Sept Casques bleus tués en RD Congo lors d'une offensive contre les rebelles ADF    Mohammed VI et Macron à Tanger pour inaugurer le premier TGV d'Afrique    L'ONU lève l’embargo sur les armes et les sanctions contre l'Érythrée    Cameroun : combats dans le Nord-Ouest anglophone, au moins 25 séparatistes tués    Climat : les deux tiers des villes africaines courent un "risque extrême"    Boycott du maréchal Haftar, colère d'Ankara : les divisions plombent la conférence sur la Libye    Au Soudan du Sud, une paix si fragile    Le front commun de l'opposition congolaise implose en moins de 24 heures    La conférence sur la Libye s'est ouverte à Palerme en présence du maréchal Haftar    Macky Sall veut une mobilisation contre le terrorisme au Sahel comme en Syrie    Présidentielle en RD Congo : Tshisekedi se retire de l'accord sur un candidat commun à l'opposition    Pourquoi l'Algérie refuse les appels au dialogue du Maroc    "S'il te manque de respect, siffle" : les Marocains sensibilisés au harcèlement de rue    RD Congo : Martin Fayulu, le bouillant candidat de l'opposition face au "système Kabila"    À Palerme, une nouvelle tentative pour sortir la Libye du conflit    RD Congo : Martin Fayulu candidat unique de l'opposition à la présidentielle    RD Congo : la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts    Kenyatta : "Aucun pays ne peut combattre seul le terrorisme"

Filtrer les éléments par date : samedi, 03 novembre 2018

Décès d’Aboudrahamane Sangaré/Le Fpi perd un grand combattant

Il est un peu plus de 11h quand l’information circule dans tout le pays. L’on apprend que Aboudrahamane Sangaré, chef de file de l’aile radicale du Front populaire ivoirien (FPI) est décédé  ce samedi dans un établissement médical à Abidjan .De sources proches, celui que l’on appelait ’’le gardien du Temple" au FPI tendance Gbagbo ou Rien (GOR) serait décédé suite à une intervention chirurgicale après quelques semaines de maladie. Dès l’annonce de son décès, l’ex-première dame Simone Gbagbo s’est rendue dans la clinique accompagnée de plusieurs hauts dignitaires du parti pour constater les faits.  Selon des sources concordantes, souffrant d’un cancer,  Aboudrahamane Sangaré avait été hospitalisé il y a quinze jours à l’Hôtel-Dieu dans le quartier de Treichville. Opéré, il a ensuite été transféré dans un état critique à la polyclinique Farah dans la commune de Marcory vendredi dans la soirée. Il est décédé  ce samedi au petit matin. Le décès d’Aboudrahamane Sangaré intervient une semaine après celui de l’ex-directeur général du Port Marcel Gossio, par ailleurs vice-président du FPI et du professeur Abouo N‘Dori Raymond, le 8 septembre dernier des suites d’une crise cardiaque. Depuis septembre, cela fait trois hauts cadres du Fpi qui décèdent.

A.M

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS