Les Soudanais restent mobilisés devant le QG de l'armée pour exiger un pouvoir civil    Donald Trump et le maréchal Haftar discutent d'une "vision commune" pour la Libye    Mobilisation massive à Alger pour le neuvième vendredi de manifestations    "Je t'aime, moi non plus" : les discours de Gaïd Salah peinent à convaincre les Algériens    Les Soudanais maintiennent la pression pour l’instauration d’un pouvoir civil    Mali: démission du Premier ministre et du gouvernement    Mali : démission du Premier ministre et du gouvernement après le regain de violences    Accusée de soutenir le maréchal Haftar, la France réaffirme son appui à Tripoli    Journée de deuil national en RD Congo, après le naufrage d'une embarcation sur le lac Kivu    Soudan : la révolte en chansons    L'ex-président du Soudan Omar el-Béchir transféré dans une prison de Khartoum    En Égypte, le Parlement vote la prolongation de la présidence de Sissi jusqu'en 2030

Filtrer les éléments par date : vendredi, 02 novembre 2018

Signature d’un Accord-Cadre de Coopération/L’AFOR et l’INP-HB formellement liés pour la formation des cadres spécialistes en foncier rural

Les Directeurs Généraux de l’Agence Foncière Rurale (AFOR) et de l’Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB), le Ministre BAMBA Cheick Daniel et Monsieur Koffi N’GUESSAN, ont signé le mercredi 31 0ctobre 2018 dans les locaux de la Direction Générale de l’AFOR à Abidjan-Cocody, l’Accord-Cadre de Coopération liant désormais leurs deux structures. Une convention qui s’inscrit dans le cadre de la composante 3 relative à la formation, du Projet d’Amélioration et de Mise en Œuvre de la Politique Foncière de la Côte d’Ivoire, soutenu par l’Etat ivoirien et financé par la Banque Mondiale.

L’Accord-Cadre de Coopération entre l’AFOR et l’INP-HB qui vient ainsi d’être signé, a une durée de 3 ans renouvelable une seule fois. Il a pour objet de définir les axes de coopération sur la base desquels les Parties entendent collaborer, et de fixer les conditions auxquelles l’AFOR, d’une part, et l’INP-HB, d’autre part, envisagent de développer lesdits axes notamment dans les domaines qui leur sont d'un intérêt commun, sans que cette liste ne soit exhaustive, tels que le renforcement des capacités des agents de l’AFOR et des structures qui interviennent dans la gestion du foncier rural, les techniques de cartographie, le développement et l’échange documentaire.

Pour ainsi dire, les axes majeurs de la coopération tels que définis de commun accord sont les formations diplômantes spécialisées ; le renforcement des capacités des agents de l’AFOR, de l’administration publique et des entreprises privées, aux métiers du foncier rural enseignés dans les écoles de l’INP-HB ; la formation des étudiants des écoles de l’INP-HB aux métiers du foncier rural à travers des voyages d’études et des stages dans les services de l’AFOR ; le développement de projets d’intérêt commun.

En présence de leurs collaborateurs respectifs, et des représentantes de la Banque Mondiale, Mesdames Eulalie Bah-Levry, Assistante Programme, et Jeanne Coulibaly Oyolola, Spéciale Principale en Agriculture, les deux personnalités ont paraphé les documents formalisant leur partenariat, en dissimulant difficilement leur fierté. L’acte posé étant historique, comme l’a expressément noté le Ministre BAMBA Cheick Daniel. « Je suis heureux que l’Accord-Cadre de coopération soit signé, car persuadé que tous les intellectuels de haut vol qui seront formés dans cet Institut créé par le Président Houphouët-Boigny, pourront poursuivre demain l’œuvre que nous entamons aujourd’hui », s’est réjoui le Directeur Général de l’AFOR. Il a par ailleurs félicité son adjoint, Monsieur David Loué, et Monsieur Moustapha Sanogo, Directeur Général Adjoint de l’INP-HB, qui ont travaillé dans un groupe restreint pour faire avancer le dossier.

Appréciant à sa juste valeur le vaste chantier de la sécurisation du foncier rural ivoirien dévolu à l’AFOR par le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Monsieur Koffi N’GUESSAN a félicité le Ministre BAMBA Cheick Daniel pour le choix porté sur sa personne pour conduire cette mission. « Je salue la clairvoyance des responsables de l’AFOR qui ont créé cette filière de spécialistes en foncier rural au sein de l’INP-HB. Nous allons conjuguer nos efforts pour que tous les objectifs soient atteints très rapidement », a-t-il ajouté.

 Il faut noter que donnant forme à l’Accord-Cadre de Coopération, l’AFOR a réhabilité dans le courant de cette année 2018, certains compartiments de l’Ecole Supérieure d’Agronomie (ESA), qui accueille depuis le mois de juin dernier, la première promotion forte de 25 étudiants dont 8 dames, en Master spécialistes en foncier rural.

DIRCOM AFOR

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS