Le roi Mohammed VI gracie Hajar Raissouni, la journaliste condamnée pour avortement illégal    La diaspora africaine, un nouvel État ?    Sommet africain sur le climat : "Au Tchad, on enregistre déjà 48°C à l’ombre"    Élections au Mozambique : le nouvel eldorado africain du gaz (3/3)    L'Égypte voit descendre dans la rue "les enfants de la révolution de 2011"    Élections au Mozambique : une campagne d'une violence inédite (2/3)    L'analyse de notre correspondant Karim Yahiaoui à Tunis    Élections au Mozambique : des ONG musulmanes au chevet de la population (1/3)    Présidentielle en Tunisie : l'austère Kaïs Saïed porté au sommet de l'État    Kaïs Saïed donné gagnant de la présidentielle tunisienne, revivez la soirée électorale    Sans enthousiasme, les Tunisiens votent pour la troisième fois en un mois    Présidentielle en Tunisie : un concours de cuisine incite les femmes des zones rurales à voter    Attaque meurtrière contre une mosquée dans le nord du Burkina Faso    Le Nobel de la paix à l'Éthiopien Abiy Ahmed : un "encouragement" prématuré ?

Ce qu'il faut savoir

Sciences et technologie/Huawei et ZTE font peur au FBI

Les agences américaines pensent qu'il existe un risque d'espionnage de la part de la Chine.

Il semblerait qu'Huawei et ZTE fassent peur aux agences américaines. Selon CNBC, des responsables du FBI, de la CIA et de la NSA entendus mardi dernier lors d'un comité sénatorial ont sérieusement déconseillé aux Américains d'utiliser les produits de ces marques chinoises, avançant comme argument le risque d'être espionné par l'Empire du milieu. Selon Chris Wray, directeur du FBI, le gouvernement américain est «profondément préoccupé par les risques de laisser une entreprise ou entité, redevable à des gouvernements étrangers et ne partageant pas nos valeurs, acquérir des positions de pouvoir au sein de nos réseaux de télécommunications». Il a également évoqué la possibilité de «modifier ou voler des informations» et la capacité «d'opérer un espionnage indétectable», rapporte Les Échos.

Des déclarations qui vont dans le sens des informations récentes sur la possible mise en place d'un réseau internet mobile ultrarapide 5G financé par l'État fédéral américain pour des raisons de sécurité nationale. En effet, selon des médias outre-Atlantique, qui citent une note confidentielle, des responsables de la Maison Blanche en charge de la sécurité nationale poussent l'État à s'allier avec les industriels, voire à investir directement dans le réseau internet mobile 5G avec les deniers publics, dans le but de créer un réseau «sûr». L'objectif serait, une nouvelle fois, de contrer les ambitions de la Chine, qui investit énormément dans cette technologie, ce que le Conseil de sécurité nationale (NSC), qui a rédigé la note, considère comme une menace.

Huawei, meilleur ennemi du protectionnisme américain

Début janvier, Huawei avait déjà été la victime du protectionnisme étasunien. La marque chinoise, qui n'est distribuée chez aucun opérateur américain bien qu'elle soit commercialisée dans le pays, devait finaliser un accord avec l'opérateur texan AT&T. L'Américain a finalement décidé de ne pas sauter le pas, s'attirant ainsi les félicitations du patron du FBI, Chris Wray.

Dans un communiqué envoyé à CNN, Huawei a commenté les déclarations faites à la commission du Sénat. Le groupe chinois a fait remarquer qu'il est d'ores et déjà présent dans «170 pays, avec la confiance des gouvernements et des clients». «Nous ne posons pas davantage de risque de cybersécurité que les autres fabricants», a assuré Huawei, avant d'ajouter: «Jamais aucun gouvernement ou agence n'a demandé de donner l'accès à nos technologies, ou de fournir de quelconques données ou informations sur un citoyen ou une organisation

Pousse de cheveux/ Voici l’astuce naturelle pour avoir des cheveux longs

 L'huile de ricin Grâce aux acides gras et à la vitamine E qu’elle contient, l’huile de ricin accélère la pousse des cheveux en plus de les fortifier et de les nourrir.

  1. L'huile de ricin

Grâce aux acides gras et à la vitamine E qu’elle contient, l’huile de ricin accélère la pousse des cheveux en plus de les fortifier et de les nourrir. L’idéal : l’appliquer sur les longueurs une fois par semaine et laisser agir toute la nuit avant de laver ses cheveux au petit matin.

  1. Le lait de coco

Très prisé pour ses vertus hydratantes et nourrissantes, le lait de coco, stimulerait en prime la pousse des cheveux grâce à sa teneur en acides gras, en protéines et en minéraux. A noter : pour des résultats vraiment grisant, ses adeptes recommandent d’enduire sa chevelure deux à trois fois par semaine et de privilégier des laits de coco contenant au minimum 90% de

  1. La levure de bière

Ce n’est pas un hasard si les filles healthy ne se lassent pas de l’effet accélérateur de la levure de bière sur la pousse des cheveux. Son secret : le dosage parfait en vitamine B, acides aminés et sels minéraux. Consommée en gélules ou en poudre dans son smoothie du matin pendant 3 mois, elle assurera en prime une santé de fer à nos ongles.

Cette méthode nous rajeunit de trois ans, selon la science

Cette méthode nous rajeunit de trois ans, selon la science

Sans être fataliste, l’impact du temps sur notre visage est inévitable. Pour retarder ses effets, il existe une méthode ancestrale : la gymnastique faciale ou encore «  Kobido ». Mais est-ce que cela fonctionne vraiment ? La science nous répond : que du bien ! En effet, une récente étude scientifique qui vient d’être publiée dans le mensuel américain «  JAMA dermatology » démontre les bienfaits du yoga pour le visage sur les signes visibles de l’âge. Des femmes en pleine santé âgées de 40 ans à 65 ans ont suivi un rythme élevé d’exercices pour le visage avec un professionnel puis seules pendant plusieurs mois. Et le résultat est sans appel.

Paraître trois ans plus jeune après quelques mois d’exercices

Dans cette étude, on peut lire dès le début la définition des signes de l’âge sur la peau selon les scientifiques : « Les manifestations physiques du vieillissement de notre visage comprennent aujourd’hui non seulement le relâchement cutané et les taches mais aussi une perte importante du volume et de la masse du muscle en profondeur. » Et la lettre se poursuit ainsi : « Dans ce rapport, nous décrivons ce que nous pensons être le premier essai clinique à soutenir l’importance d’exercices faciaux pour améliorer l’apparence de la peau. » Une bonne nouvelle, puisque les femmes les plus assidues ont bel et bien perçu des améliorations au point de paraître trois ans plus jeune. On sait ce qu’il nous reste à faire.

Gros ventre/ 7 boissons à éviter

Graisse abdominale, syndrome métabolique... Si vous voulez éviter d'avoir un gros ventre ou vous en débarrasser, attention à la consommation de certaines boissons. Zoom sur celles à éviter ou à limiter et pourquoi. 

Le café en forte quantité

Une tasse de café le matin, pas de souci ! En revanche, "la consommation de café en quantité importante est un facteur d'insulino-résistance" informe le Dr Pierre Nys. Il conseille donc de se limiter à 3 tasses maximum par jour en cas de syndrome métabolique. Ce conseil est valable également pour le thé.

Le vin

Boire du vin, voilà qui est déconseillé si vous avez de la graisse abdominale ou ne voulez pas en avoir. Cela car le vin apporte beaucoup de calories, 7 calories par gramme. "Les calories apportés par l'alcool doivent être métabolisés par le foie, où elles sont transformées en triglycérides qui se stockent dans les adipocytes, cellules de stockage de la graisse" explique le Dr Pierre Nys. "Une personne ayant un syndrome métabolique stockant facilement, elle doit donc éviter les boissons alcoolisées qui donnent lieu à un stockage de graisses" ajoute-t-il.

Son conseil en cas de syndrome métabolique : un verre de vin de temps en temps pour le côté festif.

Les jus de fruit du commerce

Pour éviter la graisse abdominale ou ne pas aggraver un syndrome métabolique, sus aux jus de fruits achetés dans le commerce. "Ils sont très riches en sucres et du fait de leur mode de préparation ont des index glycémiques élevés" informe le Dr Pierre Nys. La même consigne s'applique pour les smoothie. "Ceux du commerce peuvent contenir des sucres ajoutés, même ceux avec la mention sans sucre ajouté (celle-ci prenant en compte seulement le saccharose).

La bière sans alcool

La bière est une boisson à éviter si l'on a un syndrome métabolique comme tout autre alcool. Mais la bière sans alcool est encore plus nocive ! "La bière sans alcool contient du maltose en importantes quantités ; ce sucre est dangereux sur le plan métabolique car il entraîne une sécrétion d'insuline importante" avertit le Dr Pierre Nys, endocrinologue et nutritionniste. Or, le syndrome nos métabolique entraîne une résistance à O l'insuline.

Le Conseil du Dr Pierre Nys : boire une vraie bière de façon occasionnelle plutôt que des bières sans alcool régulièrement.

Les sodas sucrés

La consommation régulière de boissons sucrées est associée à un risque accru de prise de poids, en particulier sous forme de graisse abdominale et un risque plus élevé d'avoir un syndrome métabolique. Boire un soda par jour augmente de 50% le risque de syndrome métabolique. Les raisons ? Les sodas ont un index glycémique très élevé (125 pour le coca !) et sont riches en fructose, un édulcorant naturel capable d'induire une hyperuricémie (trop d'acide urique dans le sang), elle-même pourvoyeuse de syndrome métabolique, d'insulino-résistance et de la stimulation des adipocytes (masse grasse).

Les boissons Light

Vous pensiez éviter d'avoir de la "bedaine" et des problèmes de santé en consommant force boissons light ?Erreur ! Une étude a révélé que les seniors consommant des boissons sans sucre avaient tendance à avoir plus de graisse abdominale que les autres. 

De nombreuses études lient consommation régulière de sodas sans sucre et risque accru de diabète et de syndrome métabolique (le syndrome métabolique étant un ensemble de symptômes : graisse abdominale, hypertension artérielle, hypertriglycéridémie). Pourquoi ? "Les édulcorants artificiels entraînent une sécrétion d'insuline via les capteurs cérébraux" explique le Dr Pierre Nys.

Son conseil : pas de sodas light en cas de syndrome métabolique ou en cas de prédisposition à avoir un syndrome métabolique (antécédents familiaux, tendance à prendre du poids au niveau abdominal).

Les boissons énergisantes

Les boissons énergisantes contiennent beaucoup de sucre. "Un apport sucré important déclenche une sécrétion d'insuline. Oui pour une boisson énergisante après une séance de sport intense pour se recharger en glucose, non dans tous les autres cas.

 

Technologie/L’intelligence artificielle permet de mieux casser les mots de passe

Des chercheurs sont en train de mettre au point des outils basés sur des réseaux neuronaux pour deviner des mots de passe. Ils ne dépassent pas forcément les outils actuels des hackers, mais cela ne saurait tarder.

Casser des mots de passe fait partie des disciplines incontournables des hackers et autres pirates. Jusqu’à présent, cet art est essentiellement manié à l’aide d’outils automatisés tels que John The Ripper ou Hashcat. Ces derniers s’appuient sur des dictionnaires de mots et des règles d’altération (ajout de chiffres en fin de mot, remplacement majuscules-minuscules, écriture « leet », etc.) pour générer des mots de passe possibles et deviner le code secret qui se cache derrière une empreinte cryptographique. Mais bientôt, les attaquants pourront peut-être jouir de nouveaux logiciels, plus efficaces, grâce aux progrès de l’intelligence artificielle. Des recherches sont actuellement en cours dans ce domaine et les premiers résultats sont encourageants.

Quatre chercheurs issus de Stevens Institute of Technology et New York Institute of Technology viennent ainsi de mettre au point une méthode baptisée « PassGAN », basée sur un double réseau neuronal appelé « generative adversial network » (GAN). L’idée est de prendre une liste de mots de passe et d’utiliser le premier réseau neuronal pour générer de nouveaux mots de passe. Ceux-ci seront alors analysés par le second qui ne retiendra que ceux qu’il juge « bons » et qui seront alors retransmis au premier pour en générer d’autres. Et ainsi de suite. Ces itérations successives permettent de créer plein de nouveaux mots de passe dont la « qualité » est très proche de la liste de départ.

Générer des centaines de millions de mots de passe...

Les chercheurs ont expérimenté leur méthodes en prenant comme liste de départ 23 millions de mots de passe issus de la base de données du service en ligne RockYou, qui a fuité en 2010. Ils ont ensuite généré 528 millions de mots de passe avec leurs réseaux neuronaux. Ils ont également généré des mots de passe avec les outils usuels : 528 millions avec John The Ripper, 646 millions avec Hashcat version best64 et 441 millions avec Hashcat version gen2. Puis ils ont comparé tous ces nouveaux mots de passe avec la base LinkedIn, qui a fuité en 2016.

Résultat : les réseaux neuronaux ont permis de découvrir 11,5 % des mots de passe LinkedIn, contre 6,37 % pour John The Ripper, 14,5 % pour Hashcat gen2 et 22,9 % pour Hashcat best64. Certes, la méthode PassGAN n’arrive qu’en troisième position, mais en combinant les réseaux neuronaux avec Hashcat gen2, le taux monte à 27 %. « C’est remarquable, car cela montre que les deux réseaux neuronaux peuvent générer un grand nombre de mots de passe qui sont hors de portée des outils de génération usuels », soulignent les chercheurs.

... et inventer de nouvelles règles

A l’avenir, ils pensent d’ailleurs pouvoir faire beaucoup mieux que ces logiciels, car « contrairement aux outils basés sur les règles, PassGAN a été capable de générer des mots de passe sans aucune intervention de l’utilisateur, que ce soit une connaissance sur le domaine des mots de passe ou une analyse des fuites de bases de données », ajoutent les chercheurs. Interrogés par Sciencemag.org, ils pensent que leur système pourra même inventer des règles d’altération jusqu’alors inconnus, ce qui permettrait d’aller encore plus loin.

D’autres chercheurs sont également attirés par ce domaine. En 2016, sept chercheurs de l’université Carnegie Mellon ont également présenté une autre méthode de génération de mots de passe basé sur un seul réseau neuronal. Dans leur analyse, ils disent que leur système est systématiquement plus performant que les John The Ripper ou Hashcat. La guerre des réseaux neuronaux est donc lancée. En attendant, le meilleur conseil que l’on peut donner, c’est de rapidement migrer vers un gestionnaire de mots de passe pour se doter de codes secrets aléatoires. Face à tous ces algorithmes de plus en plus sophistiqués, c’est peut-être encore la meilleure défense.  

 

 

Les bienfaits du jus de citron

 

Au fil du temps, le citron s'est imposé, à raison, au rang d'aliment healthy par excellence, voire comme un véritable alicament. Voici 10 raisons de l'ajouter au menu à tous les coups.

Il donne une belle peau

Ça veut dire quoi ? Comme il nettoie en profondeur l’organisme, cela se voit de l’extérieur. La peau est plus nette et éclatante.

Il est anti-âge

Ça veut dire quoi ? La vitamine C du citron protège nos cellules contre le stress oxydatif, donc ralentit le vieillissement de la peau. Le citron, meilleure crème anti-âge ? On vote pour !

Il donne une haleine fraîche

Ça veut dire quoi ? En bain de bouche, le jus de citron élimine les bactéries contenues à l’intérieur de la bouche et donne une haleine fraîche.

Il est gorgé de vitamine C

Ça veut dire quoi ? Le citron est parfait pour se donner un coup de boost au quotidien, doper le système immunitaire et affronter les petits maux de l'hiver grâce à la vitamine C qu'il contient. Une vitamine essentielle, mais qui est aussi très fragile ! Une fois le citron pressé, on le savoure sans tarder.

Il favorise la satiété

Ça veut dire quoi ? La pectine contenue dans le citron est une fibre qui gonfle dans l’estomac au contact de l’eau, et donc favorise la satiété. Ainsi, on fait du bien à son corps tout en régulant son appétit (sans arrêter de manger non plus, cela va sans dire !).

Il est antiseptique et anti-infectieux

Ça veut dire quoi ? Le citron combat la prolifération des microbes et est parfait en cas d’aphtes, ou de maux de gorge.

Il est diurétique

Ça veut dire quoi ? Il favorise l’élimination des liquides. En clair, il fait aller aux toilettes (idéal quand on fait de la rétention d’eau), et emporte aux passages toxines et impuretés.

Il facilite la digestion

Ça veut dire quoi ? Il stimule le foie pour qu’il produise plus de bile, et par conséquent facile la digestion. Idéal après un repas trop copieux.

Il est alcalin

Ça veut dire quoi ? En fait, le citron, malgré son goût acide en bouche, devient alcalin une fois ingéré et rétablit l'équilibre acido-basique de notre corps. Il faut savoir qu'à cause du stress, une mauvaise alimentation, le tabac, ou l’alcool, notre PH à tendance à s'acidifier et cela peut avoir de nombreuses conséquences (accumulation de graisses, troubles du sommeil, problème de peau, etc). Rétablir l'équilibre grâce au jus de citron est donc un excellent réflexe, à adopter au quotidien.

Il a des vertus anticancer

Ça veut dire quoi ? En fait, le limonène, composé contenu dans le zeste du citron, a des propriétés anticancer. On n’hésite donc pas à saupoudrer ses salades, ses smoothies, son fromage blanc, ou encore son ceviche de poisson du précieux zeste, prélevé sur un citron bio.

 

 

S'abonner à ce flux RSS