille du parti au pouvoir. Dans une déclaration dont copie nous est parvenue, des jeunes de la région accusent le député Ané Boni Siméon d’être à l’origine de la division des cadres du Rhdp dans la région.

Leur déclaration.

Du Jeudi 16 Avril au Mardi 21 Avril 2020, nous avons en notre qualité de Coordonnateur Régional de la Jeunesse RHDP du Moronou entrepris une tournée d’installation des bases et d’échanges avec les présidents départementaux, communaux, préfectoraux de l’Union des Jeunes du RHDP. Cette tournée qui s’inscrivait dans un cadre de préparation de nos activités politiques a malheureusement permis de constater le faux jeu et la manipulation de quelques jeunes par un certain nombre de cadres.

En effet, la région du Moronou étant connue pour être un bastion anciennement détenu par le PDCI-RDA puis le FPI est en train de basculer tout doucement vers le RHDP au regard du nombre de personnes qui y ont adhérées et celles manifestant leur adhésion. Car pour eux, le RHDP reste le Parti concret et réaliste en matière de politique de développement de la Côte d’Ivoire d’une part, et d’autre part, de promotion des valeurs républicaines et des droits humains.

Par contre, il y a des faits, des mots et des agissements qui ont tendance ces derniers temps à saper le gros boulot fait par la Coordination Régionale dirigée par l’Inspecteur AHOUA N’Doli Théophile et ses associés y compris l’ensemble des délégués départementaux, communaux et sous-préfectoraux.

De quoi s’agit-il ?

Après les différentes formations des instances du RHDP par la Direction Exécutive du Parti, il se trouve malheureusement que certains responsables nommés évitent les réunions politiques, lieux d’expressions et de partages d’idées en instrumentalisant des jeunes à s’attaquer au coordonnateur régional par ailleurs vice-président du RHDP et pire, en utilisant le nom « RHDP Moronou » ou celui du Premier Ministre Amadou Gon COULIBALY candidat du Parti à travers les réseaux sociaux pour leur sale besogne.

Toutes actions isolées auraient pu laisser indifférent si un des cadres, le député d’Arrah Ané BONI ne s’était pas exposé dans une presse écrite donnant caution aux agissements des jeunes qui s’adonnent aux injures et dénigrements du Coordonnateur Régional, M. AHOUA N’Doli Théophile.

Le sieur Ané BONI pour atteindre ses buts, harangue sa foule en mettant en avant sa proximité avec le Président de l’Assemblée Nationale, M. Amadou SOUMAHORO pour créer le désordre dans la région. Ce qui constitue pour nous une grave erreur politique. Car le Président de l’Assemblée Nationale connaissant la sensibilité de la région ne saurait apporter sa caution de tels agissements. Ces agissements, constituent pour nous, jeunesse RHDP du Moronou un acte de sabotage du RHDP avec des élans d’instauration d’un climat de conflits entre les jeunes du Moronou d’une part, et de créer un climat qui empêcherait les populations à adhérer massivement au RHDP d’autre part.

Ainsi, après consultations de nos premiers responsables de jeunesses au niveau régional, nous venons par la présente attirer l’attention du Directeur Exécutif, le Ministre Adama BICTOGO, garant du bon fonctionnement du Parti à recadrer M. ANE Boni qui, en réalité joue contre le Parti. Car, nous suivons les attitudes de l’homme qui ne participe à aucune réunion du RHDP encore moins promouvoir le RHDP.

Aussi, nous informons les jeunes qui s’adonnent aux injures et dénigrements du Coordonnateur Régional, que la recherche d’une vie meilleure ne s’obtient pas dans les injures ou l’utilisation du logo du RHDP et le nom du Premier Ministre à des fins de désunions. Ces actes ne seront acceptés et ne seront jamais acceptés.

Vu donc la gravité des faits et le soutien du député ANE Boni qui soutient les profils et les avatars selon sa déclaration parue dans le quotidien le Bélier N° 198 du Jeudi 14 Mai 2020 à la page 6, nous interpellons le député à éviter toutes situations de désordre car le principal défi actuel du RHDP reste l’implantation du RHDP et la victoire du Candidat Amadou Gon COULIBALY aux prochaines élections présidentielles. Et non les guerres de positionnement personnel.

Quant aux profils utilisant le nom du Premier Ministre et le Logo du RHDP, nous allons les jours qui suivent saisir la gendarmerie et le procureur afin que toutes ces personnes se disant cachées répondent de leur acte qui n’honore pas les Jeunes du RHDP.

Nous lançons un appel à nos présidents départementaux, communaux, sous-préfectoraux, délégués de secteurs et présidents de comité de base à ne pas céder face aux désordres tout en restant focus sur le programme d’action que nous nous sommes donnés pour la victoire du RHDP.

Pour les autres points, nous les développerons au cours de la rentrée politique de la Jeunesse RHDP prévue le Samedi 30 Mai 2020 à Bongouanou.

Fait à Bongouanou le 15 Mai 2020

KEITA Aboulaye Coordonnateur Régional Jeune du Moronou

AKA Narcisse Coordonnateur Régional Jeune associé du Moronou En Charge des Mouvements et Associations

KOMBATE Paul Coordonnateur Régional Jeune associé du Moronou En Charge des Elèves et Etudiants

IN L'HERITAGE

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS