Israël ouvre une ambassade au Rwanda, allié stratégique de l'État hébreu    Présidentielle au Nigeria : les électeurs appelés aux urnes dans un climat de tensions    Au Soudan, Omar el-Béchir déclare l'état d'urgence et limoge le gouvernement    Plusieurs milliers de personnes manifestent à Alger contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika    Le ministère français des armées annonce avoir tué l'un des chefs d'Aqmi    À Paris, la diaspora sénégalaise se prépare à la présidentielle    Au Sénégal, l'influence des confréries musulmanes sur la présidentielle (4/5)    Au Sénégal, l'opposition peine à exister (3/5)    En Côte d’Ivoire, Guillaume Soro ne pense plus qu’à la présidentielle de 2020    Présidentielle au Sénégal : les candidats tentent de conquérir les internautes    En Ouganda, le président Yoweri Museveni en lice pour un sixième mandat    Au Sénégal, la jeunesse face à la montée d'un islam plus radical (2/5)    Deux policiers égyptiens tués dans une explosion au Caire    Au Sénégal, l’incompréhensible positionnement d’Abdoulaye Wade    En images : des Algériens dans la rue pour protester contre un 5e mandat de Bouteflika

Filtrer les éléments par date : lundi, 04 février 2019

Affaire Benalla /Mediapart s'oppose à une perquisition de ses locaux pour protéger ses sources

Les dirigeants du site d'information disent avoir refusé une perquisition menée dans le cadre d'une enquête pour atteinte à la vie privée de Benalla.

"Deux procureurs, accompagnés de trois policiers, ont voulu perquisitionner ce matin, à 11h10, les locaux de Mediapart dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet pour (notamment) atteinte à la vie privée de M. Benalla", ont-ils dit sur le compte Twitter du site.

"Cette enquête, qui vise les enregistrements révélés par Mediapart, est susceptible d’atteindre le secret des sources de notre journal", ont-ils ajouté. "C’est pourquoi nous avons refusé cette perquisition."

Dans l'enregistrement, dont Mediapart ne dit pas dans quelles conditions il a été réalisé, Alexandre Benalla se targue du soutien du président de la République.

Alexandre Benalla a été licencié l’été dernier de l’Elysée après les révélations sur sa participation à la répression de manifestants du 1er-Mai 2018, épisode pour lequel il a été mis en examen.

 Avec l’OBS

En savoir plus...

Sénégal: Macky Sall et Madické Niang reçus par le Khalife général des Mourides

Au Sénégal, la campagne électorale a commencé le dimanche 3 janvier. A Mbacké, commune voisine de la ville sainte de Touba, les habitants ont attendu Madické Niang pendant de longues heures. Le président sortant Macky Sall a également choisi la région de Touba pour son premier meeting.

Pour le président Macky Sall, il était primordial de revenir à Touba pour le début de la campagne. Le président repense à sa victoire en 2012, et il se dit « serein ».

« En 2012, j'ai commencé ma campagne par Touba au moment où certains candidats avaient choisi de rester à Dakar. C'est important compte tenu d'abord de l'importance de la communauté mouride, mais aussi compte tenu du lien particulier que j'ai avec la famille de Touba », explique le chef de l'Etat sortant.

Originaire de Touba, cet homme est assuré que Touba votera Macky Sall. Une seule raison à cela : la construction de l'autoroute qui relie la ville sainte à la capitale. « J'ai quitté Dakar ce matin vers 11h-12h et je suis arrivé à 13h à Touba. C'est la première fois que ça m'arrive,raconte-t-il. Rien que par rapport à cela, je voterai Macky. »

Mais pour cet autre jeune homme, Macky Sall n'a rien à faire ici. La ville est et restera un bastion du Parti démocratique sénégalais (PDS) de l'ex-président Abdoulaye Wade. « La population de Touba n'aime pas Macky Sall. Pourquoi Macky Sall vient-il ici ? Pourquoi ne choisit-il pas Dakar ou Saint-Louis ? S'emporte-t-il. Il sait que la population ne l'aime pas ici, pourquoi venir ici ? C'est ça qui m'inquiète. »

Des tissus à l’effigie du président candidat, des pancartes quand d’autres portent des t-shirts « Tous avec Macky Sall ». La foule est dense à Mbacké, près de la ville sainte. C'est là que Macky Sall a prononcé son premier discours de campagne, en wolof. Le candidat a axé sa campagne autour de son bilan.

« Je crois que notre travail pendant les sept dernières années montre que nous avons une maîtrise de ce qu'il faut faire et que nous avons aussi les financements, a déclaré Macky Sall à RFI. On a besoin de la caution et de la confiance du peuple et nous sommes donc à la rencontre de cette population. »

Abdou Diouf salue la forte mobilisation autour de son candidat. Pour lui, Touba a besoin de beaucoup plus de mesures concrètes. « Nous avons besoin d'un stade d'un lycée et d'un centre de santé, estime-t-il. Depuis sept ans, il n'avait pas mis les pieds ici. »

Madické Niang également à Touba

Du côté de l'opposition, Madické Niang, candidat dissident du PDS, avait également choisi de venir à Touba pour tenter de séduire l'électorat mouride et les fidèles d'Abdoulaye Wade.

Cet étudiant est furieux d'un tel télescopage : « Il n'a rien fait à Touba, il n'a pas tenu ses promesses. C'est pourquoi aujourd'hui nous allons lui montrer qu'il n'est pas le bienvenu ici. »

Pour lui, la candidature de Madické Niang est celle qui aura le plus d’écho à Touba. « M. Madické Niang, c'est le candidat idéal, assure-t-il. Il est un fervent disciple mouride et largement le plus méritant ici à Touba. Il a beaucoup fait à Touba. »

Avec Rfi

  • Publié dans Afrique
En savoir plus...

Des astuces super efficaces pour éplucher les oignons sans pleurer

Comment faire

  1. Avant de les éplucher, mettez vos oignons pendant 15 min au congélateur. 2. Au bout de 10 à 15 min, sortez-les.
  2. Sans attendre, épluchez vos oignons comme d'habitude.

 Résultat

Vous avez épluché vos oignons sans pleurer. Ça demande un peu d’organisation, mais c’est super efficace.

Astuce bonus

Ma grand-mère m'a aussi parlé d'un autre truc pour ne pas pleurer en épluchant des oignons. Il suffit de prendre une gorgée d’eau que vous gardez dans la bouche. Tout en gardant l'eau dans bouche, épluchez vos oignons. C’est étonnant mais ça marche aussi !

 

En savoir plus...

L'astuce efficace pour stopper un saignement de nez

Vous saignez souvent du nez ? Si ça vous arrive régulièrement, vous savez que ce n'est pas douloureux mais très désagréable. En plus, ça peut durer un certain temps, ce qui finit par fatiguer... Heureusement, il existe un remède naturel pour stopper rapidement un saignement de nez. L'astuce est d'introduire une mèche de coton imbibée de jus de citron dans le nez.

Comment faire

  1. Pressez un citron.
  2. Prenez un coton et faites-en une petite mèche.
  3. Imbibez le coton de jus de citron.
  4. Introduisez-le dans la narine qui saigne.
  5. Gardez le coton en place en appuyant sur le côté de votre nez.
  6. Penchez la tête en arrière.

Résultat

Au bout de quelques instants, le saignement de nez a disparu.  Le citron est un cicatrisant super efficace qui en plus désinfecte naturellement. Comme ça, aucun risque d'infection ! Même si le saignement s'est arrêté, conservez le coton en place pendant au moins 1 heure. Si vous ne voulez pas garder la tête penchée en arrière, vous pouvez aussi vous allonger quelques instants.

Conseils en plus

Si vous êtes sujet aux saignements du nez, voici quelques conseils pour les éviter : - Mouchez-vous doucement. - Attention au changement d'altitude brusque (par en exemple en avion). - Évitez les efforts intenses et soudains. - Évitez les situations trop stressantes. - Privilégiez les pièces sans climatisation qui assèche l'air. - Humidifiez l'air de votre chambre avec un humidificateur. - Évitez l'aspirine. Attention : Si vous saignez du nez très souvent sans raison, cela peut être un signe d'alarme à ne pas négliger. Consultez un médecin.

En savoir plus...

Présidentielle 2020 : La candidature de Babily Démbélé sollicitée

C’est à la faveur d’une journée d’hommage à la paix que la Fédération des associations des femmes et hommes leaders, s’est réunie à la place CPI de Yopougon pour solliciter la candidature de Babily Dembélé à la présidentielle de 2020. Le président du Congrès Ivoirien pour le Développement et la Paix (CIDP), Babily Démbélé est le meilleur choix pour les acteurs de cette fédération car,  selon c’est un véritable acteur de paix. La Fédération des associations des femmes et hommes leaders, qui se dit déçue de la mauvaise gestion de la succession du père fondateur de la nation, n'est pas passée par quatre chemins pour témoigner son attachement au Président du Congrès Ivoirien pour le Développement et la Paix (CIDP). « Oui, Babily Dembélé, candidat et Président de la Côte d’Ivoire…, j'y adhère. Car avec lui la Côte d'Ivoire s'est réconciliée avec le Guébié. Il en était le médiateur, le facilitateur et un messie, » a déclaré Bly Mauricette. Cette volonté de briguer le fauteuil présidentiel survient à un an du scrutin présidentiel de 2020. Un scrutin qui au dire des tenants du pouvoir est déjà ‘’bouclé et géré ’’. Mais d’autres  comme BABIly Dembélé veulent déjouer ces plans déjà tracé par le pouvoir.  Vantant les mérites de son candidat pour la bataille de 2020, Bly Mauricette a souligné que le Président du CIDP est un acteur de développement qui ne traîne aucune casserole et le plus apte de tous les leaders politiques à pouvoir garantir la paix et la réconciliation aux Ivoiriens.

En savoir plus...

Syndicat de la coordination nationale des agents des douanes de Côte d’Ivoire (Syconad-Ci)/Le lieutenant Sahi Emmanuel nouveau Secrétaire général

Une Assemblée générale extraordinaire élective s’est tenue le jeudi 31 janvier 2019, à Abidjan au siège du Syndicat de la coordination nationale des agents des douanes de Côte d’Ivoire (Syconad-Ci). C’est de façon consensuelle que les agents des douanes membres du Syconad-Ci, ont désigné le lieutenant Emmanuel Sahi à la tête de leur organisation commune. Le lieutenant Sahi remplace à ce poste le capitaine Célestin Serey Doh, élu président du Conseil régional de Guémon. Il aura passé huit ans à la tête du Syconad-Ci et réussi à maintenir la cohésion du groupe. Homme de parole et d’action, le capitaine Serey Doh avait promis céder son poste de Secrétaire général, s’il était élu président du Conseil régional du Guémon. C’est désormais chose faite. Aux dires du SG sortant, c’est la première fois qu’il n’y a pas eu de heurts, ni bataille juridique à l’occasion du passage de flambeau à la tête du Syconad-Ci. Toute chose qui témoigne du dynamisme, de la bonne entente et de la cohésion au sein de cette famille syndicale. Faut-il le noter, le lieutenant Emmanuel Sahi sera reçu très bientôt, par le directeur général des douanes ivoiriennes, le colonel Dah Pierre. De son côté, le capitaine Célestin Serey Doh a remis tous les symboles du Syconad-Ci au lieutenant Emmanuel Sahi, nouveau Secrétaire général dudit Syndicat. Celui-ci entend au cours de son mandat, maintenir le cap tout en mettant l’accent sur le profil de carrière des agents des douanes ivoiriennes.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS