Burkina Faso : au moins 50 morts dans des attaques imputées aux jihadistes    Burkina Faso : au moins 50 morts dans des attaques imputées aux jihadistes    Niger : attaque meurtrière contre un site de réfugiés maliens    Les artistes du continent africain unis contre la pandémie de Covid-19    RD Congo : une nouvelle épidémie d'Ebola déclarée dans le nord-ouest du pays    Burkina Faso : attaques meurtrières sur un marché et contre un convoi humanitaire    Burkina Faso : plusieurs civils tués dans une attaque attribuée aux jihadistes    Laurent Gbagbo autorisé à quitter Bruxelles sous conditions    En Côte d’Ivoire, Bouaké "la rebelle" veut regarder vers l’avenir    Au Cameroun, la lutte contre le Covid-19 ravive la guerre des chefs    Les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo assouplies par la CPI    La CPI allège les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé    Coronavirus, le défi africain : enquête sur l’évolution de la pandémie sur le continent    Pandémie de Covid-19 : les transferts de fonds vers l'Afrique diminuent    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France après la diffusion de documentaires sur le "Hirak"

Comment reconnaitre un cancer du poumon

Comment reconnaitre un cancer du poumon

Vous êtes souvent essoufflé ? Vous toussez beaucoup ? Prenez garde : d’après des chercheurs, ces deux signes annoncent l’arrivée potentielle d’un cancer du poumon.

 D’après une étude dirigée par l’Université de l'école de médecine d'Exeter, publiée dans le “British Journal of General Practice”, les symptômes précurseurs du cancer du poumon ne sont pas ceux que l’on croit. Une simple toux ou un essoufflement peuvent signaler le développement d’une tumeur.

Une augmentation de la toux et de l'essoufflement chez les cancéreux

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont examiné 27795 enregistrements d'adultes ayant reçu un diagnostic de cancer pulmonaire entre 2000 et 2017, dans plus de 600 cabinets de médecins généralistes anglais.

Après 17 années de suivi, l'équipe a constaté une augmentation de la toux et de l'essoufflement chez la plupart des participants.

Ces deux symptômes étaient les premiers à être signalé par les patients ayant reçu un diagnostic de cancer.

L'étude a également révélé que le nombre de patients ayant déclaré comme premiers symptômes une toux sanguine et/ou une perte d'appétit, avait amplement diminué.

Pour le professeur Willie Hamilton, cette évolution des symptômes “n’est pas causée par un changement biologique, mais par une détection plus précoce.”

"Cela signifie que les cliniciens doivent être plus attentifs à la toux et à l’essoufflement de leurs patients."

Sara Hiom, directrice du diagnostic précoce à Cancer Research UK, a déclaré que : "cette étude montre que les patients vont chez le médecin pour des symptômes "légers" comme la toux ou l'essoufflement, probablement en raison de campagnes de sensibilisation diffusées dans le passé".

Mais, rien ne sert d'entrer dans une psychose.

"La plupart des personnes atteintes de toux ou d'essoufflement n'auront pas de cancer du poumon", souligne Sara Hiom, directrice du diagnostic précoce à Cancer Research UK, avant d'ajouter "que cela vaut tout de même la peine de laisser votre médecin généraliste décider si oui ou non, vous avez besoin de tests".

S'il s'agit d'un cancer, un diagnostic et un traitement rapide font, en effet, toute la différence.

Cancer du poumon : l'essoufflement et la toux sont désormais les premiers symptômes !© Medisite Cancer du poumon : l'essoufflement et la toux sont désormais les premiers symptômes !

Cancer du poumon : comment le reconnaître ?

Le cancer du poumon est un cancer fréquent, en nette progression chez la femme.

Il se développe à partir d'une cellule normale qui se transforme et se multiplie pour former une masse, appelée tumeur maligne.

Photo : coupe transversale d'un poumon humain cancéreux

Sans traitement, la tumeur se développe dans d'autres parties du poumon, comme dans les ganglions lymphatiques.

Les symptômes respiratoires à détecter

Avant l'apparition de symptômes, le cancer du poumon peut être découvert lors d’un bilan sans motif. Mais il existe aussi parfois des symptômes respiratoires susceptibles de révéler un cancer du poumon. Il s’agit souvent, au début, de signes qui peuvent paraître tout à fait normaux chez un fumeur ou un ancien fumeur. Les voici :

Une toux qui apparaît et qui persiste sans cause apparente ; Une toux de bronchopneumopathie chronique qui s'aggrave ; Un essoufflement d'apparition récente ou d'une aggravation de difficultés respiratoires ; Des douleurs au niveau du thorax ou des épaules ; Des crachats contenant du sang (hémoptysies) ; Des infections pulmonaires répétées : bronchite, pneumonie ; Une modification de la voix (du timbre ou de l'intensité) qui devient souvent enrouée ou voilée ; Des sifflements pendant la respiration.

Bon à savoir : le facteur de risque principal est le tabagisme actif mais aussi passif. Parfois, certaines personnes attrapent ce cancer alors qu’elles n’ont jamais fumé.

Les symptômes non respiratoires

Un avis médical est nécessaire en présence des symptômes suivants :

une fatigue anormale (asthénie) ; des difficultés à avaler (dysphagie) ; une perte récente d'appétit ; une perte de poids involontaire ; un œdème du cou et des paupières le matin au réveil dû à la compression de la veine cave supérieure par des ganglions présents dans le thorax ; toute anomalie durable et qui ne régresse par spontanément. En effet, des symptômes accompagnant un cancer du poumon mais sans lien avec les poumons peuvent apparaître. En l'absence de diagnostic précoce de cancer du poumon, des métastases au niveau du cerveau, des os et du foie peuvent se développer et être responsables de symptômes : maux de tête, douleurs osseuses et ictère (jaunisse).

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut