En Libye, la crise des liquidités pousse les migrants africains à rentrer au pays    Libye : un semblant de paix à Tripoli    Procès Gbagbo : l’avenir de l’ancien président toujours en suspens à La Haye    Henri Konan Bédié confirme sa rupture avec Alassane Ouattara    Biya lève les poursuites contre 289 détenus de la crise du Cameroun anglophone    En Algérie, les murmures du palais sur un report de la présidentielle    RD Congo : des milliers de machine à voter incendiées, la piste criminelle privilégiée    France 24 en Libye : des réfugiés en situation d'urgence humanitaire évacués vers le Niger    Répression meurtrière au Togo à la suite de manifestations de l'opposition    Remise du Nobel de la paix : le Congolais Denis Mukwege déclare "la guerre à l'indifférence"    Une application "anti-gaspi" 100 % togolaise    RD Congo : Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023    Togo : l'opposition dénonce la répression lors des nouvelles manifestations    Algérie : béatification des moines de Tibéhirine et de 12 autres religieux

Ce qu'il faut savoir

Voici ce que la position de vos jambes lorsque vous êtes assis(e) révèle sur votre personnalité

Il est utile voire essentiel d’être capable de déchiffrer le langage corporel de votre entourage, aussi bien dans la sphère privée que professionnelle. Lors d’une conversation entre deux personnes, la communication non verbale a une importance non négligeable, notamment le langage des jambes en position assise. Pouvoir lire les signaux envoyés par vos interlocuteurs de manière efficace peut s’avérer utile.

Pour savoir si la personne qui se trouve en face de vous cherche à vous mentir ou vous manipuler ou bien si au contraire elle est sincère, il est possible de décrypter ses intentions en analysant son langage corporel et plus précisément la position de ses jambes lorsqu’elle est assise.

Selon le Professeur Albert Mehrabian de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), 55% de la communication correspond au volet non verbal, 38% au ton de la voix et 7% aux mots utilisés. Voici des conseils pour apprendre à faire parler le langage des jambes de votre interlocuteur (rice) en fonction de leurs positions.

Position A

Les personnes qui s’assoient en collant leurs genoux et écartant leurs pieds pensent qu’en évitant d’affronter les problèmes ils auront tendance à disparaître. Elles refusent la confrontation et préfèrent faire l’autruche pour ne pas s’encombrer de soucis et perdre leur temps précieux à devoir les régler au lieu de profiter de la vie.

La communication se fait généralement dans la bonne humeur car ce sont des personnes intéressantes, créatives, charmantes et avec une âme d’enfant. Néanmoins, il leur arrive de parler sans réfléchir et blesser leur interlocuteur sans même s’en rendre compte.

Position B

Les individus qui croisent les jambes sont dotés d’une grande imagination et sont attirés par le domaine du rêve. Etant constamment inspirés, ils ont toujours des idées créatives et sont force de proposition notamment dans le cadre professionnel. Ils fuient la routine et sont férus de voyage et de découverte. Ce sont de véritables nomades qui aiment se faire de nouveaux amis et découvrir de nouveaux lieux.

S’ils entament un projet et qu’ils ne sont pas satisfaits du résultat, ils n’ont aucun problème à tout reprendre à zéro. De plus, ils refusent toute relation susceptible de dégager des ondes négatives aussi bien d’un point de vue amoureux que professionnel.

Position C

Les personnes qui écartent les jambes ne prennent aucune décision à la légère. Même le simple achat peut prendre des jours avant d’être finalisé car elles sont très sélectives aussi bien pour les vêtements, les chaussures, les parfums que les meubles.

Elles paraissent désordonnées mais se retrouvent sans problèmes dans leur désordre « organisé ». Cependant, elles ont du mal à se concentrer et n’accordent pas beaucoup d’attention à leurs interlocuteurs durant une conversation, ce qui peut paraître arrogant.

Position D

Celles et ceux qui s’assoient en collant les genoux et les pieds sont plutôt carrés et ponctuels et ont du mal avec les personnes qui ne le sont pas. Ils sont dotés d’une certaine intelligence et vulnérabilité et accordent une grande importance à leur tranquillité. Ils ne sont pas très à l’aise quant à l’idée d’exprimer leurs sentiments en public et ont du mal à être affectueux devant les autres. Selon eux, un simple geste comme un baiser relève de l’intime et ils ne prennent aucun plaisir à embrasser en public.

En revanche, lorsqu’il s’agit de dire ce qu’ils pensent ils n’ont aucun souci quitte à être blessants. Ils évitent les événements mondains et préfèrent rester chez eux car c’est le seul endroit où ils se sentent véritablement en sécurité. Ils ont du mal à accepter la critique et sont souvent sur la défensive.

Position E

Les personnes qui mettent les deux genoux sur un côté lorsqu’elles sont assises sont très patientes et partent du principe que tout vient à point à qui sait attendre. Elles sont têtues et persévérantes et ne baissent jamais les bras tant qu’elles n’ont pas atteint l’objectif qu’elles se sont fixé.

Elles accordent énormément d’importance à leur aspect extérieur et sont prêtes à investir tout le temps et l’argent nécessaires pour leur assurer un look zéro défauts. Le paraître est essentiel et elles ne reculent devant rien lorsqu’il s’agit de se mettre en valeur mais cela pourrait cacher, au fond, un manque de confiance en soi. 

Elles ont également du mal à accepter la critique et ne supportent pas qu’on puisse mettre en avant leurs défauts.

 

 

4 choses qui feront craquer n’importent qu’elle femme tout de suite

Seules les actions que vous posez, permettent de prouver la véracité de votre amour envers une personne. Sinon, tout le monde sait conjuguer le verbe aimer. Dire « Je t’aime à une personne est devenu une phrase banale ».  Conquérir le cœur d’une femme ne se limite pas à la couvrir de cadeaux. Quelques gestes qui paraissent très simples peuvent être beaucoup plus convaincants et appréciés que les choses matérielles. Voici 4 choses qui feront craquer n’importe qu’elle femme tout de suite.

1- Il faut respecter chaque femme que vous rencontrez.

On ne le dira jamais assez, le respect est la base de toute relation amoureuse saine. Cette valeur noble doit toutefois être partagée par les deux partenaires. Cela dit, quand une femme sent que son partenaire ou prétendant la respecte en tant que personne et l’apprécie à sa juste valeur, elle est heureuse et épanouie.

2- Vous devez aimer cette femme telle qu’elle est. Vous devez l’aider à s’affirmer et à s’accepter

Quand vous avez rencontré cette fille, elle était de teint noire, ou elle était mince. Si vous l’aimez, acceptez cette femme comme elle est. Ne lui dites pas que vous préférez les femmes de teint claire avec un gros fessier. Quand vous faites ce genre de commentaire à une femme elle a tendance à manquer de confiance en elle. Pour vous faire plaisir elle peut même utiliser des décapants ou d’autres produits.

3- N’oubliez pas de la complimenter

Toute femme a besoin de se sentir belle et surtout qu’on le lui fasse remarquer. Elle a besoin de savoir que vous la trouvez séduisante même dans son état naturel et que ses vêtements ainsi que le maquillage qu’elle prend le soin de faire ne sont que complémentaires à sa vraie beauté naturelle. Montrez-lui votre intérêt et votre amour dans les moments où elle peut se sentir le moins belle et attirante, par exemple, quand elle est fatiguée, malade ou au réveil.

4- Enfin vous devez prendre soin d’elle.

Sachez que ces gestes sont beaucoup plus significatifs à ses yeux, puisqu’ils la rassurent et lui montrent que vous serez toujours là pour prendre soin d’elle. Tout n’est pas matériel dans la vie et les femmes ne sont pas toujours attirées par le portefeuille des hommes. De plus, il n’y a pas plus attirant qu’un homme attentionné qui fait attention aux petits détails, parce que c’est justement ces petits détails qui font la différence.

 

 

 

 

Déclaration du Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI) relative à l’arrestation et à la détention de cinq journalistes

I.                   Les faits

Le Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI), a été informé, dans la journée du dimanche 12 février 2017, de la convocation, par la brigade de recherche de la gendarmerie nationale, de plusieurs responsables de journaux et des journalistes, aux fins d’être entendus. Il s’agit de MM. Coulibaly Vamara et Amadou Ziao, directeur de publication et rédacteur en chef du quotidien L’Inter, Bamba Franck Mamadou, directeur de publication du quotidien Notre Voie, Gbané Yacouba et Ferdinand Bailly, directeur de publication et journaliste du quotidien Le Temps.

Après plusieurs heures d’interrogatoire, tous ces journalistes ont été conduits, manu militari, au camp de gendarmerie d’Agban où ils sont détenus. Selon plusieurs témoins, les journalistes ont été informés qu’ils étaient poursuivis sur instruction du procureur de la république, Adou Richard, pour divulgation de fausses nouvelles, incitation à la révolte. Ces accusations du procureur seraient en rapport avec des articles de presse relatifs à la mutinerie des soldats des forces spéciales de l’armée ivoirienne.

II.                 Notre analyse

Au regard de ces informations, le SYNAPPCI tient à marquer son indignation et sa profonde déception face à la persistance d’attitudes et pratiques proprement illégales visant à humilier les journalistes en Côte d’Ivoire, et ce, en violation flagrante de la loi et des engagements internationaux de notre pays. Cet autre épisode des attaques contre la presse dans notre pays, vient raviver malheureusement les souvenirs douloureux des périodes les plus sombres de la vie de notre pays.

Le SYNAPPCI, tient aussi à rappeler, que les informations relatives à la mutinerie des soldats des forces spéciales, notamment celles relatives aux accords intervenus entre eux et le gouvernement, ne peuvent, en aucun cas, être assimilées à une incitation à la révolte.

III.              Notre Position

En conséquence de tout ce qui précède, le SYNAPPCI condamne fermement cette énième atteinte flagrante à la liberté d’expression et à la liberté de la presse, deux droits fondamentaux de l’homme, reconnus et protégés par la constitution ivoirienne et la loi 2004-644 portant régime juridique de la presse en Côte d’Ivoire.

Le SYNAPPCI exige donc la libération immédiate et sans conditions des journalistes illégalement détenus.

Le SYNAPPCI tient à rappeler au Président de la République, Alassane Ouattara, garant de la loi, de la Constitution et des engagements internationaux de la Côte d’Ivoire, qu’il s’est plusieurs fois engagé, publiquement, à protéger les journalistes contre toutes sortes d’abus et de violations de leurs droits fondamentaux.

Le SYNAPPCI constate malheureusement, que la situation actuelle est en parfaite contradiction avec les engagements du chef de l’Etat. C’est pourquoi, le SYNAPPCI invite le Président de la République, à faire mettre un terme à la procédure engagée contre nos camarades. Parce que pour nous, en période de crise, les attaques contre la presse ne sont jamais un bon signal et ne sont surtout pas un facteur de stabilité et de restauration de la confiance entre les populations.

Le SYNAPPCI appelle, enfin, tous les journalistes et tous les professionnels des médias de Côte d’Ivoire à se mobiliser pour dénoncer ces atteintes intolérables au libre exercice de leur métier et faire respecter leurs droits.

Fait à Abidjan, le 13 février 2017

Pour le SYNAPPCI

Le Secrétaire Général

Guillaume GBATO

 

 

 

Guérissez vos hémorroïdes en 24 heures avec un seul ingrédient de votre cuisine !

Les hémorroïdes, qu’est-ce que c’est ?

Les hémorroïdes sont des veines dilatées qui se forment au niveau de l’anus ou du rectum. Il existe deux types d’hémorroïdes :
Les hémorroïdes internes : elles se forment dans l’anus ou la partie inférieure du rectum.
Les hémorroïdes externes : elles se développent dans l’anus et peuvent causer une enflure de cette zone. Ce type d’hémorroïdes est le plus sensible car il y a une concentration assez importante de fibres nerveuses dans cette région.
Les symptômes sont facilement détectables : une sensation d’inconfort en position assise, des démangeaisons près de l’anus et des saignements lors de la défécation. Les causes de la maladie sont les suivantes :

§  Des troubles du transit

§  Certains changements hormonaux (grossesse, phase prémenstruelle)

§  De mauvaises habitudes alimentaires

§  L’obésité

Une astuce efficace pour traiter les hémorroïdes

Voici une astuce toute simple et naturelle, à base de vinaigre de cidre, qui va vous aider à traiter les hémorroïdes. Trempez un bout de coton dans du vinaigre de cidre appliquez-le sur la zone concernée. Laissez reposer pendant 30 minutes. Vous pouvez refaire cette opération plusieurs fois par jour (4 ou 5 fois). Si vous souffrez d’hémorroïdes internes, faites congeler une boule de coton imbibée de vinaigre de cidre et essayez de la mettre à l’intérieur de l’anus. Sinon, vous pouvez aussi boire une cuillère à café de vinaigre de cidre mélangée avec un verre d’eau. Ce mélange est à boire au déjeuner et au dîner. Les propriétés antibactériennes et antifongiques du vinaigre de cidre aident à réduire les démangeaisons. Cet ingrédient possède également des propriétés astringentes qui facilitent une récupération rapide des dommages causés aux vaisseaux sanguins.

Voici d’autres astuces en application locale qui vous aideront à soulager les douleurs liées aux hémorroïdes :

§  L’argile verte

Cette astuce est utilisée depuis l’Antiquité pour soulager les hémorroïdes. L’argile verte présente des propriétés antibactériennes et antifongiques qui accélèrent la guérison des vaisseaux sanguins. En outre, ses propriétés antioxydantes nettoient le tractus intestinal. À appliquer en cataplasme. 

§  L’huile d’olive

L’huile d’olive va soulager la douleur des veines endommagées et protéger la peau des blessures.

§  L’ail

L’ail contient un composé appelé allicine qui possède de puissantes propriétés antifongiques et antibactériennes qui vont réduire l’enflure des vaisseaux sanguins et accélérer la cicatrisation.

Quelques conseils supplémentaires…

Faire le plein de fibres

Les fibres alimentaires sont majoritairement présentes dans les légumes et favorisent une bonne digestion, une meilleure élimination des toxines et un bon transit intestinal. Veillez donc à avoir une alimentation saine et naturelle.

Boire beaucoup d’eau

L’eau est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme. Elle facilite le fonctionnement de l’intestin et la production des selles. Elle aide également à éliminer les déchets et toxines accumulés dans le corps.

Faire du sport

Un mode de vie sédentaire peut favoriser l’apparition des hémorroïdes. Le fait de faire bouger votre corps garde les intestins en mouvement, ce qui favorise un bon fonctionnement du corps en général. Il est conseillé de pratiquer une activité physique régulière (au moins 3 fois par semaine).

 

 

S'abonner à ce flux RSS