En Libye, la crise des liquidités pousse les migrants africains à rentrer au pays    Libye : un semblant de paix à Tripoli    Procès Gbagbo : l’avenir de l’ancien président toujours en suspens à La Haye    Henri Konan Bédié confirme sa rupture avec Alassane Ouattara    Biya lève les poursuites contre 289 détenus de la crise du Cameroun anglophone    En Algérie, les murmures du palais sur un report de la présidentielle    RD Congo : des milliers de machine à voter incendiées, la piste criminelle privilégiée    France 24 en Libye : des réfugiés en situation d'urgence humanitaire évacués vers le Niger    Répression meurtrière au Togo à la suite de manifestations de l'opposition    Remise du Nobel de la paix : le Congolais Denis Mukwege déclare "la guerre à l'indifférence"    Une application "anti-gaspi" 100 % togolaise    RD Congo : Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023    Togo : l'opposition dénonce la répression lors des nouvelles manifestations    Algérie : béatification des moines de Tibéhirine et de 12 autres religieux

Femme/ Jusqu'à quel âge peut-on tomber enceinte ?

Femme/ Jusqu'à quel âge peut-on tomber enceinte ?

On note de plus en plus de grossesses tardives dans le monde. Qu’appelle-t-on grossesse tardive ? Jusqu’à quel âge peut-on tomber enceinte ? Après 35 ans, âge charnière, il y a une forte baisse de la fertilité. L’âge de 38 ans est considéré comme un second palier de baisse. Et 40 ans, comme le seuil à partir duquel on parle de grossesse tardive, les grossesses hyper-tardives concernant les femmes de plus de 45 ans.  Selon un rapport publié en 2017, l’âge moyen des femmes à leur premier accouchement est passé de 24 ans en 1974 à 30,7 ans en 2017. De même, l’âge du dernier enfant à la quarantaine est devenu de plus en plus fréquent. Jusqu’à quel âge peut-on tomber enceinte ?La fertilité de la femme, autrement dit sa capacité à concevoir un enfant, diminue fortement à partir de 35 ans et devient nulle à partir de la ménopause (vers 50 ans). Mais la ménopause est en réalité un seuil ultime. Dans les faits, la capacité à concevoir un enfant est déjà nulle quelques années avant la déclaration de la ménopause. Au-delà de 40 ans, non seulement le délai pour tomber enceinte sera plus long, mais les risques pour le bébé et pour la mère seront eux aussi accrus. Selon l’INED, les risques de fausse couche sont de 12 % à 25 ans contre 30 % à 43 ans. Toujours selon cet institut, une femme désireuse de tomber enceinte dans l’année aura 75 % de chances de l’être à 30 ans contre 44 % à 40 ans. Par ailleurs, la PMA (Procréation Médicalement Assistée) a d’autant moins de chances d’aboutir que la femme a dépassé 35, voire 40 ans. Enceinte après 45 ans est donc possible, mais plus compliqué et plus risqué.

Infosivoir.net avec MSN

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut