Cameroun : le parti de Paul Biya conserve la majorité absolue à l'Assemblée    Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés : "Les États du Sahel sont dans une situation dramatique"    Incident diplomatique : le Mali rappelle son ambassadeur et envoie un ministre à Paris    Un cas de coronavirus au Nigeria, le premier en Afrique subsaharienne    Guinée-Bissau : Umaro Sissoco Embaló "investi" président, malgré la contestation des résultats    Libye : les pourparlers politiques patinent à Genève, le bras de fer militaire se poursuit    Cameroun : la bataille pour le port de Douala    Le gouvernement tunisien d'Elyes Fakhfakh obtient la confiance du Parlement    Concert de Fally Ipupa à Paris : la superstar raconte les préparatifs    En Côte d'Ivoire, les innombrables abus contre les employées de maison    Le Mali promet des "lignes rouges" dans les négociations avec les jihadistes    L'Égypte se prépare à rendre les honneurs militaires à Hosni Moubarak    Premier cas de coronavirus en Algérie, les autorités en alerte    L'Algérie face à son premier cas de coronavirus    Kamel Abdat ou comment briser les tabous grâce à l'humour

Filtrer les éléments par date : mercredi, 05 février 2020

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 05 FEVRIER 2020

Le mercredi 05 février 2020, un Conseil des Ministres s’est tenu de 10h00 à 14h15, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.


L’ordre du jour de cette réunion comportait les points suivants :


A/-Mesures Générales  Projets de décrets B/-Mesures Individuelles C/-Communications D/-Divers

A/– MESURES GENERALES

PROJETS DE DECRETS

1- Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification du contrat de prêt et d’exécution BMZ-n° 2014 65 228 d’un montant de trente millions (30 000 000) d’Euros, soit dix-neuf milliards six cent soixante-dix-huit millions sept cent dix mille (19 678 710 000) francs CFA, conclu le 09 janvier 2020 entre la Kreditanstalt Für Wiederaufbau (KFW) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du projet de renforcement de l’interconnexion Côte d’Ivoire - Ghana à 400 kV.

Ce projet qui vise à faciliter les échanges et le commerce de l’énergie dans la sous-région fait partie des 75 projets régionaux prioritaires de la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). Au niveau local, il s’étend sur 50 kilomètres entre Bingerville et AkoupéZeudji. Il comprend la réalisation d’une ligne de 400 kV, l’extension du poste 400 kV d’Akoupé-Zeudji et la construction à Bingerville, d’un poste 400/225 kV équipé de deux (02) transformateurs de 400/225 kV et de 350 MVA qui permettront d’injecter à la production d’énergie électrique nationale, les productions des centrales de CIPREL V et d’Azito IV.

2- Au titre du Ministère des Mines et de la Géologie, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté deux (02) décrets :

 le premier décret autorise l’extension du périmètre géographique du permis de recherche minière n° 195 valable pour l’or, attribué à la société « ETRUSCAN RESOURCES COTE D’IVOIRE SARL », dans le Département de Tanda ;

Conformément au Code minier, le périmètre géographique du permis de recherche minière n° 195 est agrandi, à la demande de l’opérateur minier, de 94,9 km2 pour une superficie totale de 394,90 km2. Cette mesure ne modifie pas la durée de validité du permis fixée à trois (03) ans.

 le deuxième décret porte attribution d’un permis de recherche minière valable pour l’or, à la société « EBURNEA GOLD RESOURCES SARL », dans les Départements de Bouaké, Dabakala et Katiola.

Ce permis est valable pour une durée de quatre (04) ans.


B/- MESURES INDIVIDUELLES

1- Au titre du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté une communication relative aux délibérations du comité chargé de l’examen des projets de nominations dans les départements ministériels du 24 janvier 2020.

La liste des personnes nommées figure en annexe du présent communiqué.

2- Au titre du Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables ;

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Monsieur Joachim BEUGRE en qualité de représentant du Président de la République au Conseil d’Administration de la Société Nationale d'Opérations Pétrolières de Côte d'Ivoire, en abrégé PETROCI.

3- Au titre du Ministère du Tourisme et des Loisirs ;

Le Conseil a adopté deux décrets :

 un décret portant nomination de Madame Nassénéba TOURE en qualité de Directeur Général de Côte d’Ivoire Tourisme ;

 un décret portant nomination de Monsieur Germain N’dri APHINGKOUASSI en qualité de Secrétaire Exécutif du Conseil National du Tourisme.

C/– COMMUNICATIONS

1- Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l'Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, le Ministère du Plan et du Développement, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté une communication relative à la 33e session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA), du 06 au 10 février 2020 à Addis–Abeba (Ethiopie).

Le Président de la République, à la tête d’une délégation de haut niveau, prendra part à cette importante rencontre qui a pour thème « Faire taire les armes : créer les conditions propices au développement de l’Afrique ». A l’occasion de cette session, le Président de la République, en sa qualité de Champion du suivi de la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, présentera son deuxième rapport.

2- Au titre du Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle ;

Le Conseil a adopté une communication relative au lancement officiel du concours d’entrée dans les Centres d'Animation et de Formation Pédagogique (CAFOP), session 2020.

Dans le cadre de la politique de l’éducation de masse du Gouvernement, qui vise notamment la scolarisation totale des enfants de six (06) à seize (16) ans, de nombreuses infrastructures scolaires ont été réalisées au cours de ces deux (02) dernières années, dans toutes les régions du pays, occasionnant un besoin important en personnel enseignant du préscolaire et du primaire.

Aussi, un recrutement exceptionnel a été effectué en 2019 à la faveur du Programme Social du Gouvernement (PSGOUV). Dans cette dynamique, le Conseil a donné son accord pour le recrutement de 5 000 jeunes diplômés du Brevet d'Etudes du Premier Cycle (BEPC) qui recevront une formation initiale dans les CAFOP. L’ouverture des inscriptions pour le ce concours d’entrée dans les CAFOP est fixée au 10 février 2020 et le déroulement des épreuves est prévu pour le samedi 25 avril 2020.

3- Au titre du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural;

Le Conseil a adopté une communication relative au bilan 2019 et aux perspectives 2020 de la commercialisation de la noix de cajou.

Sur la base d’un prix CAF de référence de 1 300 USD/T, le prix minimum bord champ de la campagne 2019 a été fixé à 375 francs CFA/Kg, en baisse de 125 francs CFA/Kg par rapport à 2018.

Ce prix a été possible grâce à une réduction du DUS de 10% à 7% du prix CAF.

En dépit de ces efforts, la campagne 2019 a confirmé le retournement du marché des noix de cajou constaté dans la deuxième moitié de la campagne 2018.

Au vu de ce qui précède, le Conseil des Ministres a :

 approuvé le barème pour la campagne 2020 et le prix plancher obligatoire de 400 francs CFA/Kg aux producteurs qui en découle.  instruit les services en charge de la protection des frontières à l’effet de prendre toutes les mesures de lutte contre la fuite des noix de cajou par les frontières terrestres.  autorisé le Conseil du Coton et de l’Anacarde à prendre des mesures de lutte contre les exportations frauduleuses, allant jusqu’à la saisie et à la vente immédiate des produits saisis ;  instruit le Ministre de la Justice à l’effet de mettre en œuvre en relation avec le Conseil du Coton et de l’Anacarde des procédures d’urgence dans l’application de l’ordonnance n°2018-437 du 03 mai 2018 portant répression de la commercialisation et de l’exportation illicites des produits agricoles soumis à agrément ;  approuvé le 06 février 2020 comme date d’ouverture de la campagne 2020 de commercialisation des noix de cajou.

4- Au titre du Ministère de l’Economie et des Finances, en liaison avec le Ministère des Affaires Etrangères, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté une communication relative à la co-organisation de la 4e session technique de la Coalition des Ministres des Finances pour l’Action Climatique.

La Coalition Internationale des Ministres des Finances pour l’Action Climatique a été initiée par les Institutions de Brettons Woods en avril 2019 en vue d’aider les Etats à mieux prendre en compte les défis du
changement climatique dans leurs politiques macroéconomique et financière. Conformément aux conclusions de la rencontre technique de la Coalition tenue à Santiago, au Chili, en juin 2019, la Côte d’Ivoire organise, en collaboration avec la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement, la 4e session technique de la Coalition qui se tiendra du 24 au 26 février 2020 à Abidjan.

Cette rencontre de haut niveau portera sur la mise en œuvre du plan d’action commun de la Coalition annoncée en décembre 2019, en marge de la COP 25 tenue à Madrid, en Espagne.

5- Au titre du Ministère du Commerce et de l’Industrie, en liaison avec le Ministère des Affaires Etrangères, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté une communication relative à l’Adhésion de la Côte d’Ivoire au Comité Européen de Normalisation (CEN).

Le CEN, qui regroupe les organismes nationaux de normalisation de 34 pays européens, constitue l’une des plateformes les plus importantes d’élaboration de normes européennes et d’autres documents techniques dédiés à la normalisation.

L’adhésion de la Côte d’Ivoire à cette organisation vise à assurer aux entreprises nationales une compétitivité accrue et à tirer un meilleur profit du libre accès au marché européen dont bénéficient les produits ivoiriens suite à la ratification en 2016 de l’Accord de Partenariat Economique Intérimaire avec l’Union Européenne.

6- Au titre du Ministère du Commerce et de l’Industrie;

Le Conseil a adopté une communication relative à l’approvisionnement des marchés en produits de grande consommation et à l’évolution des prix du 2e semestre 2019.
A la faveur d’une pluviométrie abondante durant le second semestre 2019, l’approvisionnement en produits vivriers, ainsi que leurs prix ont été plus favorables qu’à la même période en 2018. Les prix des légumes notamment ont connu, en moyenne, une baisse de 12,6 % sur les marchés d’Abidjan. Comparativement au second trimestre de l’année précédente, les prix des produits manufacturiers tels que l’huile de palme raffinée ont connu une tendance à la baisse en dehors des prix du sucre et du lait qui sont demeurés stables.

Cependant, en raison de leur forte demande durant les festivités de fin d’année, certains produits ont vu leur prix moyen en hausse. Il s’agit notamment des protéines d’origine animales, des féculents et des céréales dont le riz local blanchi qui a connu une hausse de 8 % du prix moyen.

Toutefois, globalement, sur l’année 2019, les prix des produits de grande consommation ont été plus avantageux qu’en 2018 en raison de la clémence du climat et plus spécifiquement des actions de lutte contre la vie chère engagées par le Gouvernement.

Aussi, en vue de rendre les prix encore plus avantageux pour les populations au cours de l’année 2020, le Conseil a instruit le Ministre chargé du Commerce et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre les mesures nécessaires afin d’accélérer la mise en œuvre du Programme d’Appui à la Production Vivrière et de renforcer la surveillance du marché.
7- Au titre du Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances;

Le Conseil a adopté une communication relative au bilan 2019 et aux perspectives 2020 de la mise en œuvre du Schéma Directeur de la Réforme des Finances Publiques (SDRFP 2018-2020).
Le plan d’action 2019 du Schéma Directeur de la Réforme des Finances Publiques a couvert huit (08) axes stratégiques articulés autour de la gestion transparente et efficace des finances publiques. Sur un total de 139 activités que comprend le plan d’actions, 99 ont été exécutées à fin décembre 2019, soit un taux d’exécution de 67% contre un taux de 55% enregistré à fin 2018. Ces avancées concernent notamment la finalisation du déploiement de la version 2 du Système intégré de Gestion Automatisée du Compte Unique du Trésor (SyGACUT) dans l’ensemble des postes comptables, ainsi que la création des postes comptables ministériels, avec pour objectif l’optimisation de la gestion de la trésorerie de l’Etat.
Le plan d’actions 2020 du Schéma Directeur de la Réforme des Finances Publiques, qui intervient dans le contexte actuel du basculement de notre pays en mode budget-programme, traduit davantage l’engagement du Gouvernement à moderniser le système de gestion des finances publiques en vue de renforcer la transparence de l’action publique et d’améliorer le bien-être des populations.
A cet effet, il intègre les activités non encore achevées du plan d’actions 2019 telles que la poursuite des travaux de cadastrage pour le recouvrement de l'impôt foncier. Il introduit également de nouvelles activités de nature à améliorer significativement le système de gestion des finances publiques, notamment l’introduction de contrats d'objectifs dans l'administration publique, ainsi que de la digitalisation du recouvrement des recettes des collectivités territoriales.
8- Au titre du Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de la Promotion de l’Investissement Privé, en liaison avec le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, le Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale, le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, le Ministère du Commerce et de l’Industrie et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;
Le Conseil a adopté une communication relative à la présentation de l’agenda des réformes 2020–2022 focus Doing Business 2021.
L’agenda des réformes 2020–2022 du Doing Business, élaboré sur la base de l’expérience des six (06) années de conduite du processus, comprend 12 projets de réformes composés de 44 mesures et de deux (02) ensembles d’activités portant sur le suivi-évaluation et la mesure de l’impact des réformes. L’agenda des réformes 2020–2022 intègre les projets de réformes non achevés et met l’accent sur la vulgarisation des mesures exécutées de façon à les rendre visibles sur le terrain pour une prise en compte au rapport Doing Business 2021.
Aussi, le Conseil a instruit le Ministre chargé de la Promotion de l’Investissement Privé et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre les mesures nécessaires pour la mise en œuvre de cet agenda qui devrait permettre à la Côte d’Ivoire de connaître une progression de plusieurs dizaines de places au classement mondial Doing Business 2021.

9- Au titre du Secrétariat d’Etat, chargé du Service Civique, en liaison avec le Ministère des Affaires Etrangères, le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, le Ministère du Tourisme et des Loisirs, le Ministère des Sports, le Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté une communication relative à la visite du Prince Edward d’Angleterre du 06 au 07 février 2020 en Côte d’Ivoire et à la cérémonie de remise de médailles d’or à la salle de conférence du Ministère des Affaires Etrangères.

A la suite de la cérémonie de remise de distinction d’argent et de bronze organisée à la Mairie de Port-Bouët, en avril 2019, la cérémonie officielle
de remise de médailles d’or à 60 jeunes récipiendaires du Mérite International de la Jeunesse se tiendra, le 07 février 2020, à la salle de conférence du Ministère des Affaires Etrangères.

Au regard des liens d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et la Grande Bretagne, pays initiateur du Mérite International de la Jeunesse, le Prince Edward d’Angleterre séjournera en Côte d’Ivoire afin de prendre part à cette cérémonie de distinction. En marge de la cérémonie, il sera reçu en audience par le VicePrésident de la République. Aussi, le Prince effectuera une visite à l’Université Félix Houphouët Boigny, à Cocody et à la Mairie de PortBouët où seront exposés les stands matérialisant les quatre (04) secteurs du programme du Mérite International de la Jeunesse.

D- DIVERS

Le prochain Conseil des Ministres aura lieu le 19 Février 2020.

ANNEXE AU COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 05 FEVRIER 2020 RELATIVE AUX MESURES INDIVIDUELLES

Au titre du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté une communication relative aux délibérations du Comité chargé de l’examen des projets de nominations dans les Départements ministériels du 24 janvier 2020.

L’ordre du jour de la réunion a porté sur l’examen des propositions de nominations dans les Administrations, les Etablissements Publics Nationaux et les structures sous tutelle.

Ainsi, les propositions ci-après ont été validées :


I- NOMINATIONS DANS LES ADMINISTRATIONS

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE:
- Inspecteur Général de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique :  Monsieur GOURENE Germain (Nouvelle nomination)
- Inspecteurs :  Monsieur Souleymane DIOMANDE (Nouvelle nomination) ;  Monsieur MIGEO Tiemoko Etienne (Nouvelle nomination).
- Directeur Général de la Recherche et de l’Innovation :  Madame Pétronille ACRAY-ZENGBE (Nouvelle nomination)
- Directeur Général de l’Enseignement Supérieur :  Monsieur Ibrahim LOKPO (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Valorisation et de l’Innovation à la Direction Générale de la Recherche et de l’Innovation :  Monsieur KOUAKOU Koffi (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Réglementation, des Affaires Juridiques et de la Coopération :  Monsieur DAN Jules Demonsthène (Nouvelle nomination)
- Directeur des Evaluations, des Certifications et des Accréditations à la
Direction Générale de la Qualité et des Evaluations :  Monsieur GONDO Diomandé (Nouvelle nomination)
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE :
- Directeur des Ecoles, Lycées et Collèges :  Madame YAO GNAMIEN épouse BEUGRE (Nouvelle nomination)

MINISTERE DES EAUX ET FORETS :
- Directeur Général des Forêts et de la Faune :  Colonel-Major ZOUZOU épouse MAILLY Elvire Joëlle (Nouvelle nomination)
- Directeur Général Adjoint des Forêts et de la Faune :  Colonel AKE Abroba Jérôme (Nouvelle nomination)
- Directeur du Reboisement et du Cadastre Forestier :  Monsieur KOUASSI Yao Lucien (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL :
- Directeur des Organisations Professionnelles Agricoles :  Monsieur KOUASSI Kouakou André (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE L’EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE :

- Directeur de la Coordination et du Suivi des Projets :  Monsieur N’DRI Koffi Eugène (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Documentation, de la Communication et des Archives :  Madame COSSE Affiba Hermine Ange (Nouvelle nomination)


MINISTERE DE L’EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE en liaison avec le MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE :

- Directeur des Ressources Humaines :  Monsieur AMANI Konan Edouard (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE L’EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE en liaison avec le MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT :

- Directeur de la Planification, des Etudes et de l’Informatique:  Monsieur ADAM-YEBOUA Kouakou Didier (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE :
- Inspecteurs Techniques :  Monsieur ZOUGOURI BLE Blaise (Nouvelle nomination) ;  Monsieur TRA Gaston (Nouvelle nomination) ;  Monsieur KOFFI Gboahuili Fernand (Nouvelle nomination) ;  Madame KOANAN Ahou (Nouvelle nomination) ;  Monsieur N’DRI Amani (Nouvelle nomination) ;  Madame LOBA épouse OUREGA Marie-Paula Chievet (Nouvelle nomination) ;  Monsieur YAO N’goran (Nouvelle nomination) ;  Docteur DOUA KOUAMELAN (Nouvelle nomination).
- Directeur Général Adjoint de la Santé :  Monsieur ANOUAN N’GUESSAN (Nouvelle nomination) - Directeur des Affaires Juridiques et du Contentieux :  Madame BANDAMA Ayéoura Victoire (Nouvelle nomination) ; - Directeur de la Santé Communautaire :  Madame KADJA Adjoba Françoise épouse GOULIN (Nouvelle nomination) ;
- Directeur des Infrastructures de l’Equipement et de la Maintenance :  Monsieur YEO Pena Abdoulaye (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA VILLE :

- Inspecteur Général :  Monsieur GNANZI Guéla Miniobo Anicet (Nouvelle nomination)
- Inspecteurs Techniques :  Monsieur M’BOUA N’Drin Thomas (Nouvelle nomination) ;  Monsieur Seidou COULIBALY (Nouvelle nomination) ;  Madame SAWADOGO Saana (Nouvelle nomination) ;  Madame NASSA née TAGRO Marcelle-Josée.
- Directeur de la Règlementation, du Contrôle et du Contentieux :  Monsieur GACHA Thomas (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Communication et des Relations Publiques :  Monsieur KOLLIABO Sébastien Konan (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Coopération et de la Politique de Financement des Villes :  Monsieur BOAH Jean-Pascal (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Planification Urbaine, de la Prospective et des Statistiques :  Monsieur BINI Kouassi Roland (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA VILLE en liaison avec le MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE :

- Directeur des Ressources Humaines de la Ville :  Monsieur ZOUAN Zokou Robert (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE L’ASSAINISSEMENT ET DE LA SALUBRITE :

- Inspecteur Général :  Monsieur Soulemane BAMBARA (Reconduction)
- Inspecteur Technique, chargé de l’Information, de l’Education et de la Communication :  Monsieur BANDAMA Kouakou Jacques (Reconduction)

- Inspecteur Technique, chargé de l’Appui aux Collectivités Territoriales :  Monsieur BEUGRE Kokora Etienne Francis (Reconduction)
- Inspecteur Technique, chargé de la Salubrité :  Monsieur ZAN BI Irié (Reconduction)
- Directeur Général de l’Assainissement et de la Salubrité :  Monsieur OUATTARA Lazeni (Reconduction)
- Directeur de Cabinet :  Madame KABA Nasseré (nouvelle nomination)
- Directeur des Affaires Juridiques et du Contentieux :  Monsieur DJOMAN Atsin Maxime (Reconduction)
- Directeur des Opérations de Salubrité et de la Lutte contre les Nuisances :  Monsieur YAO Yao Jules (Reconduction)
- Directeur l’Assainissement en milieu Rural :  Madame BRAGORI Adjoua Hélène épouse YOCOLLY (Reconduction)
- Directeur de l’Assainissement Urbain et du Drainage :  Monsieur Seydou COULIBALY (Reconduction)
- Directeur de la Promotion, de l’Animation et du Suivi des Comités de Salubrité et d’Hygiène :  Madame KOUAME née KETE Bah Edith Blanche (Reconduction)µ

MINISTERE DE L’ASSAINISSEMENT ET DE LA SALUBRITE en liaison avec le MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT :

- Directeur de la Stratégie, de la Planification et des Statistiques :  Monsieur SERI KANON Yéhiri Jean (Reconduction)


MINISTERE DE L’ASSAINISSEMENT ET DE LA SALUBRITE en liaison avec le MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE :

- Directeur des Ressources Humaines :  Madame DJEBRY Agoua Valérie (Reconduction)

MINISTERE DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION ET DE L’INNOVATION DU SERVICE PUBLIC :

- Inspecteurs à l’Inspection Générale :  Monsieur ADINGRA Arnaud Marie-Joseph (Nouvelle nomination) ;  Madame AKA Soumaley Béatrice (Nouvelle nomination) ;  Madame OUATTARA Mahoua Marie Cécile (Nouvelle nomination).
- Directeur des Systèmes de Gestion et de l’Appui à l’Ethique :  Madame KOUADIO Antumn Roxane, (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Transformation Digitale de l’Administration et de l’Innovation :  Monsieur SOPI Cyrille Franck (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION ET DE L’INNOVATION DU SERVICE PUBLIC en liaison avec le MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT :

- Directeur de la Planification de l’Evaluation et des Statistiques :  Monsieur GNACKABY Beugrehi Désiré Thierry (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE :

- Inspecteur Technique :  Monsieur COULIBALY Sié Issa (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Formation Artistique et Culturelle :  Monsieur KOFFI Tougbo (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Promotion des Arts et de la Culture :  Madame ANGAMA née KONE Maloura (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE :

- Inspecteur Général :
 Madame BARRO Fatoumata épouse SOUMAHORO (Nouvelle nomination)
- Inspecteur Technique chargé de l’Environnement et du Climat :  Madame LATTE EDOUKOU Animme Karen Fabienne épouse ASSEMIAN (Reconduction)
- Inspecteur Technique chargé des Parcs et Réserves :  Monsieur SOMBO Tano (Nouvelle nomination)
- Inspecteur Technique chargé des Déchets Industriels :  Monsieur YESSO Tchè Max-Médard (Reconduction)
- Inspecteur Technique chargé des Programmes et Projets :  Monsieur ABBET Nicaise Sosthène (Reconduction)
- Directeur Général du Développement Durable :  Monsieur ABOUA Aboua Gustave (Nouvelle nomination)
- Directeur Général de l’Environnement :  Monsieur LAVRY Grah Nazaire (Nouvelle nomination)
- Directeur des Affaires Juridiques et du Contentieux :  Monsieur ZAGRE Eugène (Nouvelle nomination)
- Directeur de l’Informatique et de la Documentation :  Monsieur KOUACOU Jean Yves (Nouvelle nomination)
- Directeur de l’Ecologie et de la Protection de la Nature :  Monsieur N’DA KOGNAN Degrace (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, en liaison avec le MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT :

- Directeur des Etudes, de la Planification et des Statistiques :  Monsieur BOHOUSSOU Koffi Kan Marc (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, en liaison avec le MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE :

- Directeur des Ressources Humaines  Monsieur TIO Louis Serge (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA FEMME, DE LA FAMILLE ET DE L’ENFANT :
- Inspecteur Général :  Madame YAO née YATIE Affoué (Reconduction) - Inspecteurs :  Monsieur HILI Bada Paul (Reconduction) ;  Madame OHOU épouse ANIDIE Laure Yvette (Reconduction) ;  Madame SYLLA née CISSOKO Haliath N’Houda Oumar (Nouvelle nomination) ;  Madame DJABATE née COULIBALY Fatoumata (Nouvelle nomination) ;
- Directeur de la Réglementation, du Contentieux et de la Coopération :  Monsieur NEVRY Roger (Nouvelle nomination)
- Directeur des Systèmes d'Information :  Monsieur COULIBALY Kpinna Tiekoura (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Qualité :  Madame BAKAYOKO Souleymane (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Promotion du Genre et de l'Equité ;  Madame TANOH née DAGROU Florence (Nouvelle nomination)
- Directeur des Institutions de Formation et d'Education Féminine :  Madame DEMBELE Mariam (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Promotion de la Famille :  Madame KOUAME née KONAN Honorée Ghislaine (Nouvelle nomination)
- Directeur de l'Adoption et de la Protection des Droits de l'Enfant :  Monsieur LATH Mel Alain Didier (Reconduction)

MINISTERE DE LA FEMME, DE LA FAMILLE ET DE L’ENFANT en liaison avec le MINISTERE DU PLAN ET DEVELOPPEMENT :

- Directeur des Etudes, de la Planification et des Statistiques :  Monsieur SIKA Glebelho Lazare (Reconduction)

MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE :

- Inspecteur Général :  Madame N’GORAN N’Guessan Antoinette (Nouvelle nomination) - Inspecteurs :
 Madame DIBOPIEU Kado Juliette, épouse ADEKO (Nouvelle nomination) ;  Monsieur TIEMOKO Gueu Anatole (Nouvelle nomination) ;  Monsieur SESSE Logbo Abel (Nouvelle nomination);  Madame ZOTISSE Gnéanro Brigitte (Nouvelle nomination) ;  Monsieur YEO Gbamballi (Nouvelle nomination) ;  Madame TITIRO Koniza Julienne, épouse BALOU BI (Nouvelle nomination).
- Directeur Général de la Lutte contre la Pauvreté :  Monsieur SOULEYMANE FADIGA Nouvelle nomination)
- Directeur des Affaires Juridiques et du Contentieux :  Monsieur AHOUNAN KOIDJANE FULBERT Nouvelle nomination)
- Directeur de la Solidarité :  Madame OSSEPE VIRGINIE AKOSSI épouse YAPO (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Cohésion Sociale :  Monsieur SEKA MICHEL (Nouvelle nomination)
- Directeur de l’Assistance aux Pupilles de l’Etat et aux Pupilles de la Nation :  Madame ASSEMIAN MOSSOUMA EMMA (Nouvelle nomination)
- Directeur de l’Assistance aux Victimes de crises :  Madame TOURE Naminata épouse OUATTARA
- Directeur des Stratégies de Réduction de la Pauvreté :  Madame GBRATTO épouse DOBE WOLO SONIA-ANGELINE (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Mobilisation Sociale et des Ressources :  Madame KEITA Korotoume (Nouvelle nomination) - Directeur de l’Evaluation et de la Cartographie :  Monsieur TOURE Lassina (Nouvelle nomination) - Directeur des Filets Sociaux :  Monsieur KOUADIO Ibrahim Oumar (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Coordination des Programmes, Cellules et Organes :  Monsieur OKOU Kouakou Norbert (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE en liaison avec le MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT :
- Directeur des Etudes, des Stratégies, de la Planification et des Statistiques :
 Monsieur TOURE IBRAHIMA (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE, en liaison avec le MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE :
- Directeur des Ressources Humaines :  Monsieur HOUSSOU KONAN FRANÇOIS (Nouvelle nomination)

SECRETAIRE D’ETAT AUPRES DU GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L’HOMME, CHARGEE DES DROITS DE L’HOMME :

- Directeur de la Protection des Droits de l’Homme :  Monsieur DADI Séraphin Dazère (Nouvelle nomination)
- Directeur de la Promotion des Droits de l’Homme :  Monsieur N’DJOMOU DE Achille (Nouvelle nomination)
- Directeur des Affaires Juridiques et de la Coopération :  Madame BOHUI Némédré Juliette, épouse TAHOUO (Nouvelle nomination) SECRETAIRE D’ETAT AUPRES DU GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L’HOMME, CHARGEE DES DROITS DE L’HOMME, en liaison avec le MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE :

- Directeur des Ressources Humaines :  Madame Rachel N’CHO (Nouvelle nomination)

SECRETAIRE D’ETAT AUPRES DU GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L’HOMME, CHARGEE DES DROITS DE L’HOMME, en liaison avec le MINISTERE DU PLA N ET DU DEVELOPPEMENT :

- Directeur de la Planification, des Statistiques et de la Prospective :  Monsieur SATCHI Daman Jean Pierre (Nouvelle nomination)

II- NOMINATIONS DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE:

- Secrétaire Général de l’Université de Man :
 Monsieur DIOMANDE MANGA (Nouvelle nomination)

- Directeur du Centre Régional des Œuvres Universitaires de Man (CROU de MAN) :  Monsieur MONGUE Emmanuel (Nouvelle nomination)
- Directeur du Contrôle de Gestion et de la Gouvernance à l’Université Jean LOROUGNON GUEDE :
 Monsieur KOFFI N’Goran Mathurin (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE :

- Directeur de l’Administration et des Finances du Centre Hospitalier de Treichville :  Monsieur KOFFI ASSERE Kouamé

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE en liaison avec le MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE :

- Directeur de l’Institut National Supérieur de Arts et de l’Action Culturelle, en abrégé INSAAC :  Monsieur OUATTARA Siaka

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE :

 Nomination au sein de l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle, en abrégé INSAAC

- Secrétaire Général :  Monsieur KOUADIO Kouassi Honoré (Nouvelle nomination)

- Directeur du Département de l’Administration et des Finances :  Monsieur ALLECHI Akoudjou Manuel (Nouvelle nomination)
- Directeurs au sein des Structures de Formation et de Recherche de l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle, en abrégé INSAAC :

 Madame MOREAU épouse KOUASSI Mathilde, Directeur de l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques, d’Architecture et de Design, en abrégé ESAPAD (Nouvelle nomination) ;
 Monsieur N’GESSAN Gnéhoua Jean-Claude, Directeur de l’Ecole Supérieure de Musique et de Danse, en abrégé ESMD (Nouvelle nomination) ;  
 Monsieur DAO Salifou, Directeur de l’Ecole Supérieure de Tourisme, d’Artisanat et d’Action Culturelle, en abrégé ESTAAC (Nouvelle nomination) ;
 Monsieur KAKOU Kouadio Jean Parfait, Directeur de l’Ecole Supérieure de Théâtre, de Cinéma et d’Audiovisuel, en abrégé ESTCA (Nouvelle nomination) ;
 Monsieur COULIBALY Amadou Nanguin, Directeur du Centre de Formation Continue, Numérique et des Conservatoires, en abrégé CFCNC (Nouvelle nomination) ;
 Monsieur MABA Tagbo Victor, Directeur du Centre de Formation Pédagogique pour les Arts et la Culture, en abrégé CFPAC (Nouvelle nomination) ;
 Monsieur ADIGRAN Jean Pierre, Directeur du Centre de Recherche sur les Arts et la Culture, en abrégé CRAC (Nouvelle nomination).

III- NOMINATIONS DANS LES STRUCTURES SOUS TUTELLE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE :
- Directeur de l’Observatoire de l’Insertion Professionnelle des Diplômés :  Monsieur TOURE Guetonde (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE :

- Secrétaire Général de la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO :  Monsieur SORO N’golo Aboudou (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE :

 Nomination des membres du Conseil de Régulation de l’Autorité Ivoirienne de Régulation Pharmaceutique (AIRP)

 Président, représentant le Ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique :  Monsieur YAVO Jean Claude (Nouvelle nomination)

 Directeur Général :  Monsieur Assane COULIBALY (Nouvelle nomination)
 Membres et représentants des Ministères et Services rattachés
- Primature :  Docteur OUATTARA N'gnôh DJENEBA (Nouvelle nomination)
- Ministère de l'Économie et des Finances :  Monsieur KOUADIO AMANY Francis (Nouvelle nomination)
- Secrétariat d'État auprès du Premier Ministre, chargé du Budget  Monsieur KOUA EKIAN Arsène (Nouvelle nomination) - UFR de Pharmacie :  Madame SAWADOGO Duni (Nouvelle nomination) ;  Madame SIRANSY KOUAKOU N'DOUA Gisèle (Nouvelle nomination). - Conseil National l'Ordre des Pharmaciens de Côte d'Ivoire :  Madame TANOE Emma Clarisse ANGOUA (Nouvelle nomination)

 Nomination des membres du Conseil de Régulation de l’Autorité de Radioprotection et de Sécurité Nucléaire (ARSN)
 Président, représentant le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique :  Monsieur KADJO KOUAME (Nouvelle nomination)
 Membres et représentants des Ministères et Services rattachés:
 Docteur OUATTARA Djeneba, Pharmacienne, représentant la Primature (Nouvelle nomination) ;
 Monsieur FANOUX Jean De Clarence, Chef de département Prévention et Protection de la Population, représentant de l’Office National de la Protection Civile (Nouvelle nomination) ;
 Monsieur OBEING-KOFI Anthony, Doctorat droit public des Affaires (Nouvelle nomination) ;
 Monsieur OUATTARA Bourhaima, Chef de département adjoint de médecine et Spécialité (Nouvelle nomination) ;
 Monsieur DIABA ROGER, (Nouvelle nomination) , Administrateur en chef des Services financiers , Directeur Général Adjoint du Budget au Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;
 Monsieur OCHOU ABE DELPHIN (Nouvelle nomination), Inspecteur Général et point focal national pour la réduction des risques au Ministère de l’Environnement ;
- Directeur des Systèmes d’Information et de la Formation de l’Autorité de Radioprotection de Sûreté et de Sécurité Nucléaire (ARSN) :  Madame Frédérica KOBLAVI MANSILLA (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE L’ASSAINISSEMENT ET DE LA SALUBRITE :

- Secrétaire Permanent des Observatoires Nationaux de la Salubrité Urbaine et de la Lutte contre les Nuisances :  Monsieur PENALI Koné Louis (Reconduction) ;
- Commandant d’Unité de la Brigade de l’Assainissement et de la Salubrité :  Monsieur TEHE Mondet Pamphile (Reconduction).

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE en liaison avec le MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES : - Secrétaire Général de la Commission Nationale de la Francophonie, en abrégé CNF  Madame DIABY née BARRY Mouminatou

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE :

- Secrétaire Général Adjoint chargé de l’Administration et des Finances de la Commission Nationale de la Francophonie, en abrégé CNF:  Monsieur AMOI Ekponon Michel (Nouvelle nomination)
- Directeur du Département de l’Administration et des Finances de l’Office National du Cinéma de Côte d’Ivoire :  Monsieur KOUAKOU Konan Emmanuel (Nouvelle nomination)
- Directeur du Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire :  Madame MEMEL épouse KASSI Yooul Silvie (Nouvelle nomination)

MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE :

- Directeur Général de l’Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale :  Monsieur COULIBALY TIOHOZON IBRAHIMA

Fait à Abidjan, le 05 février 2020 Sidi Tiémoko TOURE Ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En savoir plus...

Côte d’Ivoire : Commercialisation de la noix de cajou/ La campagne s’ouvre demain 6 février 2020

La campagne de commercialisation de la noix de cajou s’ouvre demain 6 février 2020.  Le  Conseil des ministres qui s’est réuni ce mercredi 5 février au Palais présidentiel au Plateau  sous la présidence de son Excellence Alassane Ouattara  a  fixé le prix plancher  à 400 Fcfa le Kg à payer aux producteurs , a  indiqué le porte-parole du gouvernement,  Sidi Touré.

Par ailleurs, le gouvernement a instruit les services en charge de la protection des frontières à l’effet de prendre toutes les mesures pour  lutter contre la fuite des noix de cajou par les frontières terrestres du pays. 

Il a en outre autorisé le Conseil du coton-anacarde, organe en charge de la régulation de la filière, à prendre des mesures de lutte contre les exportations frauduleuses. Et ce, en vue de permettre à la Côte d'Ivoire de garder son rang de leader mondial.

Sur la base des prix CAF (Coût assurance fret) de référence de 1 300 US dollars la tonne, le prix minimum bord champ de la campagne 2019 a été fixé à 375 Fcfa le Kilogramme, en baisse de 125 Fcfa par rapport à la campagne 2018.

 Ce prix, selon M. Sidi Touré, a été possible grâce à une réduction du DUS de 10% à 7% du prix CAF. Mais, « en dépit de ces efforts, la campagne 2019 a confirmé le redoublement du marché de noix de cajou constaté dans la deuxième moitié de la campagne 2018 ».

 Les résultats de la campagne 2019 affichent « sur la commercialisation extérieure près de 574 000 tonnes de noix exportées contre 642 000 tonnes environ pour la campagne 2018 », a fait savoir le porte-parole du gouvernement ivoirien.

Il y a eu en outre « 48 000 tonnes achetées par les GIE (Groupement d’intérêt économique) », a-t-il relevé, avant d’ajouter que « 40 000 tonnes ont été subventionnées à hauteur de 5 milliards Fcfa environ». Sur le chapitre de la transformation, le pays a connu "une légère baisse". 

Neuf unités d’une capacité de 74 000 tonnes ont été construites en 2019, ce qui a permis de relever le tonnage de la transformation locale. Pour la campagne 2020 la Côte d'Ivoire escompte une prévision de 800.000 tonnes contre une production mondiale attendue de près de 3,8 millions de tonnes.  

 

En savoir plus...

Toux grasse et sèche, fatigue, état fébrile, courbatures, sommeil/ Voici le remède naturel efficace pour vous soulager

Vous cherchez des remèdes de grand-mère pour vous soigner ? C'est vrai que beaucoup de médicaments sont chers et pas toujours efficaces... Voire même parfois dangereux pour la santé ! Heureusement, il existe des remèdes naturels à base de plantes qui marchent très bien pour soigner tous les maux du quotidien. Rhume, mal de gorge, ballonnement, constipation, fatigue ou sommeil... Voici 10 remèdes de grand-mère qui ont fait leurs preuves scientifiquement.

Rhume

Ingrédients

- 1 cuillère à café de thym

 - 1 cuillère à café d'eucalyptus radié

 - 1 cuillère à café d'écorce de cannelle

Comment faire

  1. Mélangez les trois ingrédients dans une tasse.
  2. Versez de l'eau chaude dessus.
  3. Laissez infuser avec un couvercle pendant 10 min.
  4. Filtrez le mélange.
  5. Buvez 2 à 4 tasses par jour.
  1. Grippe

État fébrile, fatigue, courbatures, toux, mal à tête... Ce sont les symptômes de la grippe ! Heureusement, grâce aux plantes, vous avez un traitement naturel efficace pour vous remettre sur pied sans médicaments ou antibiotiques

Ingrédients

 - 1 cuillère à café d'écorce de cannelle en poudre

- 1 cuillère à café de fleurs de sureau noir

 - 1 cuillère à café de thym –

 3 clous de girofle

 - 1 cuillère à café de miel

 - 1/2 citron

Comment faire

  1. Faites chauffer 250 ml d'eau.
  2. Plongez les quatre ingrédients dans l'eau.
  3. Laissez infuser 10 min avec un couvercle.
  4. Filtrez l'infusion dans une tasse.
  5. Versez quelques gouttes de citron.
  6. Ajoutez le miel dans la tasse.
  7. Buvez chaud.
  1. toux grasse

Avec ou sans fièvre, une toux grasse qui dure... c'est fatigant. Avec ce traitement aux plantes, vous avez tout ce qu'il vous faut pour vous débarrasser d'une toux grasse.

Ingrédients

- 1 c. à c. de fleur de bouillon blanc

 - 1 c. à c. de mauve

- 1 c. à c. de coquelicot

Comment faire

  1. Faites chauffer 250 ml l'eau.
  2. Plongez les 3 ingrédients dans l'eau chaude.
  3. Laissez infuser 10 min.
  4. Filtrez le mélange pour retirer les fleurs.
  5. Buvez.
  1. Toux sèche

Pour calmer une toux sèche rapidement, essayez ce traitement naturel. Grâce à cette infusion aux plantes, fini la toux nocturne et la gorge qui gratte.

Ingrédients

 - 1 cuillère à café de noix de cyprès

- 1 cuillère à café d'eucalyptus

- 1 cuillère à café d'hysope

 Comment faire

  1. Faites chauffer 250 ml d'eau.
  2. Versez les 3 ingrédients dans l'eau.
  3. Laissez infuser 10 min.
  4. Filtrez l'infusion.
  5. Buvez.

 

  1. Mal de gorge

Vous avez un mal de gorge persistant ? Ça entraîne souvent des difficultés à avaler. Ce remède miracle aux plantes va apaiser vos douleurs et calmer votre mal de gorge. Vous allez rapidement vous sentir mieux.

Ingrédients

 - 1 cuillère à café de ronce en poudre

 - 1 cuillère à café de racine de guimauve

 - 1 cuillère à café de thym frais ou séché

 Comment faire

  1. Faites chauffer de l'eau.
  2. Mettez les trois ingrédients dans un bol.
  3. Versez l'eau chaude dessus.
  4. Laissez infuser 10 min.
  5. Filtrez.
  6. Gargarisez-vous avec ce mélange.
  1. Gaz et Ballonnements

 

Ingrédients

 - 1 cuillère à café de gingembre

 - 1 cuillère à café d'anis

 - 1 cuillère à café de fenouil

 - 1 cuillère à café de menthe poivrée

 Comment faire

  1. Faites chauffer 250 ml d'eau.
  2. Ajoutez les quatre ingrédients dedans.
  3. Laissez infuser 15 min.
  4. Filtrez.
  5. Ajoutez un filet de jus de citron.
  6. Buvez.
  1. Diarrhée

La diarrhée est un problème assez fréquent. Autant savoir la soigner sans médicament. Ce remède naturel va rapidement soulager les symptômes de la d

Ingrédients

 - 1 cuillère à café de cannelle

- 1 cuillère à café de ronce

 - 1 cuillère à café d'écorce de chêne

Comment faire

  1. Faites chauffer 250 ml d'eau.
  2. Plongez les trois ingrédients dedans.
  3. Filtrez dans une tasse.
  4. Buvez deux à quatre tasses par jour. Résultat
  1. Constipation

Vous vous demandez que faire en cas de constipation ? Essayez ce traitement à base de psyllium blond. C'est un remède de grand-mère immédiatement efficace pour déclencher les selles et évacuer un bouchon.

Comment faire

  1. Prenez un verre.
  2. Mettez 25 cl d'eau froide.
  3. Versez une cuillère à soupe rase de psyllium blond dans le verre.
  4. Laissez gonfler une minute.
  5. Buvez ce mélange 1 à 2 fois par jour.
  1. Fatigue

Vous cherchez un remède de grand-mère pour combattre la fatigue naturellement ? Essayez ce remède miracle anti-fatigue. Vous allez vite retrouver la pêche

Ingrédients

 - 1 cuillère à café de rhodiole

 - 1 cuillère à café de gingembre 

- 250 ml d'eau

 Comment faire

  1. Faites chauffer l'eau jusqu'à ce qu'elle frémisse.
  2. Ajoutez la rodhiole dans la casserole.
  3. Ajoutez aussi le gingembre.
  4. Mettez le couvercle sur la casserole.
  5. Laissez infuser 10 min.
  6. Filtrez à l'aide d'une passoire.
  1. Sommeil

Quand on a le sommeil trop léger, il n'est pas réparateur et on se réveille au moindre bruit. Évitez les médicaments ! Essayez cette infusion aux plantes. C'est un remède naturel efficace pour retrouver un sommeil profond.

Ingrédients - de la passiflore - de la mélisse - de l'aubépine - eau chaude Comment faire 1. Faites bouillir 100 ml d'eau. 2. Mélangez les trois plantes. 3. Mettez-en une cuillère à soupe dans une tasse. 4. Versez l'eau chaude dessus. 5. Laissez infuser 10 min. 6. Filtrez. 7. Buvez 2 h avant de vous coucher.

  • Publié dans Santé
En savoir plus...

Interview/ Guéi Didier, jeune ivoirien résidant en France : « Voici le secret pour réussir en France »

-Son avis sur l’immigration clandestine

Originaire du quartier précaire d’Abobo Kennedy, Guéi Didier est allé à l’aventure en France en 1999. Il avait un seul objectif, revenir au pays les mains chargées. Il a donc bossé dur pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. Rencontré à Oghlawapo sous-préfecture, dans le département d’Alépé lors de l’inauguration du complexe sportif et hôtelier de cette localité le samedi 1er février dernier, Guéi Didier livre son secret pour réussir en France.

Qu’est-ce qui vous a poussé à tenter une aventure en France ?

Pour tout africain, l’aventure c’est aller découvrir quelque chose de mieux à l’extérieur. Mais quand on s’y installe, on découvre d’autres réalités. On est obligé de développer d’autres capacités. C’est-à-dire essayer de vivre honnêtement. Il ne faut pas lâcher. Il faut se battre perpétuellement et avoir confiance en soi pour réussir.

Invité à l’inauguration du complexe sportif et hôtelier d’Oghlawapo, que retenez-vous de cet événement ?

Nous avons été enchantés de découvrir cet endroit qui n’est pas trop loin d’Abidjan. Un beau cadre reposant. Surtout le complexe sportif qui fera sûrement de cette localité une cité sportive. C’est vraiment un très bon investissement et je félicite les initiateurs de ce projet. Un de vos frangins dirige un club en France. De qui s’agit-il et de quel club est-il question ? Effectivement mon frère a créé un club à Avignon. Un club qui recrute les enfants, qui les forme et leur garantit une carrière professionnelle à l’avenir. Son objectif est d’installer dans quelques années une succursale en Côte d’Ivoire. Ce sont des jeunes dont l’âge varie entre 14 et 16 ans. Il bosse avec des agents de joueurs. Guéi Thomas d’Aquin, épaulé par son frère Guéi Marc Eric, ont tous deux joué au Stade d’Abidjan. Ce sont donc des yéyés qui sont partis de la Côte d’Ivoire. Vous aurez certainement des retours sur leurs activités.

Pensez-vous que le complexe sportif d’Oghlawapo pourrait avoir un partenariat avec le club que dirige votre frère ?

Eventuellement je vais lui en parler. Et pour des stages sporadiques, les enfants pourraient être installés dans ce complexe situé à moins d’une heure d’Abidjan. Les enfants peuvent venir d’Avignon et y séjourner pour un petit temps. Cela permettra de parler d’Oghlawapo à travers le sport.

Vous exercez dans le domaine de l’incendie en France. Expliquez-nous ce que c’est exactement ?

Nous exerçons dans la prévention des risques d’incendie. Je suis chef d’équipe incendie sur un site, une unité universitaire où se trouve des chercheurs. Je suis chargé de la prévention des risques incendie sur ce site. Je le pratique depuis 2003 en tant que chef de secteur. Votre avis dans le domaine de l’incendie en Côte d’Ivoire ? Je pense que dans ce domaine, la Côte d’Ivoire a progressé. Parce que j’ai des collègues qui ont fait des formations ici. Le taux d’incendie dans les centres commerciaux en Côte d’Ivoire a considérablement baissé parce que je pense que des agents de sécurité incendie y sont présents. La formation en incendie est bien présente en Côte d’Ivoire. Toutefois, nous pourrions créer une entreprise différente dans le fonctionnement et embaucher les jeunes ivoiriens en les formant correctement aux techniques européennes avec un salaire décent qui puisse leur permettre de vivre bien. Mon futur projet, c’est d’installer ma propre société en France et ensuite me projeter sur la Côte d’Ivoire.

Peut-on gagner sa vie convenablement dans le métier d’incendie ?

Localement, je ne maitrise pas les salaires. Mais je pense qu’on peut vivre décemment si les salaires sont améliorés selon les statuts. Si quelqu’un touche environ 100 (Cent) mille Francs par mois avec des primes pour le travail de nuit, je pense qu’il peut vivre décemment. Je pense que les clients pourront satisfaire à leur engagement parce qu’aujourd’hui Abidjan est devenu la plaque tournante de tout ce qui est innovation, de tout ce qui est lié au marché international.

Votre avis sur le phénomène de l’immigration clandestine qui est devenu un véritable problème de société dans toute l’Afrique noire ?

Je pense à mon humble avis qu’il faut bannir le côté risque. C’est-à-dire ne pas prendre régulièrement l’avion avec un visa. Il faut éviter les bateaux de fortune. Car l’eau est trop dangereuse. Mieux vaut avoir même un visa d’une semaine pour atterrir normalement. Le reste, chacun a son étoile. Il faut éviter les risques et savoir partir. Arriver sur place, il faut s’entourer de personnes bien vaillantes. C’est cela qui trace le chemin d’une personne à l’aventure. Parce que si vous tombez sur une personne correcte qui vous aime, qui vous aide, qui vous montre comment procéder tranquillement, je pense qu’on peut s’en sortir. Je retiens que les ivoiriens sont des battants. Il suffit de suivre la voie légale et travailler durement. En Europe, le côté administratif n’est pas facile à obtenir, mais il faut attendre son heure. En partant, nous n’avions pas d’ouverture. Nous sommes resté longtemps à observer certaines choses et nous avons trouvé un boulot porteur dans lequel nous nous sommes lancé. Il ne faut pas avoir honte du boulot qu’on fait. Balayeur ou pas, vous exercez le métier avec passion. Vous vous en foutez de ce que les gens racontent. Il n’y a pas de sot métier et vous obtenez de quoi vous occuper de votre famille et vivre décemment. Vous travaillez durement et après vous pourrez créer un business à côté et investir tranquillement. Ce n’est pas la course. Il ne faut pas se comparer à son ami. Parce que vous ne savez pas comment il a procédé pour avoir dix-sept chantiers rapidement. Vous voulez faire quelque chose vous y allez crescendo. Une brique par ci et une autre par là. Après vous pourrez envisager revenir. Moi je ne compte pas revenir en Afrique quand bien même que je vais y investir et obtenir des biens.

Un de vos compatriotes de la diaspora soutient que ‘’pour réussir en France, il faut éviter les milieux ivoiriens’’. Que répondez-vous à cette opinion ?

En partie oui et non. Dans le milieu ivoirien, il ya des bons amis qui sont honnêtes et sérieux. Si vous vous mettez dans le style du boucan total, et gaspiller l’argent, vous verrez le résultat. On n’a rien à prouver. Le boucan ne sert à rien. Vous avez un peu d’argent, vous faites un tour au pays, vous investissez, vous mangez votre ‘’garba’’ national. Le plus important, c’est d’être travailleur et faire les choses honnêtement. On peut investir avec le moindre centime qu’on gagne. Il ne faut pas attendre une centaines d’euros pour se lancer dans un business. Il faut être travailleur. En France, c’est possible d’avoir deux boulots et les exercer. Il suffit de le vouloir. Je demande à la jeunesse ivoirienne de se battre et d’avoir l’esprit d’entreprenariat. C’est cela la clé de la réussite.

Réalisée à Oghlawappo (Alépé) par Etienne Atta

Contacts du Site : 05 90 95 60 / 40 37 57 21

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En savoir plus...

Côte d'Ivoire: « Affaire CEI » Voici pourquoi l'Etat ivoirien va comparaître à Arusha le 06 mars prochain

L’affaire de la nouvelle Commission Electorale Indépendante (CEI) qui oppose les partis d’opposition et le gouvernement est loin de prendre fin. Ce mercredi de sources officielles , l’Etat ivoirien a été appelé à comparaître à Arusha en Tanzanie le 06 mars prochain.

La Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) avait rejeté « la demande de mesures provisoires » émise par le PDCI-RDA et ses alliés de l’opposition qui souhaitaient la suspension de la mise en place de la Commission électorale indépendante (CEI), dans une ordonnance.

« La Cour rejette les mesures provisoires demandées » car la demande des requérants « est devenue sans objet suite à la mise en place de la CEI et la désignation de ses membres », indique la décision. Mais selon nos sources, la CADHP invite cette fois l’Etat ivoirien afin de l’entendre sur « l’examen au fond, conformément aux règles de l’UA et la CEDEAO six mois avant une présidentielle ».

La partie plaignante, c’est-à-dire, l’opposition ivoirienne, sera également entendue au cours de cette audience.

Source Koaci.com

En savoir plus...

L'astuce pour éliminer facilement l'odeur de l'Oignon sur vos mains

Vous avez les mains et les doigts qui sentent les oignons ou l'ail ? Ça arrive très souvent quand on fait la cuisine. L'odeur est tenace même après un lavage des mains au savon. Heureusement, il existe un truc de grand-mère pour éliminer l'odeur. L'astuce est de frotter une cuillère en acier inoxydable sur vos mains

Comment faire

1. Prenez une cuillère en acier inoxydable.

2. Passez vos mains et la cuillère sous l'eau.

3. Frottez énergiquement la cuillère sur vos doigts.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS