Gabon : dans la presse et devant la justice, l’état de santé d’Ali Bongo fait toujours polémique    En perte de vitesse, le G5 Sahel s’invite au sommet du G7    Arrestation de Nabil Karoui, candidat à l'élection présidentielle en Tunisie    Arrestation de Nabil Karoui, candidat à l'élection présidentielle en Tunisie    Cinq morts en Algérie lors d'une bousculade avant un concert    Présidentielle tunisienne : le Premier ministre délègue ses pouvoirs pour faire campagne    Expertise de la santé d'Ali Bongo : la justice gabonaise est-elle libre ?    Au Ghana, les Afro-Américains attirés par le tourisme mémoriel    Après six mois de contestation en Algérie, la "révolution" dans l’impasse    Rwanda-Ouganda : Paul Kagame et Yoweri Museveni enterrent la hache de guerre    Au Soudan, le Conseil souverain et le nouveau Premier ministre investis    L'analyse de notre correspondant à Khartoum Bastien Renouil    Transition au Soudan : le Conseil souverain a prêté serment    Transition au Soudan : un Conseil souverain, composé de six civils et cinq militaires, a été formé    Au Burkina Faso, "les jihadistes attaquent l’armée pour se ravitailler en armes et munitions"

Filtrer les éléments par date : jeudi, 08 août 2019

Forum de l’AGOA 2019 /Allocution de clôture de Tibor Nagy, secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines

C’est un grand honneur de conclure officiellement le Forum AGOA 2019 à Abidjan. Tout d’abord, je voudrais remercier le gouvernement ivoirien d’avoir accueilli le forum de l’AGOA.

Je suis particulièrement honoré d’être ici, aux côtés du Premier ministre de la Côte d’Ivoire, Monsieur Amadou Gon Coulibaly.

 

Je suis toujours très content de revenir sur le continent car j’ai vécu et travaillé longtemps et avec plaisir en Afrique.

 

Tout au long de sept postes diplomatiques, j’ai consacré toute ma carrière à l’Afrique et à ses merveilleux habitants.  

 

De fait, trois de mes enfants sont nés sur le continent – les premiers triplés nés dans un Zimbabwe indépendant.

 

Aujourd’hui, en ma qualité de secrétaire adjoint aux Affaires africaines, j’ai une autre occasion de promouvoir la véritable histoire de l’Afrique, un continent de plus en plus prospère, pacifique et démocratique.

 

Je dis toujours que nous devons voir l’Afrique à travers le pare-brise et non le rétroviseur. Cette affirmation illustre pour moi la promesse que propose l’Afrique.  

 

Et je ne suis pas le seul à le penser. L’Afrique a le soutien solide, durable et bipartite de nos partis politiques.   

 

Ce point est important quand on sait comment Washington fonctionne.

 

La population de l’Afrique devrait doubler d’ici 2050, avec plus de 2 milliards d’habitants, dont 70 pour cent de moins de 30 ans. Si « l’explosion démographique des jeunes » que nous voyons poindre atteint tout son potentiel, les possibilités sont infinies !  

 

Nous devons tirer profit de cette réalité.  

 

Ce forum marque la 18ème année de réunion de responsables gouvernementaux, de chefs d’entreprise, d’entrepreneurs et de représentants de la société civile de pays d’Afrique et des États-Unis pour faire avancer le commerce et les liens commerciaux.    

 

Le forum de l’AGOA est le pilier de l’engagement économique des États-Unis avec les pays d’Afrique depuis l’an 2000.

 

Grâce à l’AGOA, le taux de croissance dans des domaines essentiels a été substantiel.

 

Le commerce non pétrolier sous l’égide de l’AGOA a augmenté de plus de 300 pour cent depuis 2001, et le développement de ces industries non pétrolières a contribué à 300 000 emplois directs dans les pays bénéficiaires, selon les estimations. L’AGOA a mené à de nombreux emplois indirects supplémentaires.

 

Pour donner un vrai visage aux réussites de l’AGOA, prenons la compagnie Alafia au Togo et au Ghana. Grâce à l’AGOA, Alafia a créé 14 000 emplois pour les Africains, la plupart étant des femmes. La compagnie a également remporté le Prix d’excellence de l’entreprenariat, décerné par le secrétaire d’État américain en 2018.

 

Parallèlement, ce n’est qu’en 2007 que l’Éthiopie a commencé à utiliser le programme AGOA pour les chaussures. Pour autant, ces six dernières années, les exportations de l’Éthiopie, par le biais de l’AGOA, ont été multipliées par 45 ! L’Éthiopie est désormais le premier fournisseur substantiel AGOA de chaussures aux États-Unis. C’est une superbe réussite !

 

Le Kenya est aujourd’hui le second plus grand exportateur de produits non pétroliers dans le cadre de l’AGOA. Soixante-dix pour cent de ses exportations se font en vertu de l’AGOA, la majorité en provenance du secteur agricole. Une forte demande existe manifestement pour les produits kenyans aux États-Unis. On estime que ce secteur contribue à environ 30 pour cent du PIB, et l’exportation de ces produits soutient plus de 100 000 exploitants agricoles au Kenya !

 

Mais ce n’est pas tout !  

En réalité, la nouvelle stratégie pour l’Afrique de l’administration Trump élève notre relation avec l’Afrique à une toute nouvelle échelle.  

 

  • Premièrement, les États-Unis ont fait des échanges commerciaux et des investissements avec l’Afrique notre priorité ;

 

  • Deuxièmement, nous misons sur la jeunesse africaine. Nous devons tirer parti de cette formidable population pour stimuler la croissance économique de l’Afrique et créer une véritable prospérité ;

 

  • Troisièmement, nous devons continuer à faire avancer la paix et la sécurité sur l’ensemble du continent. Un continent sûr est un piler essentiel pour attirer les investisseurs ;

 

  • Quatrièmement, je suis ici pour réitérer l’engagement indéfectible des États-Unis envers l’Afrique. Aucun pays dans le monde ne peut égaler l’ampleur et la profondeur de l’engagement persistant de l’Amérique envers les peuples d’Afrique.

 

Par conséquent, quel est le rôle de l’AGOA dans notre stratégie ? Eh bien, en 2019, 39 pays peuvent prétendre aux avantages de l’AGOA. L’éligibilité exige des pays qu’ils accomplissent des progrès en vue de l’établissement d’un environnement stable et attrayant pour les investissements.  

 

Elle inclut l’état de droit et une économie basée sur le marché. Elle assure également la protection des droits des travailleurs et la demande d’un système pour lutter contre la corruption.   Son objectif vise à réduire la pauvreté et à promouvoir le respect des droits de l’homme.  

 

Ce sont tous des facteurs indispensables pour stimuler un développement économique durable.  

 

Quand d’autres pays constateront les réussites accomplies grâce à l’AGOA, ils voudront reproduire ce type de progrès eux-mêmes.

 

Et l’engagement économique des États-Unis en Afrique ne se limite pas à l’AGOA.

 

D’un côté, Prosper Africa est une nouvelle initiative sous la direction du gouvernement américain visant à augmenter substantiellement les échanges commerciaux bilatéraux et les investissements entre l’Afrique et les États-Unis.   

 

Elle soutient les importateurs et les exportateurs africains et stimule les investissements en établissant des équipes de facilitation des affaires dans les ambassades américaines à travers le continent.  

 

En outre, des Centres d’aide à l’exportation et des Centres de développement de petites entreprises fournissent les outils nécessaires aux entreprises américaines souhaitant pénétrer le marché africain.

 

Une autre initiative, le BUILD Act, approfondira les liens commerciaux entre les États-Unis et l’Afrique en doublant les capitaux d’investissement disponibles auprès de l’organisme Overseas Private Investment Corporation (OPIC) pour atteindre 60 milliards de dollars.

 

Elle établit également la nouvelle Development Finance Corporation. Elle offrira plus de soutien pour les investissements du secteur privé dans les pays en développement ainsi que des investissements en capital dans des entreprises africaines. 

 

La loi BUILD Act aidera à attirer des capitaux privés du monde entier. Elle contribuera à la croissance de l’emploi et à des possibilités économiques aux États-Unis et en Afrique. 

 

Nous prévoyons que l’accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) supprime quelques obstacles au commerce et aux investissements, stimule la compétitivité, attire les investissements et diversifie les échanges commerciaux.  

 

Il y a lieu de féliciter l’Union africaine et les dirigeants du continent pour la mise en place de cet accord de libre-échange transformateur.  

 

Et pour compléter la ZLECA, un de mes premiers objectifs est d’établir au moins un accord de libre-échange bilatéral avec un pays africain.

 

S’ajoutant à tout ceci, nous avons la Millennium Challenge CorporationPower Africa…le programme d’entreprenariat pour les femmes en Afrique (African Women’s Entrepreneurship Program)…et beaucoup d’autres.

 

Avec ces engagements et le succès durable de l’AGOA, nous pouvons continuer à capitaliser sur une coopération approfondie, et des opportunités d’échanges commerciaux et d’investissements.  

Comme le dit un vieux proverbe africain, « Si tu veux aller vite, vas-y seul. Si tu veux aller loin, il faut y aller ensemble ». Et nous avons l’intention d’aller très loin avec nos partenaires africains. 

 

Je vous remercie de l’honneur et du privilège de m’adresser à vous aujourd’hui, et d’être présent à ce forum.

En savoir plus...

Santé mère-enfant/ Les femmes de Gbémazo s'engagent pour de bonnes pratiques en matière de consultations pré et postnatales

A l'issue de séances de sensibilisation sur les enjeux de la santé mère-enfant organisées du 4 au 6 août 2019 par la mutuelle "Actions pour le Développement de Gbémazo" (sous-préfecture de Worofla), les femmes de la localité se sont engagées à adopter de bonnes pratiques en matière de vaccination, d'hygiène et de consultations pré et postnatales.

C'était dans le cadre des "Journées de Communication et de Sensibilisation sur la Vaccination, l’Hygiène et la Santé Maternelle et Infantile " organisées à Gbémazo, Kondogo et Karaba, des villages voisins.

Mariam Bamba de Kondogo, qui porte sa première grossesse, dit s’être déjà rendue sept fois au centre de santé de Gbémazo en huit mois de grossesse. Fort des conseils qu’elle y reçoit et de la bonne santé qu’elle affiche, elle invite les autres femmes à suivre son exemple pour se mettre à l’abri de maladies et pour protéger leurs futurs bébés.

Pour Mawa Sanogo, responsable des femmes de Gbémazo, « Avec toutes les explications reçues, nous n'avons plus de prétexte pour ne pas aller aux consultations. Mes jeunes sœurs qui sont encore en âge de procréer doivent éviter d'accoucher à la maison, dans des conditions pas indiquées. C'est prendre trop de risques inutiles pouvant conduire à la mort ». 

Toutes sont unanimes pour saluer la qualité des sessions organisées par les départements techniques en charge de la lutte contre le paludisme, de l'assainissement en milieu rural et de la santé mère-enfant.

Selon l’infirmier de Gbémazo, Hervé Adiko, l’opération de vaccination organisée constituait un rattrapage pour les mères et les enfants non à jour de leurs vaccins. 

La sage-femme de Gbémazo, Nadège Raggie Obou se dit satisfaite de l'initiative de la mutuelle de développement. "Au lendemain des rencontres, nous avons vu une affluence sans précédent au centre. Les femmes semblent avoir une plus grande conscience des enjeux, notamment pour éviter les grossesses compliquées".

Faisant le bilan des rencontres, Bakary Sanogo, Secrétaire Exécutif de la mutuelle se dit satisfait. « Nous avons pleinement atteint les objectifs du programme. La conscientisation a pris et l'impact positif des actions est déjà perceptible », dit-il.

Les Journées ont vu la participation d'un groupe d'étudiants de l'université américaine de Boston College. Elles ont été organisées en partenariat avec Boston College et le Centre d'Information et de Communication Gouvernementale (CICG) de la Côte d'Ivoire.

 Source : CICG

En savoir plus...

Journée nationale de l’Excellence 2019/ 3 innovations majeures introduites

Pilotée par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, la 7e édition de la Journée nationale de l’excellence a eu lieu le 6 août 2019, veille de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, au Palais de la Présidence au Plateau en présence du président de la République Alassane Ouattara, de la Première dame Dominique Ouattara et de nombreuses personnalités. 81 personnes physiques ou morales   dont 24 hommes, 12 femmes,  01 couple, 09 structures publiques, 04 entreprises privées, 04 sociétés coopératives et organisations non gouvernementales, 05 associations de développement et organisations de la société civile et 02 collectivités ont été distinguées. Contrairement à l’édition précédente, la Journée nationale de l’excellence 2019, a enregistrées trois innovations majeures. A savoir  le Prix de la Lutte contre le désordre urbain, le Prix du meilleur artisan de paix et de cohésion sociale et le Prix de la promotion des investissements privés. Ces prix ont été remportés respectivement par la commune de Koumassi, Seydou Camara et le Guichet unique. Tous les lauréats ont reçu de la part du Président de la République, Alassane Ouattara, un trophée, un diplôme et un chèque de dix (10) millions FCFA. C’est donc un total 810 millions de Fcfa qui ont été distribués aux hommes, femmes, enfants et structures qui se sont distingués dans leur domaine respectif  par la qualité de leur travail pour l’avènement de l’Ivoirien nouveau.

 Affia Marie

 

En savoir plus...

19 utilisations de la brosse à dents usagées sue vous devriez connaitre

On a tous de vieilles brosses à dents qui traînent au fond d'un tiroir. Inutile de vous en débarrasser car votre brosse à dents usagée pourrait vous être encore bien utile.  Pour la désinfecter, il suffit de la faire bouillir dans de l’eau pendant 3 à 4 min ou de la plonger dans du vinaigre blanc.

  1. Nettoyer les joints des carrelages

Utilisez votre vieille brosse à dents avec un produit nettoyant abrasif, pour frotter autour des évacuations, des robinets, pour nettoyer les grilles et les bouches d’aération, la grille du barbecue ou encore les joints entre les carreaux de la salle de bains.

  1. Décrasser le siphon du lavabo

Connaissez-vous un meilleur moyen pour nettoyer les évacuations et siphons des lavabos et éviers ? Il suffit de faire une pâte avec du bicarbonate et de l'eau pour les décrasser facilement, même dans les endroits inaccessibles.

  1. Nettoyer les robinets

Une brosse à dents est bien pratique pour nettoyer toute la robinetterie : robinets, mitigeurs... Surtout au niveau des petits espaces entre le robinet et le carrelage ! Vous pouvez tremper votre brosse à dents dans du vinaigre blanc avant de frotter pour un résultat nickel !

  1. Laver les pommeaux de douche

C'est parfait pour enlever le calcaire qui bouche les trous des pommeaux de douche, surtout si vous utilisez aussi du vinaigre blanc. Voici une autre technique pour enlever le calcaire de votre pommeau de douche si celui-ci est très encrassé. Pour un résultat impeccable, vous pourrez finir le nettoyage avec votre brosse à dents.

Pour faire briller le carrelage, y compris dans les endroits difficiles d'accès, la brosse à dents est super pratique. Rien ne lui échappe !

  1. Laver les grilles d'aération

Pratique, la brosse à dents se glisse entre les lamelles de la grille d'aération pour un nettoyage en profondeur.

  1. Nettoyer les bijoux et l'argenterie

Utilisez votre brosse à dents pour nettoyer vos bijoux et votre argenterie.

  1. Faire un joint d'étanchéité

Avec une vieille brosse à dents, faire un joint d’étanchéité dans des endroits difficiles d’accès devient un jeu d’enfant ! Mettez du joint sur la brosse à dents et étalez-le.

  1. Nettoyer les épis de maïs

Grillé au four ou cuit à l’eau, un épi de maïs, c’est délicieux. Encore faut-il bien le laver. Avec une brosse à dents, c’est facile. Il suffit de brosser l’épi pour enlever les fils qui s’accrochent.

10 Pour nettoyer votre poisson,

Pour nettoyer votre poisson, frottez les écailles avec une brosse à dents. Elles s’enlèveront bien plus facilement. Utilisez aussi une vieille brosse à dents pour vider le poisson. Pratique et rapide !

  1. Nettoyer des chaussures sales

Les chaussures des enfants sont pleines de boue ? Pas de panique ! Laissez-les sécher. Puis avec une brosse à dents abîmée, frottez les semelles. Toute la boue et les autres saletés vont s’enlever facilement.

  1. Nettoyer la chaîne d'un vélo

Après une sortie en vélo, prenez une vieille brosse à dents pour nettoyer toutes les pièces de votre vélo, notamment la chaîne. Vous pouvez utiliser un produit fait maison avec des cristaux de soude pour nettoyer les parties pleines de graisse.

  1. Nettoyer le clavier d'ordinateur

Si des miettes sont tombées sur le clavier de votre ordinateur, prenez votre vieille brosse à dents et brossez votre clavier doucement pour enlever les saletés.

  1. Enlever une tache sur le tapis

Une tache s'est incrustée sur le tapis, la moquette ou la tapisserie ? Frottez-la avec une brosse à dents et un produit de nettoyage fait maison.

  1. Étaler de la colle

Une brosse à dents est l’outil idéal pour appliquer de la colle sur les rainures et les joints.

  1. Brosser les cils et sourcils

Une vieille brosse à dents sera très utile pour vos soins de beauté. Elle permet de brosser vos cils et sourcils, faire de petites boucles dans vos cheveux et pour les hommes, de brosser les moustaches, les favoris et les barbes.

  1. Éliminer vos points noirs

La brosse à dents est l'instrument idéal pour éliminer vos points noirs.

  1. Nettoyer vos ongles

Avouez-le ! Enlever les saletés qui s'incrustent sous les ongles peut être difficile, voire fastidieux. Utilisez une vieille brosse à dents pour les enlever en 2 secondes. Certaines personnes en glissent même une dans leur sac à main, au cas où elles doivent nettoyer leurs ongles dans la journée.

  1. Nettoyer une brosse à cheveux

Utilisez une vieille brosse à dents pour nettoyer la base de votre brosse à cheveux. Frottez votre brosse d'avant en arrière dans tous les sens pour bien enlever les poussières et les saletés de la brosse à cheveux.

En savoir plus...

Comment conserver vos oignons frais pendant des mois !

Si on ne sait pas comment conserver les oignons, ils pourrissent et germent rapidement. Résultat, on est obligé de les jeter. C'est dommage et ça fait du gâchis pour rien. Heureusement, il existe une astuce incroyable et facile pour les conserver plus longtemps. Le truc est de les conserver dans un sac troué pour qu'ils restent frais.

Comment faire

  1. Achetez des sacs en papier.

2-Faites des trous dans les sacs avec une perforatrice. Si vous n'en avez pas, vous pouvez en trouver ici. Pour gagner du temps, et faire plusieurs trous en même temps, pliez le sac en trois et faites deux rangées de trous.

  1. 3. Remplissez le sac à moitié pour que les oignons aient assez de place, repliez le haut du sac et maintenez-le fermé avec un trombone.
  2. Placez vos sacs dans un tiroir de cuisine ou sur une étagère dans un placard en les espaçant pour qu'ils ne soient pas trop serrés. L'air doit pouvoir circuler autour des sacs.

Résultat

 Et voilà, cette méthode vous permet de conserver vos oignons 3 mois sans problème après les avoir achetés au marché.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS