RD Congo : Martin Fayulu interdit de manifester à Kinshasa    Libye : le maréchal Haftar en Grèce pour des pourparlers avant la conférence de Berlin    Guinée : début de la campagne pour les législatives dans un contexte tendu    Côte d'Ivoire : inquiétudes pré-électorales à dix mois de la présidentielle    Barrage sur le Nil : vers un compromis entre l'Égypte, l'Éthiopie et le Soudan    CAN 2021 : la compétition se tiendra de nouveau en hiver    Le barrage éthiopien sur le Nil embourbé dans des médiations sans fin    En Tunisie, neuf ans après la révolution, la démocratie piétine    Soudan : des soldats tués lors d'une "rébellion" au sein des services de sécurité    Tunisie : 9 ans après la révolution, la pauvreté fait toujours des ravages    En Libye, la Russie en quête d'influence    D'Abidjan à Paris, retour sur le parcours de l'enfant retrouvé mort dans un train d'atterrissage    Libye : le maréchal Haftar a quitté Moscou sans signer l'accord de cessez-le-feu    Libye : des "progrès" à Moscou mais pas encore d'accord formel de cessez-le-feu

Les bienfaits de l'embryon de noix de coco

Les bienfaits de l'embryon de noix de coco

Vous connaissez sans doute le lait de coco, n'est-ce pas ? La plupart du temps la noix de coco est ramassée pour son lait. Généralement, on l’utilise pour cuisiner et préparer des légumes cuits. Mais parfois à l’intérieur de la noix de coco, il n'y a pas que du lait. Il y un truc étrange, une sorte de boule blanche. Elle apparaît quand la noix de coco est prête à germer. Cette boule blanche est appelée embryon de noix de coco ou "buwa". ​Eh bien, figurez-vous que ce fruit qui deviendra une noix de coco est comestible et légèrement sucré.Cette boule est en fait le cotylédon de la noix de coco. On l’appelle aussi parfois "pomme de noix de coco". À Tahiti, on l'appelle "Uto". Si on stoppe sa germination, elle peut être mangée crue, comme c'est le cas dans certaines régions d’Asie du Sud-Est. Nous savons tous que le lait et la chair de la noix de coco sont très nutritifs. Mais ce qu’on sait moins, c’est que les bienfaits pour la santé de cette partie de la noix de coco sont nombreux. Ne les sous-estimez pas ! Voici les 10 bienfaits de l’embryon de noix de coco sur la santé

1. Renforce le système immunitaire

L’embryon de noix de coco est antiviral, antibactérien, antifongique et antiparasite. Rien que ça !

2. Booste l’énergie

L’embryon de noix de coco fournit une source naturelle d'énergie qui agit rapidement sur l'organisme. Il améliore la performance physique et athlétique.

3. Améliore le système digestif

Non seulement il améliore la digestion, mais il facilite aussi l’absorption des nutriments, vitamines et minéraux.

4. Lutte contre le diabète

L’embryon de noix de coco améliore la sécrétion d'insuline et les symptômes associés au diabète.

5. Favorise la prévention du cancer

Consommer « la pomme de noix de coco » aide à réduire l'insuline, à éliminer les radicaux libres qui causent le vieillissement prématuré et les maladies dégénératives. Par conséquent, le corps est mieux protégé contre le développement des cancers.

6. Protège le système cardio-vasculaire

L’embryon de noix de coco réduit le risque de santé cardiaque et améliore le taux de bon cholestérol (HDL).

7. Améliore le fonctionnement de la thyroïde

L’embryon de noix de coco améliore et stimule la fonction thyroïdienne.

8. Limite les maladies rénales

Il renforce la protection contre les maladies rénales et les infections de la vessie

9. Aide à mincir plus rapidement

L'embryon de noix de coco aide aussi à perdre du poids plus facilement.

10. Lutte contre le vieillissement

Grâce à la consommation d'embryon de noix de coco, les cheveux et la peau paraissent plus sains et jeunes. Il prévient aussi les rides et le relâchement de la peau ainsi que les taches de vieillesse. Il protège contre les méfaits du soleil comme une protection solaire.


Dernière modification levendredi, 26 juillet 2019 17:26

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut