Le roi Mohammed VI gracie Hajar Raissouni, la journaliste condamnée pour avortement illégal    La diaspora africaine, un nouvel État ?    Sommet africain sur le climat : "Au Tchad, on enregistre déjà 48°C à l’ombre"    Élections au Mozambique : le nouvel eldorado africain du gaz (3/3)    L'Égypte voit descendre dans la rue "les enfants de la révolution de 2011"    Élections au Mozambique : une campagne d'une violence inédite (2/3)    L'analyse de notre correspondant Karim Yahiaoui à Tunis    Élections au Mozambique : des ONG musulmanes au chevet de la population (1/3)    Présidentielle en Tunisie : l'austère Kaïs Saïed porté au sommet de l'État    Kaïs Saïed donné gagnant de la présidentielle tunisienne, revivez la soirée électorale    Sans enthousiasme, les Tunisiens votent pour la troisième fois en un mois    Présidentielle en Tunisie : un concours de cuisine incite les femmes des zones rurales à voter    Attaque meurtrière contre une mosquée dans le nord du Burkina Faso    Le Nobel de la paix à l'Éthiopien Abiy Ahmed : un "encouragement" prématuré ?

Surexposition Des Enfants Aux Écrans : Les Dangers Que Tous Les Parents Devraient Connaître.

Surexposition Des Enfants Aux Écrans : Les Dangers Que Tous Les Parents Devraient Connaître.

La surexposition aux écrans est un véritable fléau ! Les jeunes enfants, et même les bébés, sont exposés de plus en plus tôt... ...mais aussi de plus en plus longtemps aux écrans. Face à ce constat, des professionnels de la santé et de l'enfance tirent la sonnette d'alarme. Pourquoi ce cri d'alarme ? Car ils observent de plus en plus souvent de graves troubles du comportement et de l'attention chez les tout petits. La faute aux smartphones, aux tablettes, aux ordinateurs, aux consoles de jeux et à la télé... Explications :

Un constat inquiétant

Il n'est désormais pas rare que ces médecins reçoivent des enfants de 3 ans en consultation. Chez ces enfants qui passent trop de temps devant les écrans, les médecins constatent de plus en plus fréquemment des troubles inquiétants. Avec ces enfants, il est impossible d'attirer leur attention ! Ils ne parlent pas, ne s'intéressent pas aux autres et ne communiquent d'aucune façon avec les autres. Ils sont soit très agités, soit au contraire complètement éteints. Ces comportements alarmants ont incité les médecins à s'interroger sur les raisons de ces troubles.

En cause : la surexposition aux écrans

Selon eux, l'omniprésence des écrans empêche parents et enfants de se regarder dans les yeux. Ils sont sans cesse interrompus par les écrans et leur attention est captée par les écrans, même de manière involontaire. Résultat, ils ont du mal à interagir et donc à établir une connexion avec eux. Les écrans parasitent aussi l'apprentissage des enfants et des bébés. Et ils entravent leurs interactions avec les objets. Le problème, c'est que ces interférences gênent le développement normal du cerveau des enfants. Et bien que ces enfants ne soient pas sujets à une déficience neurologique, ils ont d'importants retards de langage et de développement. Pour les experts, la cause de ce retard est évidente : les enfants passent trop de temps devant les écrans au lieu de faire des activités de découverte classiques.

Des troubles graves chez les enfants

Des troubles encore plus graves sont constatés chez les enfants surexposés aux écrans... Des troubles qui font penser aux troubles du spectre autistique (TSA), tels que l'absence de langage à 4 ans, d'importants troubles de l'attention et des problèmes relationnels. Ainsi, ces enfants ne réagissent pas quand on leur parle. Ils ne sont pas capables de maintenir leur regard sur un adulte ou sur un objet... sauf si l'objet en question est un portable ! Ils ne savent pas communiquer avec les autres. Pour interagir, ils se contentent de lécher, de frapper ou de renifler. Ils ne supportent pas non plus la frustration, surtout quand on les prive de "leur" écran. Et là, c'est la crise ! Après enquête, le point commun de ces enfants, c'est la présence centrale des écrans dans la famille. Toute la journée, ces enfants sont exposés, de façon directe ou indirecte, à un écran. Soit un écran est allumé dans la pièce où se trouve l'enfant, soit le parent est devant un écran et n'accorde pas son attention à l'enfant.

Un manque d'échanges et de stimulation

Si ces jeunes enfants présentent des symptômes proches des TSA, c'est parce que depuis leur naissance, ils manquent d'échanges continus avec des personnes. Si une relation étroite parent-bébé ne se met pas en place grâce au regard, à la voix et aux gestes, les enfants ne peuvent pas se développer normalement. Résultat, ils ont du mal à communiquer et à échanger avec les adultes et les enfants. Heureusement, lorsque les médecins demandent aux parents de supprimer ou limiter les écrans pour les enfants, des progrès rapides sont constatés. Les enfants recommencent à échanger des regards avec leurs parents, leur attention est plus soutenue, ils échangent à nouveau des sourires, ils ont envie de jouer, ils sont plus curieux, et leur développement du langage repart.

De graves retards de développement réversibles

Pour les médecins, ces constats prouvent une chose : la surexposition aux écrans est une cause de retard de développement grave. Mais la bonne nouvelle, c'est qu'on peut agir sur cette cause de façon efficace en évitant d'exposer les enfants aux écrans. L'expérience de terrain des professionnels de santé montre que tous les enfants sont concernés par ce danger, et ce, peu importe leur milieu social ou leur origine culturelle. Ces phénomènes ont aussi été observés dans les pays étrangers. Ainsi en Allemagne, des campagnes de prévention sont menées dans les crèches pour inciter les parents à regarder davantage leurs bébés au lieu d'être penché sur leur portable. À Taïwan, une amende de 1 400 euros est donnée aux parents qui laissent leur enfant de moins de 2 ans devant un écran !

Comment limiter les écrans chez les enfants ?

Pour prévenir de graves retards du développement chez les bébés et les très jeunes enfants, une campagne de prévention a commencé en France. Le but est d'informer les parents des risques qu'il y a à exposer leurs enfants aux écrans. La règle pour les parents est simple et facile à suivre :

- Pas de TV avant 3 ans. -

Pas de console de jeu avant 6 ans.

- Internet après 9 ans.

- Les réseaux sociaux après 12 ans.

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut